skip to content
Date
08 mars 2007
Tags
Actu CIO , Femmes dans le sport

Le premier ministre jamaïcain remporte le Trophée mondial "femme et sport " du CIO


Aujourd’hui, le Comité International Olympique (CIO) s’est joint au monde entier pour célébrer la Journée internationale de la femme et a décerné son Trophée mondial "femme et sport" 2007 à la première femme premier ministre de la Jamaïque, Mme Portia Simpson Miller. Lors d’une cérémonie officielle tenue au Musée Olympique à Lausanne, Mme Portia Simpson Miller a été honorée pour son dévouement exceptionnel visant à encourager la participation des femmes dans le sport jamaïcain, que ce soit en tant qu’athlètes ou en tant que dirigeantes. Outre le trophée mondial, cinq trophées continentaux ont été décernés, à Fridah Bilha Shiroya (Kenya / Afrique), Jackie Joyner-Kersee (États-Unis/ Amérique), Naila Shatara-Kharroub (Palestine / Asie), Ilse Bechthold (Allemagne/ Europe) et Veitu Apana Diro (Papouasie-Nouvelle-Guinée / Océanie). Durant l’annonce officielle, le président du CIO, Jacques Rogge, a souligné que “le CIO, par l’intermédiaire de sa commission femme et sport, travaille sans relâche à la mise en oeuvre de programmes permettant aux femmes et aux jeunes filles du monde entier de se sentir pleinement associées au mouvement universel pour la promotion de la femme dans et par le sport”.



Depuis 2000, le CIO récompense chaque année des personnes, organisations ou institutions pour leur contribution remarquable à la promotion de la femme dans le sport. Les lauréats sont sélectionnés par la commission femme et sport du CIO, que préside le membre du CIO Anita L. DeFrantz. Cette année, la commission a reçu 65 candidatures des Comités Nationaux Olympiques (CNO) et des Fédérations Internationales de sports olympiques (FI) du monde entier.
 
Une voix politique en faveur des femmes et du sport
Portia Simpson Miller, lauréate du Trophée mondial 2007, est la première femme premier ministre de la Jamaïque, élue en mars 2006. Sa carrière politique exceptionnelle a débuté en 1970. En 1989, elle a été nommée ministre des Sports et, à ce titre, était également responsable des affaires féminines. Peu après son élection au poste de premier ministre, elle est devenue une des premières dirigeantes du monde à signer le Code mondial antidopage. Toutes ces années, grâce à ses qualités de direction encourageant une politique participative "du bas vers le haut", elle a constamment soutenu la participation des femmes dans le sport jamaïcain, avec pour résultat l’élection de plus en plus de femmes à des postes de décision au sein de fédérations sportives nationales.
 
Une vie dévouée au service de la société
Fridah Bilha Shiroya, trésorière du CNO du Kenya, est la lauréate du Trophée pour l’Afrique. Elle a surtout le mérite d’avoir renforcé le rôle des femmes dans le sport kényan. Première femme à occuper un poste exécutif au sein du CNO kényan, elle a fondé en 1996 l’Association des femmes kényanes dans le sport (TAKWIS). Cette initiative a permis d’accroître la participation des femmes dans le sport kényan ainsi que la représentation féminine au sein des structures sportives administratives nationales. Par ailleurs, Fridah Bilha Shiroya a montré son esprit novateur en fondant l’Association kényane du football féminin et en introduisant le softball et le baseball dans son pays.
 
Transmettre des valeurs aux jeunes
L’une des plus grandes olympiennes du monde, Jackie Joyner-Kersee, remporte cette année le Trophée pour l’Amérique. En créant la Jackie Joyner-Kersee Youth Foundation en 1988, la sextuple médaillée olympique a aidé les jeunes à se préparer à jouer leur rôle dans la société, guidée par des principes tels que la force de caractère et le leadership, l’esprit d’équipe ou encore la dignité. La fondation a récolté USD 12 millions pour la construction du centre Jackie Joiner-Kersee dans sa ville natale de Saint-Louis Est, Illinois. Cette institution propose plus de 30 programmes dans les domaines de l’éducation, de la culture, de l’art, du sport, de la santé ainsi que des habitudes de vie des 6-18 ans, en mettant l’accent sur les jeunes filles. Jackie Joyner-Kersee a déclaré au sujet de son travail inlassable au sein de la fondation : “Quand je quitterai cette terre, je saurai que j’ai fait quelque chose qui continuera à profiter à d’autres”.
 
Ouvrir le monde du sport aux jeunes filles de Palestine
La commission femme et sport a choisi comme lauréate du Trophée pour l’Asie la Palestinienne Naila Shatara-Kharroub, une pionnière en ce sens qu’elle a instauré et assuré la promotion de l’éducation physique des filles dans son pays depuis 1979. Naila Shatara-Kharroub a travaillé plusieurs années pour le ministère de l’Éducation et est aujourd’hui la principale de l’école Dar Al-Kailma à Bethléem. Malgré les problèmes politiques, sociaux et économiques, et partant de zéro, elle a réussi à introduire l’éducation physique dans les 50 écoles pour filles des districts de Bethléem et Jéricho. Elle a mis en place des terrains de jeu ainsi que des écoles pourvues d’installations de sport et a dirigé plusieurs camps d’entraînement pour les femmes professeurs d’éducation physique.
 
Un rôle de modèle pour les jeunes femmes dirigeantes sportives
Ilse Bechthold, présidente de la commission de la femme de l’IAAF depuis 1981 et membre de la commission femme et sport du CIO, est la lauréate 2007 du Trophée pour l’Europe. Elle a dédié toutes ses compétences et a consacré toutes ses forces et toute sa volonté à ouvrir aux femmes la porte de chacune des disciplines pratiquées en athlétisme. En 1998, elle a lancé au sein de l’IAAF l’"Année des femmes en athlétisme", ainsi que plusieurs stages et cours partout dans le monde. Championne en lancer de disque, lancer de poids et pentathlon, sa passion pour le sport a également influencé sa vie professionnelle. Elle a enseigné l’éducation physique à des milliers de futurs professeurs à l’Université de Francfort et a été la porte-parole des étudiantes.
 
Faire participer toutes les générations
Veitu Apana Diro, vice-présidente du Comité National Olympique de Papouasie-Nouvelle-Guinée, est la lauréate pour l’Océanie. Elle est au service du sport dans son pays depuis de nombreuses années. Après avoir fondé la Fédération nationale de netball en 1965, elle a toujours encouragé les femmes et les jeunes filles à pratiquer ce sport. En 2000, elle devient présidente du tout nouveau comité des femmes de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ses efforts visant à accroître la participation des femmes dans le sport se sont toujours adressés à toutes les générations : elle a entraîné de nombreuses jeunes filles dans différents sports, mais a également créé une association pour les femmes plus âgées. Une de ses dernières initiatives en date est un programme de tutorat en vertu duquel des athlètes féminines d’élite se rendent dans des écoles pour motiver les jeunes filles à faire du sport.

Vidéo
 Beijing 2008: Le CIO décerne le trophée « Femme et sport » 2007

 London 2012: Celebrating Women in Sport

 

back to top