skip to content
Date
19 oct. 2015
Tags
Actu CIO

Le Pérou paré pour protéger l’intégrité dans le sport

Préserver les athlètes intègres de la manipulation des compétitions était le thème central d’un séminaire  organisé conjointement par le Comité International Olympique (CIO) et INTERPOL à Lima, Pérou, la semaine dernière. Autre résultat tangible de l’Agenda olympique 2020, cet événement a réuni plus de 70 représentants du Comité National Olympique (CNO) péruvien, des fédérations sportives nationales, des forces de police et du système judiciaire du Pérou.

“Il s’agit de développer une approche nationale coordonnée qui nous permette réellement de protéger nos athlètes et l’intégrité du sport,” a indiqué Iván Dibós, membre du CIO au Pérou. “Tout d’abord, tout le monde a besoin de comprendre la vraie menace que représente la manipulation de compétitions et comment ce type de pratique peut détruire l’esprit du sport. Ensuite, nous devons trouver ensemble des moyens efficaces de prévenir l’éventuelle manipulation de compétitions et la corruption dans le sport péruvien, ainsi que dans les manifestations nationales et internationales, et de réagir face à cela”, a-t-il ajouté.



Ce séminaire d’une journée a donné aux participants l’occasion de tirer d’utiles enseignements auprès d’experts de haut vol en la matière, notamment de la Commission britannique des jeux (UK Gambling Commission). Pour rappel, cette dernière avait accueilli l’Unité conjointe d’évaluation (Joint Assessment Unit) qui a joué un rôle clé dans la prévention de la manipulation des compétitions et du contrôle des activités de paris durant les Jeux Olympiques de 2012 à Londres.

Les participants ont également identifié les forces et faiblesses de l’actuel système péruvien pour traiter les cas de manipulation de compétitions. Le CIO et INTERPOL leur ont fourni une série d’outils et conseillé des stratégies et bonnes pratiques appropriées. De plus, des exercices de simulation sur la base de scénarios réels ont permis aux participants d’expérimenter ce que pourrait être une action spécifique de collaboration entre les acteurs du sport, les organes de répression ainsi que les régulateurs et opérateurs de paris.

José Quiñones González, président du CNO péruvien, a déclaré au terme du séminaire : “Je pense que la réunion d’aujourd’hui a servi à nous ouvrir les yeux à tous et c’est certainement le point de départ d’une bien meilleure collaboration entre les principaux acteurs qui doivent prévenir et combattre la manipulation de compétitions dans notre pays. Je tiens à remercier le CIO, INTERPOL et tous les autres intervenants de leurs précieux conseils.”

Tim Morris, directeur exécutif des services de police d’INTERPOL, a fait observer pour sa part : “S’assurer que les personnes associées directement au milieu sportif disposent des éléments et de la formation nécessaires pour éviter de devenir des cibles potentielles pour les criminels n’est qu’un aspect du combat contre la manipulation de compétitions et la corruption.” Et d’ajouter : “Si l’application de la loi  a certes un rôle central à jouer pour s’attaquer au crime de la corruption, il y a là un enjeu plus large qui requiert l’engagement de la société toute entière à promouvoir, développer et maintenir le respect de l’État de droit.”

À propos de l’Agenda olympique 2020
L’Agenda olympique 2020, feuille de route stratégique du CIO pour l’avenir du Mouvement olympique, insiste fortement sur la nécessité de protéger les athlètes intègres du dopage, du trucage des matchs, de la manipulation des compétitions et de la corruption y afférente. À ce titre, un fonds de 20 millions d'USD a été créé pour la protection des athlètes intègres. La somme de 10 millions d'USD a été affectée à la prévention du trucage des matchs, de la manipulation des compétitions et de la corruption y afférente. L'autre moitié, soit 10 millions d'USD, est utilisée pour soutenir des projets qui proposent une nouvelle approche scientifique pour lutter contre le dopage.

À propos du partenariat entre le CIO et INTERPOL
Le CIO a signé un protocole d'accord avec INTERPOL en janvier 2014. Depuis, les deux organisations ont élargi le champ de leurs activités communes et ont élaboré une stratégie visant à entreprendre des actions concrètes sur la période 2015-2017. Entre autres initiatives, les deux organisations travaillent de concert afin de proposer, en collaboration avec les Comités Nationaux Olympiques (CNO),  les Fédérations Internationales (FI) et fédérations nationales, services de répression, entités gouvernementales et opérateurs de paris, des séminaires dans le monde entier sur les  risques que comportent le trucage de matches, la manipulation de compétitions et la corruption associée. Ces séminaires sur l’intégrité dans le sport, actuellement mis en œuvre dans plusieurs pays, offrent des solutions adaptées à chaque contexte national. Par ailleurs, le CIO est en train d’élaborer une plateforme d'apprentissage en ligne destinée à tous les participants aux Jeux Olympiques, à savoir les athlètes, leur entourage, ainsi que les officiels des CNO et des FI.

 

Tags Actu CIO
back to top