skip to content
Date
09 oct. 2014
Tags
Sydney 2000 ,

Le pays hôte souffle la gloire du volleyball de plage au Brésil

Déçues d’avoir manqué la victoire à Atlanta 1996 où elles ont obtenu le bronze, Natalie Cook et Kerri Pottharst ont brièvement tenté de jouer avec d’autres partenaires, avant de convenir que leur meilleure chance de succès consistait à jouer ensemble.


Toutes deux ont une folle envie de gagner l’or devant leurs supporters en 2000. Dans cette optique, elles décident qu’essayer simplement de parfaire leur tactique et leur technique ne suffit pas. Elles doivent également se forger un mental de gagnantes.

Ainsi, tout en confiant leur destinée à un entraîneur de volleyball à plein-temps, les deux femmes engagent également un « coach de succès » qui leur apprend, entre autres choses, à marcher sur des charbons ardents ! Tout ce qu’on leur enseigne tourne autour de la représentation de la victoire, au point même d’utiliser un dentifrice couleur or !

Cela semble fonctionner. Au premier tour, elles battent le Mexique puis éliminent la Chine, avant une victoire sur l’Italie en quart de finale.

En demi-finales, elles sont accompagnées par une équipe du Japon et par deux paires brésiliennes.

Natalie Cook et Kerri Pottharst sont opposées à la tenante du titre, Sandra Pires et à sa nouvelle partenaire, Adriana Samuel, vice-championne olympique en 1996. Sur le papier, les Brésiliennes constituent une paire formidable, mais elles ne sont pas aussi soudées que leurs adversaires australiennes qui finissent par gagner assez facilement.

Un autre obstacle brésilien se présente sur la route vers l’or, avec Adriana Behar et Shelda Bede. Le public de Bondi Beach est extrêmement confiant, mais les statistiques montrent que lors des 17 précédents matches entre les deux équipes, les Australiennes n’ont gagné que trois fois.

Les Brésiliennes prennent la tête d’entrée, mais elles se font rejoindre systématiquement lors des moments importants, si bien que les Australiennes remportent le premier set à la faveur d’un service de Natalie Cook qui heurte le haut du filet, hésite, et retombe finalement du bon côté. Le second set est pratiquement du même tonneau, les Brésiliennes prenant les commandes avant d’être rejointes par les joueuses locales. À égalité à 10 partout, et un niveau de tension maximum, Kerri Pottharst réussit un ace crucial qui offre aux Australiennes la balle de match, avant qu’Adriana n’attaque hors du terrain. La compétition a été âpre et serrée, mais l’équipe locale a remporté une médaille d’or mémorable.

Tags Sydney 2000 ,
back to top