skip to content

Le patineur de vitesse américain Jordan Stolz prospère dans le tumulte et dans le calme

Jordan Stolz IOC
Il faut de la confiance et une attention toute particulière pour s'élancer autour d'un lac gelé à 50 km/h. Fort heureusement, Jordan Stolz (É-U) possède ces deux qualités.


Du haut de ses 15 ans, Stolz, patineur junior américain de développement longue piste de l'année 2019, partage son temps entre le tumulte et le calme. Pour la vitesse, il fonce autour de la glace, roule en motocross et à vélo ; les bosses et les contusions font partie des dangers potentiels du quotidien. Pour le côté sérénité, il pêche.

"La pêche détend" a-t-il déclaré. "Je ne pense vraiment à rien. Si vous pensez tout le temps à ce qui va se passer durant les courses, ça va mal tourner."

La compétition de patinage de vitesse des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Lausanne 2020 se déroule du 12 au 16 janvier à l'Ovale de patinage de vitesse de Saint-Moritz, une piste de 400 m sculptée dans le pittoresque lac Saint-Moritz.

 


Il y a des épreuves de 500 m, 1 500 m et de départ groupé pour les hommes et les femmes, ainsi qu'un sprint par équipes mixtes multi-nations. L'Allemagne, la Chine, le Japon, les États-Unis et la Colombie sont pressentis pour remporter des médailles.

"Le 1 500 m est probablement la course la plus difficile", a déclaré Stolz. "C'est un peu comme un sprint, mais ce n'en est pas vraiment un, donc vous êtes mort au dernier tour, mais vous essayez toujours de maintenir la vitesse élevée. C'est épuisant."

Stolz a trouvé très tôt l'inspiration en regardant le patineur de vitesse sur piste courte Apolo Ohno (É-U) pendant les Jeux Olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver.

"J'ai adoré la vitesse," dit Stolz. "La caméra était souvent sur Apolo. J'ai dit à mes parents que je voulais tester ce sport, alors nous avons pris nos pelles pour dégager la neige sur un étang de notre jardin et avons conçu une piste. C'est un étang assez grand ; environ trois hectares."

Stolz est entraîné par la légende américaine du patinage de vitesse Shani Davis, qui a remporté la médaille d'or des 1 000 m aux Jeux Olympiques d'hiver de Turin 2006 et de Vancouver 2010. Ayant pris sa retraite après PyeongChang 2018, il est entièrement disponible pour apporter son aide en tant que professionnel.

Shani Davis 2018 Getty Images

"Le meilleur conseil qu'il m'a donné concerne ma technique et mes virages," a déclaré Stolz.

"Je suis un peu nerveux. Mais il faut rester calme et réfléchir à la façon dont on souhaite aborder la course, et puis c'est bon.

"Si j'arrive à bien accélérer, je peux décrocher une médaille."

 

back to top En