skip to content
1920 / CIO
Anvers 1920

Le patinage artistique et le hockey sur glace ont débuté aux Jeux d'été !

Avant les Jeux d'hiver, il y a eu ceux d'été pour le patinage artistique et le hockey sur glace. Parmi les premiers champions, Ulrich Salchow et Gillis Grafström ont marqué de leurs noms l'histoire olympique et celle de leur sport. Tout comme le Canada en hockey sur glace, inaugurant une impressionnante série de victoires, aux Jeux d'Anvers en 1920.

Comme le rappelle Pierre de Coubertin dans ses mémoires olympiques, le patinage sur glace a été inscrit dès le congrès fondateur de 1894 "dans l'énumération des concours désirables". Le fondateur du CIO et rénovateur des Jeux Olympiques porte un grand intérêt aux sports hivernaux en général. Il écrit également qu'ils représentent "un caractère d'amateurisme, de dignité sportive si franc et si pur, que leur exclusion totale du programme olympique leur enlève beaucoup de force et de valeur". Il milite pour la création des Jeux Olympiques d'hiver, mais en attendant, deux sports appelés à y figurer vont faire leur entrée au programme des seuls Jeux alors disputés : ceux d'été. 

Edgar and Florence SYERS (GBR) IOC / Edgar & Florence SYERS (GBR)
Ulrich Salchow et Madge Syers inaugurent le palmarès

Le patinage artistique débute ainsi aux Jeux de la IVe Olympiade, à Londres en 1908. La capitale britannique possède son "palais des glaces", le "Prince's skating club Rink" situé dans le quartier de Knightsbridge. Chez les hommes, le nom du vainqueur est resté célèbre. Un des six sauts du patinage artistique entrant dans le système de notation de l'ISU porte son nom : le Salchow. Mais ce n'est qu'en 1909 que le champion suédois Ulrich Salchow proposera ce saut lors des Championnats du monde à Budapest. En attendant, il devient le 29 octobre 1908 le premier champion olympique de son sport. Il jouit à l'époque d'une formidable supériorité technique, et il est passé maître dans l'art des figures imposées, qui comptent à l'époque pour beaucoup dans la note finale, et qui disparaîtront en 1990. Après un libre tout en puissance et en précision, Salchow remporte la médaille d'or avec une très large avance sur ses compatriotes Richard Johansson et Per Thoren pour un triplé suédois.

Anna HUBLER and Heinrich BURGER (GER) IOC / Anna HUBLER & Heinrich BURGER (GER)

Chez les dames, c'est la fantastique britannique Madge Syers qui ouvre le palmarès. Une pionnière ! Elle s'était en effet inscrite six ans plus tôt dans les Championnats du monde 1902 à Londres, en remarquant que le règlement ne stipulait nulle part que la compétition était interdite aux femmes. Elle s'y était classée deuxième et avait si bien patiné que le même Ulrich Salchow, vainqueur de la compétition, avait dit à qui voulait bien l'entendre, que c'est Madge Syers qui aurait dû gagner. Le 28 octobre 1908, elle remporte brillamment la médaille d'or à l'issue du libre, où "le patinage de Mme Syers avait plusieurs longueurs d'avance sur celui de ses adversaires, comme ce fut le cas lors des figures imposées", lit-on dans le rapport officiel des Jeux de Londres. Il y a également une compétition de couples ! Ce sont les Allemands Anna Hübler et Heinrich Burger, dont la prestation éblouissante leur vaut la première place à l'unanimité des juges qui l'emportent. Il y aura également lors de ces Jeux une compétition de "figures spéciales" gagnée par le Russe Nikolai Panin.

Palais de Glace d'Anvers IOC / Palais de Glace d'Anvers
Le destin olympique exceptionnel de Gillis Grafström

Si le patinage artistique n'est pas présent aux Jeux de Stockholm 1912, il revient à Anvers en 1920. Mais ce n'est pas tout : le "comité exécutif des Jeux de la VIIe Olympiade" décide d'ajouter un autre sport de glace au programme, le hockey ! Les Jeux d'Anvers se déroulant du 20 août au 2 septembre, le rapport officiel stipule "qu'étant donné l'impossibilité de disposer d'un champ de glace artificielle en plein été, ce concours eut lieu au Palais de Glace d'Anvers à la fin du mois d'avril". Il en va de même pour le patinage artistique, disputé au même endroit du 25 au 27 avril, alors que la compétition de hockey sur glace a lieu simultanément du 23 au 29 avril. 

Magda JULIN-MAUROY (SWE) IOC / Magda JULIN-MAUROY (SWE)

En patinage artistique messieurs, le Suédois Gillis Grafström va connaître un destin olympique exceptionnel. Il succède au palmarès à son compatriote Ulrich Salchow (4e à Anvers), en dominant brillamment  la compétition, malgré le fait qu'il ait cassé un patin l'obligeant à aller acheter en ville une paire inadaptée et trop petite ! Il devance deux Norvégiens (Andreas Krogh et Martin Stixrud) et sera le dernier champion olympique de son sport aux Jeux d''été, avant de devenir en 1924 à Chamonix le premier aux Jeux d'hiver, puis de réaliser le triplé à Saint-Moritz en 1928. Encore médaillé d'argent à Lake Placid en 1932, il reste avec ses quatre médailles dont trois en or le plus décoré des patineurs artistiques aux Jeux. La compétition dames dans la ville belge est remportée par la Suédoise Magda Julin, alors enceinte, et celle des couples par les époux finlandais Ludowika et Walter Jakobsson. 

Ice hockey Men - The team from Canada (CAN) IOC / Hockey sur glace - Canada (CAN)

En hockey sur glace, le Canada, comme ce sera le cas jusqu'en 1956, envoie aux Jeux l'équipe qui a gagné le Championnat national amateur, la "Allan Cup". La première d'entre-elles est celle des Winnipeg Falcons. Le tournoi d'Anvers 1920 est également le premier Championnat du monde de l'IHF. Il y a sept équipes et 60 joueurs : Canada, Belgique, Tchécoslovaquie, France, Suède, Suisse et États-Unis. Les Falcons battent la Tchécoslovaquie 15-0 en quarts de finale, les États-Unis 2-0 en demi-finale et la Suède 12-1 en finale. C'est le premier des neuf titres olympiques du Canada jusqu'en 2014, record, et il ouvre également une série de quatre victoires consécutives, enchaînées en suivant aux Jeux d'hiver (1924, 1928, 1932). Le match pour la médaille d'argent à Anvers est gagné par les États-Unis, 16-0 face à la Tchécoslovaquie.

Ice Hockey, Men - The team from Sweden (SWE) IOC / Hockey sur glace - Sweden (SWE)
Création des Jeux d'hiver

Les efforts de Pierre de Coubertin finissent par payer lors du 7e Congrès du CIO à Lausanne le 5 juin 1921. Malgré la résistance des pays scandinaves, qui entendent protéger leurs Jeux nordiques créés en 1901, un accord est trouvé pour organiser une "Semaine internationale des sports d'hiver, dans le cadre de la célébration de la VIIIe Olympiade de l'ère moderne", c'est-à-dire les Jeux Olympiques de Paris 1924. Celle-ci a lieu à Chamonix en février 1924 et rencontre un beau succès. L'année suivante au Congrès de Prague, les JO d'hiver sont officiellement instaurés et la "Semaine internationale de Chamonix" est requalifiée comme les premiers.

C'est donc le patinage artistique qui, de tous les sports d'hiver, a l'histoire olympique la plus longue. Juste devant le hockey sur glace !

back to top En