skip to content
IOC/E. McCormack
PyeongChang 2018

Le partenaire TOP P&G réaffirme son engagement en faveur de l'égalité des sexes avec sa campagne #LoveOverBias

Dans le cadre de sa campagne #LoveOverBias (L'amour au-delà des préjugés) lancée à l'occasion des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, Procter & Gamble a réuni, lors d'un débat constructif, de célèbres olympiennes venues parler des préjugés et des obstacles qu'elles ont dû surmonter dans le sport pour réaliser leurs rêves et devenir les femmes fortes et courageuses qu'elles sont aujourd'hui, de véritables sources d'inspiration pour tous.

Anita DeFrantz, médaillée olympique et première femme à avoir occupé la fonction de vice-présidente du CIO, a déclaré dans ses remarques liminaires : "Je suis ravie d'être ici aujourd'hui, aux côtés de ces athlètes exceptionnelles qui continuent de repousser les limites pour les femmes dans le sport, et de participer à cette discussion importante alors que le monde semble enfin prêt à changer. À l'instar de P&G, le CIO s'est engagé à sensibiliser à l'importance de l'égalité des sexes aussi bien sur l'aire de compétition qu'en dehors. Da la gouvernance aux ressources humaines, en passant par le financement, les sports ou la représentation des femmes, le CIO s'emploie à obtenir des résultats tangibles afin de renforcer l'égalité des sexes dans tout le Mouvement olympique. C'est pourquoi je suis persuadée que nous atteindrons nos objectifs et que nous parviendrons à faire progresser l'égalité entre hommes et femmes aussi bien sur l'aire de compétition qu'en dehors."

IOC/E. McCormack

La modératrice de ce débat n'était autre que la médaillée olympique et championne du monde Michelle Kwan, qui a dû surmonter des difficultés financières avant de devenir la patineuse américaine la plus titrée et qui défend aujourd'hui son sport et la cause des femmes chefs d'entreprise. Les autres intervenantes étaient :

  • Elana Meyers Taylor (États-Unis) – médaillée olympique en 2012 et 2014, elle a bravé les stéréotypes sexuels et raciaux dans son sport, devenant l'une des premières femmes à piloter un bob à quatre dont l'équipage était mixte.
  • Katarzyna Bachleda-Curuś (Pologne) – cette double médaillée olympique en patinage de vitesse participe à ses cinquièmes Jeux Olympiques d'hiver et a deux filles.
  • Chloe et Justine Dufour-Lapointe (Canada) – ces spécialistes des bosses ont toutes deux été médaillées aux Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014.

Le nouveau film de P&G - “Love Over Bias” (L'amour au-delà des préjugés) - présenté dans le cadre de sa campagne "Merci maman" entend encourager le monde à voir au-delà de ce qui nous divise pour célébrer ce qui nous rassemble.

IOC/E. McCormack

Un engagement suivi au niveau mondial

P&G soutient partout dans le monde plusieurs programmes contribuant à l'autonomisation des femmes, dans l'arène sportive et en dehors, avec un accent mis plus particulièrement sur trois domaines clés :

  • Publicité et médias – P&G utilise sa voix pour lutter contre les préjugés sexistes à travers ses marques. Parmi les campagnes lancées récemment, citons : Always -#LikeAGirl (#CommeUneFille), Ariel - #ShareTheLoad (#Partagedestâches) et Pantene - #StrongIsBeautiful (Être forte, c'est être belle).
  • Éducation et femmes chefs d'entreprise – À travers ses marques, ses programmes institutionnels et ses campagnes de sensibilisation, P&G s'emploie activement à supprimer les obstacles liés au sexe qui empêchent les filles d'accéder à l'éducation et les femmes de trouver des débouchés sur le plan économique ; citons à titre d'exemples : “Always Keeping Girls in School”, “P&G Children's Safe Drinking Water”, sans oublier les programmes de formation et de mentorat pour les entreprises dirigées par des femmes.
  • Égalité des chances sur le marché du travail – P&G a pris un certain nombre d'engagements parmi lesquels : réserver un traitement équitable à tous ses employés et à tous les candidats qui postulent auprès de l'entreprise et ne jamais se livrer à une quelconque forme de discrimination illégale ; parvenir à une représentation équitable des sexes dans tous les secteurs de l'entreprise ; garantir un environnement favorisant l'intégration où tous les employés – hommes et femmes confondus – peuvent donner le meilleur d'eux-mêmes. Aujourd'hui, chez P&G, 45 % des managers et 33 % des membres non salariés de son conseil d'administration sont des femmes.

L'engagement pris par P&G en faveur de l'égalité des sexes fait écho à la récente approbation par la commission exécutive du CIO de 25 recommandations ambitieuses et audacieuses pour faire progresser l'égalité entre hommes et femmes dans l'arène sportive et en dehors. L'une des principales mesures a pour ambition d'éviter les préjugés sexistes et les stéréotypes dans la représentation des femmes et des hommes. Un programme pilote est déjà en cours aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang, où un ensemble de principes et de directives pour une représentation équilibrée des deux sexes a été communiqué aux partenaires du CIO.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur : www.pgeveryday.com/tag/loveoverbias

back to top En