skip to content
Getty images
Athènes 2004

Le monde entier est une scène pour la "diva" Svetlana Khorkina

La carrière sportive de Svetlana Khorkina a été à l'image de sa personnalité : spectaculaire. Jugée au départ trop grande pour faire de la gymnastique, elle surmonte cette "difficulté" et remporte deux médailles d'or olympiques, avant de devenir politicienne, auteure, entraîneur et mère.

 


Svetlana Khorkina est à l'honneur dans le cinquième épisode de la nouvelle saison de Legends live on, un programme diffusé sur Olympic Channel, qui met également en vedette l'athlète Hicham El Guerrouj, double médaillé sur 1 500 et 5 000 m aux Jeux Olympiques de 2004, Valentina Vezzali, sextuple championne d'escrime et Uschi Disl, détentrice de neuf médailles en biathlon, obtenues sur cinq éditions des Jeux Olympiques d'hiver.

Svetlana Khorkina a grandi à Belgorod, en Russie (à l'époque de l'Union soviétique), et a été refoulée par des entraîneurs potentiels car elle était nettement plus grande et plus mince que les autres gymnastes. Elle s'est toutefois épanouie sous la tutelle de Boris Vasilevich Pilkin, qui a fait de sa taille un avantage, avec un résultat immédiat aux Jeux Olympiques de 1996 à Atlanta.

getty images


"J'ai immédiatement donné le ton", a-t-elle déclaré. "Dorénavant, il faudra compter avec moi. Et vous n'aurez d'autre choix que de m'aimer." La jeune fille de 17 ans remporte la médaille d'or aux barres asymétriques, une discipline qu'elle dominera les années suivantes, et la médaille d'argent par équipes.

Svetlana Khorkina était la grande favorite pour le titre olympique du concours général à Sydney en 2000, mais l'épreuve du saut a viré à la catastrophe lors de sa chute, à l'image de nombreuses autres athlètes, au moment de la réception. Et bien qu'il ait été découvert que le cheval était réglé cinq centimètres en-dessous de la hauteur réglementaire, les dégâts psychologiques étaient bel et bien là. Une chute aux barres et son rêve de titre au concours général s'envola, entraînant sa disparition durant toute une journée.

Toutefois, encouragée par sa sœur Yuliya, Svetlana Khorkina poursuivit la compétition et remporta sa deuxième médaille d'or consécutive aux barres asymétriques, ainsi qu'une médaille d'argent au sol et à l'épreuve par équipes. Les Jeux Olympiques de 2004 à Athènes représentaient sa dernière chance de médaille d'or au concours général, mais elle fut battue par Carly Patterson, une athlète américaine, et mit fin à sa carrière olympique, qui s'est déroulée sur trois Jeux et lui a permis de remporter sept médailles.

getty images

Elle a ensuite pris sa retraite en tant que gymnaste, mais c'est sans surprise qu'elle continua à avoir les projecteurs braqués sur elle. En 2005, elle donna le jour à un fils, fut nommée vice-présidente de la Fédération de gymnastique artistique de Russie et publia son autobiographie Somersaults in high heels (Sauts périlleux sur talons aiguilles), avant d'embrasser une carrière politique, en siégeant à la douma d'État de la Russie entre 2007 et 2011. En 2019, Svetlana Khorkina fut l'une des ambassadrices de l'Universiade d'hiver 2019 à Krasnoyarsk en Russie.

back to top En