skip to content
Date
01 oct. 1964
Tags
Tokyo 1964

Le lutteur Watanabe touche à la perfection pour décrocher l'or en plume

Lutte libre

Avoir des Jeux à domicile met toujours une plus grande pression sur les athlètes du pays hôte, ce d’autant plus lorsqu’il s’agit de leur première expérience olympique et que le débutant porte les espoirs d’une victoire. C’est ce qu’il advint au Japonais Osamu Watanabe, champion du monde de lutte libre en 1962 et athlète renommé pour sa maîtrise technique et sa vitesse autour du tapis.

Loin d’être un géant, Watanabe concourait dans la catégorie des poids plume, celle où les lutteurs aux aptitudes tactiques et techniques marquées arrivent souvent à vaincre les adversaires de plus grande force. Et pourtant, même à l’aune des standards des meilleurs compétiteurs que le sport ait connus, l’exploit de Watanabe est époustouflant.

Ce n’est pas uniquement le fait qu’il ait gagné l’or, pour le plus grand plaisir du public japonais, mais surtout la manière dont il a triomphé : il avait conquis ses trois premières victoires aux Jeux en clouant ses adversaires au sol puis les trois suivantes par décision des juges. Mais ce qui rend ces manches remarquables, c’est que Watanabe n’a concédé aucun point. Sa médaille d’or récompensait un des lutteurs les plus intraitables de ces Jeux, et les spectateurs japonais réagirent en jubilant.

Pourtant, la performance de Watanabe n’avait rien de surprenante puisque, de toute sa carrière, jamais personne n’a pu prendre le dessus sur lui. Certains articulent le chiffre de 186 matches, d’autres 187, voire même davantage. Quoi qu'il en soit, sa capacité à décrocher des victoires immaculées reste inégalée dans toute l’histoire du sport.

Watanabe mit un terme à la compétition après les Jeux de Tokyo. À l’âge de 23 ans, il était le premier champion olympique à prendre sa retraite sans avoir laissé échapper un seul point. Plusieurs décennies plus tard, certains le considèrent toujours comme le meilleur athlète à poids égal que la lutte ait connu.

Tags Tokyo 1964
back to top