skip to content
Date
01 oct. 1964
Tags
Tokyo 1964

Le légendaire Shakhlin touche enfin au but à la barre fixe

Gymnastique

À 32 ans, cette véritable légende vivante de la gymnastique et Olympien pour la troisième fois qu’était Boris Shakhlin avait l’intention d’agrandir sa collection impressionnante de médailles. Il en avait déjà neuf, et certains commençaient à se demander s’il n’allait pas se faire rattraper par l’âge et par les jeunes loups qui le talonnaient. Shakhlin répliqua en rajoutant quatre médailles à sa collection et en asseyant sa place parmi les plus grands.

Mais rien n’avait été simple. Shakhlin avait remporté le titre du concours individuel à Rome, quatre années auparavant, et il avait eu l’intention de le conserver à Tokyo. Or, au lieu de cela il dut affronter un rival inspiré, un certain Yukio Endo, Japonais, qui concourait devant son public. La médaille d’or n’échappa pas à ce dernier mais Shakhlin empocha l’argent dans cette compétition très relevée.

Autre médaille d’argent, celle du concours masculin par équipes remportée, une fois encore, par Endo et ses coéquipiers japonais. Si l’épreuve aux anneaux lui valut le bronze, c’est la barre fixe dont il se souviendra toute sa vie avec le plus d’émotion.

À vrai dire, ses exploits à cet engin n’étaient pas aussi brillants que les autres : 13e en 1956 et extraordinaire 3e place quatre ans plus tard alors qu’il s’était méchamment blessé à la main. Or, dans toutes les autres catégories, que ce soit en 1956 ou en 1960, il n’avait jamais fait moins bien que la médaille d’argent. En fait, il apparut qu’il avait laissé le meilleur pour la fin.

Alors que son coéquipier Yury Titov le talonnait, Shakhlin tint bon. Il termina les Jeux de Tokyo avec 13 médailles olympiques au total, ce qui le place parmi les athlètes les plus médaillés de tous les temps. Connu sous le nom de « L’homme de fer », il prit sa retraite sportive à 35 ans après avoir subi une crise cardiaque. Il continua néanmoins à travailler dans la gymnastique jusque dans les années 90.

Tags Tokyo 1964
back to top