skip to content
IOC/OIS
Buenos Aires 2018

Le lancer du marteau appartient aux Ukrainiens !

La délégation ukrainienne s’est distinguée au cinquième jour des compétition d’athlétisme à Buenos Aires 2018 en remportant les finales au lancer du marteau aussi bien chez les hommes que chez les femmes.


Grand favori pour la victoire au marteau, l'Ukrainien Mykhaylo Kokhan, a répondu aux attentes en réussissant des lancers de 85,97 m dans la première étape de la compétition le 12 octobre et de 85,15 m dans la seconde trois jours plus tard. Ces performances lui ont valu la médaille d’or devant le Biélorusse Valentin Andreev et le Chinois Wang Qi.

Même si les lancers de l’Ukrainien sont restés à à deux mètres de son record personnel, ils lui ont largement suffi pour remporter la victoire. "C'était une très bonne compétition pour mettre un point final à une longue saison", a déclaré Kokhan. L'Ukraine est une puissance montante dans cette discipline. Il y a quatre ans, à Nanjing 2014, le pays avait également remporté le titre du marteau hommes grâce à Hlib Piskunov, qui n'avait alors que 15 ans.

Ukraine’s Mykhaylo Kokhan proudly shows his gold medal. (Photo: OIS) Mykhaylo Kokhan d'Ukraine (Photo: OIS)

Kokhan a parlé de son amitié avec Piskounov: "Avant de venir ici, il m'a motivé à montrer au monde entier de quoi nous sommes faits, nous, les lanceurs ukrainiens." Kokhan, qui a remporté le championnat d'Europe cadets à Gyor (Hongrie) en juillet, n'avait que trois mois pour se préparer à Buenos Aires 2018. Mais l'idée de ne pas être présent dans la capitale argentine ne lui a jamais traversé l'esprit. "Depuis mon enfance, je veux participer à une édition des Jeux olympiques. Je peux prendre du repos maintenant".

Son père et entraîneur, Serhii Kokhan, sait bien que la carrière de son fils ne fait que commencer. "C'est un très jeune athlète", a-t-il dit, "nous ne voulons pas lui mettre trop de pression, mais s'il réalise les résultats nécessaires pour se qualifier aux Jeux de Tokyo 2020, nous l'entraînerons pour ça".

Ukrainian Valeriya Ivanenko made it to the top of the women’s hammer throw podium. (Photo: OIS) Valeriya Ivanenko d'Ukraine (Photo: OIS)

Ce n'est pas le seul lien de filiation dans la délégation ukrainienne. Valeriya Ivanenko, qui a remporté l'or au marteau féminin, est également entraînée par son père. "Je suis très heureuse de travailler avec lui. C'est une excellente motivation. Grâce à mon père, je peux progresser plus vite", a-t-elle expliqué, après avoir lancé à 72,08 m lors de la deuxième étape de sa compétition. "J'ai ressenti beaucoup de pression, mais j'ai fait de mon mieux", a déclaré Ivanenko. Elle aussi était considérée avant même le début des JOJ comme la grande favorite pour la médaille d'or.

L'Egyptienne Rawan Ayman Ibrahim Barakat a battu son record personnel avec 69.67 m et a remporté la médaille d’argent, tandis que la Cubaine Alegna Osorio Mayari a pris la médaille de bronze.

En fin de programme lundi, la Chinoise Li Xinhui est devenue championne olympique de la jeunesse du lancer du poids féminin. L’argent est allé à la Biélorusse Yelizaveta Dorts et le bronze à la sud-africaine Dane Roets.

China’s Li Xinhui's mighty arm earned her the victory in the women’s shot put event. (Photo: OIS) Li Xinhui de la République populaire de Chine (Photo: OIS)


Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En