skip to content

Le jour où Yuzuru Hanyu s'est révélé aux yeux du monde entier

Lors des Jeux de Sotchi 2014, Yuzuru Hanyu éblouit les spectateurs de l'arène Iceberg et des millions de téléspectateurs dès son programme court, lui valant d'être le premier patineur à dépasser les 100 points. Il remporte ensuite le titre olympique le 14 février et devient une immense star. Ce n'est que le début d'un parcours qui fait de lui un des plus grands patineurs artistiques de tous les temps.


La veille, Yuzuru Hanyu, 19 ans, se lance sur la glace de la patinoire Iceberg de Sotchi pour proposer son programme court. Au bout des 2 minutes 50 de sa performance, il s'est révélé aux yeux du monde entier. Il se montre proprement époustouflant. Au son de la chanson « Parisienne Walkways » de Gary Moore, il enchaîne avec grâce un quadruple boucle, un triple axel, une combinaison triple lutz-triple boucle piqué, pour obtenir un score de 101,45; record du monde à plus de 100 points pour la première fois de l’histoire ! Hanyu prend la tête du concours, avec 4 points d’avance sur le Canadien Patrick Chan.

Le lendemain vendredi 14 février, Hanyu créé la surprise en chutant deux fois dès la première minute de son programme libre patiné sur le thème de Roméo et Juliette de Nino Rota. Mais connu pour son fort mental, Yuzuru le perfectionniste réussit à se reprendre. Au final, l'émotion qu'il dégage, ses combinaisons de sauts, ses transitions et ses qualités artistiques exceptionnelles font la différence.

Il s'impose avec un total de 280,09 points, devant Chan, 275,62 pts, avant de tomber dans les bras de son entraîneur canadien Brian Orser, aux anges. Né le 7 décembre 1994 à Sendai, Il est le plus jeune champion olympique de sa discipline en 66 ans et le premier Japonais à remporter l’or chez les hommes en patinage artistique. "Oh mon Dieu ! Je suis si surpris ! Je pensais que l’or m’avait échappé des mains ! Je ne suis pas content de ma performance. J’étais trop nerveux, mais j’ai gagné, j’ai vu monter le drapeau japonais, c’est quelque chose dont je peux être fier", dira-t-il.

Yuzuru Hanyu 2014 Getty Images
Au cœur de la catastrophe du 11 mars 2011

La vie de Yuzuru Hanyu est marquée par un événement dramatique. Champion du monde junior 2010 à La Hague (Pays-Bas), âgé de 16 ans, il est en pleine séance d’entraînement sur la glace de sa patinoire de Sendai lorsqu’un terrible tremblement de terre se déclenche, le vendredi 11 mars 2011 au large de la côte Pacifique de la région du Tohoku dont Sendai est la plus grande ville. Il est suivi d’un tsunami dévastateur. Yuzuru a tout juste le temps d’évacuer le bâtiment, ses patins encore aux pieds. Il passera plusieurs jours dans un centre d’hébergement avec sa famille, son domicile étant endommagé. Sans parler de la patinoire.

"Je pense souvent que ce que vous croyez acquis ne l’est pas toujours. Tout n’existe que par chance. J’en suis venu à penser comme ça car j’ai presque tout perdu. Ce désastre a totalement changé mes valeurs. Plus que tout, je veux maintenant que chaque jour compte", racontera-t-il.

Ce désastre a totalement changé mes valeurs. Plus que tout, je veux maintenant que chaque jour compte Yuzuru Hanyu

En 2012, Yuzuru Hanyu remporte la médaille de bronze lors des championnats du monde de Nice (France). Il publie à 17 ans son autobiographie, intitulée « Blue Flames », et dont les recettes sont reversées à la patinoire de Sendai en vue de sa réfection. Il rejoint le réputé entraîneur Brian Orser à Toronto (Canada), où il affine sa technique à travers une augmentation substantielle de ses cadences d’entraînement. Yuzuru Hanyu gagne sa place dans l’équipe du Japon pour les Jeux de Sotchi en remportant le titre national en décembre 2013 à Sapporo après avoir terminé premier du programme court et du libre.

Deux mois avant les Jeux de Sotchi, il gagne pour la première fois la finale du Grand Prix ISU disputée dans son pays à Fukuoka. Devenu une star nationale après son titre olympique, il est sacré en mars champion du monde 2014 à Sataima (Japon) et le premier patineur à avoir réalisé ce triplé majeur en une saison depuis le Russe Alexei Yagudin en 2002. Mais il va ensuite aller plus vite, plus haut et plus fort pour devenir celui que beaucoup d'observateurs considèrent comme le plus grand patineur artistique de tous les temps. Premier à remporter quatre fois consécutivement la finale du Grand Prix (2014, 2015, 2016, 2017), premier à dépasser les 200 points pour le programme libre et les 300 pour le score total, premier à réussir à poser un quadruple boucle en compétition, puis de nouveau champion du monde en 2017 à Helsinki en réussissant un libre éblouissant.

 

Un deuxième titre historique à PyeongChang 2018

Et voilà les Jeux de PyeongChang. Le 16 février 2018, dans la patinoire de Gangneung, la star japonaise délivre un programme court magnifique et prend déjà une large avance sur ses rivaux. Il récidive le lendemain avec un libre très solide, pour finir avec un total remarquable de 317.85, loin devant son compatriote Shoma Uno (306.90) et l'espagnol Javier Fernandez (305.24). Il faut dire qu’il tente et réussit presque quatre quadruples sauts lors de sa prestation : Entamant son programme par une combinaison très risquée constituée d'un quadruple salchow et d’un quadruple boucle piqué, il enchaîne avec un triple axel pour finir par un autre quadruple salchow suivi d’un quadruple boucle piqué qu’il ne pose toutefois pas correctement. À 23 ans, Yuzuru Hanyu est au sommet de son art et le public a vibré avec beaucoup d’enthousiasme tout au long de son passage sur l’air de Seimei de Umebayashi. 

Blessé à l'entraînement en novembre 2017, Yuzuru Hanyu s'est donc remis à temps pour devenir le premier patineur à conserver le titre olympique depuis l'Américain Dick Button qui s'était imposé à Saint-Moritz en 1948 et à Oslo en 1952. De plus, il inscrit son nom dans le grand livre olympique en gagnant la millième épreuve avec remise de médailles de la compétition planétaire hivernale, une histoire qui va de l'Américain Charles Jewtraw, vainqueur du 500 m en patinage de vitesse à Chamonix le 26 janvier 1924, à ce 17 février 2018 dans la matinée à Gangneung. Après sa victoire, il tombe dans les bras de son partenaire d'entraînement Javier Fernandez et pleure sur son épaule. "C’est la plus belle journée de ma vie de patineur", souligne-t-il. "Mes larmes viennent du cœur. Je n’arrive pas à trouver les mots tellement je suis heureux. Je ne pense qu’à patiner. Je n’ai pensé qu’à ça jour et nuit depuis une semaine et j’ai gardé confiance."

Yuzuru Hanyu 2018 Getty Images
Premier patineur à réussir le "Super Slam"

Par la suite, le fantastique patineur japonais continue d'établir des records du monde en termes de points, se bat aussi avec des blessures à la cheville, et trouve un adversaire à sa hauteur en la personne de l'Américain Nathan Chen qui le devance aux Mondiaux 2019 à Saitama (Japon) en mars, et en finale du Grand Prix à Turin en décembre où Yuzuru réalise pour la première fois cinq quadruples sauts dans son libre, patiné le jour de ses 25 ans. Enfin, le 9 février 2020, Yuzuru Hanyu remporte pour la première fois le tournoi des Quatre Continents à Séoul ce qui lui permet de devenir le premier patineur à réaliser le "Super Slam" : les deux compétitions junior majeures, le Grand Prix ISU,  les Jeux Olympiques, les Championnats du monde et donc ce tournoi où il bat encore le record du monde du programme court (111,82 points) pour un total de 299,42 après son libre !      

Yuzuru Hanyu 2018 Getty Images

Il ne sait pas encore s'il ira à Beijing en 2022 pour tenter de gagner un troisième titre olympique. Sa priorité est de rester en bonne santé et en pleine possession de ses moyens, et c'est seulement dans ce cas qu'il pourra envisager de se lancer dans ce défi.

back to top En