skip to content
Date
16 févr. 2007
Tags
Actualités Olympiques , BARKLEY, Charles

Le joueur qui fait rêver


Michael Jordan est sans aucun doute le basketteur qui a fait claquer le plus de paniers à travers le monde. Avec un score moyen de 30,1 points par match en NBA (championnat américain), il est considéré comme le meilleur joueur de tous les temps. Les Jeux Olympiques ont été pour lui l’occasion de mettre ses talents au service de son pays. Portrait du plus illustre joueur de la Dream Team, qui fête demain ses 44 ans.

Amateur ou professionnel : Jordan est fidèle au poste
Fort du titre de champion universitaire américain 1982 (avec les North-Carolina Tar Heels), Michael Jordan participe en tant qu’amateur aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984. La sélection américaine est en pleine forme et enchaîne les victoires à un rythme impressionnant. Tous ses adversaires sont battus avec une moyenne de 32 points d’écart, et même un maximum de 58 points d’écart contre la France. En finale, les États-Unis gagnent facilement face aux Espagnols 96 à 65. Michael Jordan termine ces Jeux avec une moyenne de 17 points par match et un taux de réussite de 55%. Accompagné de futures stars de la NBA, telles que Patrick Ewing et Sam Perkins, le jeune basketteur de 21 ans monte sur la plus haute marche du podium : premiers Jeux, première médaille d’or.

Quelques mois plus tard, Michael Jordan est appelé en troisième position par les Chicago Bulls pour la saison NBA 1984-1985. Il passe ainsi du statut d’amateur à celui de professionnel : il ne pourra donc pas participer aux Jeux Olympiques à Séoul. Mais pour les Jeux de la XXVe Olympiade en 1992 à Barcelone, le Comité International Olympique autorise la participation des professionnels. Jordan ne manquera pas le rendez-vous, et emmènera avec lui quelques amis…

Les Jeux de Barcelone sont l’avènement du basketball américain. L’équipe sélectionnée est composée des plus grands joueurs de la NBA devenus aujourd’hui de véritables légendes : Charles Barkley, Magic Johnson, Larry Bird, John Stockton et tous les autres. Nul besoin d’être savant pour savoir qui empochera l’or. Ce pronostic se confirme d’ailleurs rapidement. Les Américains écrasent tous leurs adversaires avec une moyenne de 44 points d’écart : du jamais vu ! Avec une moyenne de 14,9 points et cinq interceptions par match, Michael Jordan est le maestro de cette équipe. À l’issue des huit matchs, les États-Unis remportent le titre olympique et sont baptisés The Dream Team (l’équipe de rêve). Pour Jordan, le compte est bon : deux médailles d’or, deux éditions des Jeux Olympiques.

Qu’est-ce qui est rouge et qui vole ?
Chicago Bulls et Michael Jordan sont presque indissociables. Au fil des saisons de la NBA et de ses exploits extraordinaires, le maillot rouge Bulls 23 est devenu mythique. Meilleur rookie en 1985, six fois champion NBA, dix fois meilleur marqueur NBA, cinq fois meilleur joueur NBA, 13 fois sélectionné pour le All-Star Game et deux fois vainqueur du Slam Dunk Contest : nul besoin de commentaires !

His Airness
et Air Jordan sont les surnoms les plus connus de Michael Jordan, ils ont en commun la principale caractéristique du basketteur : le vol. En effet, Jordan est connu non seulement pour ses exploits, mais aussi pour la manière dont il les atteint. Toujours plus haut pourrait être son slogan ! Avec une détente sèche d’environ 1m10, il pouvait rester en l’air plusieurs secondes, au détriment de ses adversaires qui retombaient toujours trop vite. Tout le monde a encore en mémoire le Slam Dunk Contest de 1988, où Jordan sauta de la ligne des lancers-franc, vola sur plusieurs mètres pour finalement écraser le ballon dans le panier, le tout sous une pluie de flashs.

Michael Jordan a quitté les parquets en 2003, mais son influence est toujours présente aux pieds des jeunes du monde entier.
 
Profil


Michael JORDAN
Basketball
(Etats-Unis)

Voir la vidéo
 
 
back to top En