skip to content
IOC/John Huet
PyeongChang 2018

Yuzuru Hanyu devance la star des JOJ Shoma Uno en patinage artistique

Le Japonais Yuzuru Hanyu, 23 ans, entre doublement dans l’histoire des Jeux. Avec son succès dans l’Ice Arena de Gangneung, il est le premier patineur artistique à conserver son titre depuis l’Américain Dick Button en 1952 et surtout il remporte la médaille d’or de la millième épreuve des Jeux Olympiques d'hiver.  Il devance son compatriote Shoma Uno, vice-champion du monde en titre et doublé médaillé des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver Innsbruck 2012 et l’Espagnol Javier Fernandez, sextuple champion d’Europe.

Déjà impressionnant dans le programme court à l’issue duquel il avait pris une large avance sur ses rivaux, le champion olympique de Sotchi 2014 a récidivé en finissant deuxième du libre avec un total remarquable de 317.85. Il faut dire qu’il a tenté et presque réussi quatre quadruples sauts lors de sa prestation. A 23 ans, il est au sommet de son art et le public a vibré avec beaucoup d’enthousiasme tout au long de sa prestation sur l’air de Seimei de Umebayashi. 

IOC/John Huet
DES LARMES D’EMOTION

« C’est la plus belle journée de ma vie de patineur, a-t-il souligné. Mes larmes viennent du cœur. Je n’arrive pas à trouver les mots tellement je suis heureux. Je ne pense qu’à patiner. Je n’ai pensé qu’à ça jour et nuit depuis une semaine et j’ai gardé confiance. » Il faut dire qu’il avait pu douter après une blessure à la cheville l’ayant tenu à l’écart des patinoires en novembre et décembre derniers.   

Getty Images

Entamé par une combinaison très risquée d’un quadruple salchow et d’une quadruple boucle piquée, il a enchaîné avec un triple axel pour finir par un autre quadruple salchow suivi d’une quadruple boucle piquée qu’il a manquée.

Avec une telle palette de sauts, l’élève de Brian Orser était hors d’atteinte au classement même si le jeune Américain Nathan Chen a mis le feu à la glace quelques minutes plus tôt en faisant encore mieux avec pas moins de six quadruples sauts dont 5 parfaitement posés. Son programme étourdissant de vitesse et de virtuosité, lui offre un nouveau record personnel de 215.08, il remonte de la 17eme place à l’issue du programme court jusqu’à la cinquième place. Mais il pourra se consoler avec la victoire dans le libre avec neuf points de mieux que Yuzuru Hanyu crédité de 206.17.

Getty Images

UN DOUBLE JAPONAIS

La deuxième place est pour un autre Japonais Shoma Uno, 20 ans, le vice-champion du monde en titre et doublé médaillé des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver Innsbruck 2012. Il a effectué un programme très solide techniquement pour gagner une place par rapport au programme court. « Quand je regarde ma performance, je n’ai pas à être déçu, analyse-t-il. C’était proche de la perfection. J’ai raté mon premier saut mais après c’était très bien. Je suis resté calme. » 

Getty Images

Le troisième est une vieille connaissance, l’Espagnol Javier Fernandez, sextuple champion d’Europe en titre et double champion du monde en 2015 et 2016 qui, avec cette médaille de bronze, efface la déception de Sotchi où il avait fini quatrième.  « Je suis heureux de ma médaille. Tout le monde a bien patiné, a-t-il dit. Cela représente énormément de travail au fil des années de réaliser mon rêve olympique. Maintenant, je peux dormir, me reposer et en profiter avec mes proches. »

Outre la belle remontée de Nathan Chen, vainqueur du libre, la déception est venue du Canadien Patrick Chan, médaillé d’or avec l’équipe du Canada, et médaillé d’argent à Sotchi. Il a multiplié les fautes qui l’ont condamné à reculer de la 6eme à la 9eme place. 

back to top En