skip to content

Le Japon remporte sa quatrième médaille en patinage de vitesse à St-Moritz

Arito Motonaga OIS
La compétition de patinage de vitesse de 1 500 m est une épreuve qui va jusqu'à brûler les poumons : trois tours et trois quarts de course à pleins gaz qui laissent le corps et l'esprit à l'agonie.


Dans ce théâtre de douleur à l'Ovale de patinage de vitesse de St-Moritz, Myrthe de Boer (NED) a remporté l'or devant Takahashi Yuka (JPN) et Yang Binyu (CHN) en réalisant un temps de deux minutes, 10,44 secondes dans la compétition féminine.

La performance de De Boer constitue une nette amélioration par rapport à sa septième place obtenue lors de l'épreuve féminine du 500 m dimanche aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Lausanne 2020.

"Je viens de passer du niveau le plus bas au niveau le plus haut, a-t-elle déclaré. Après le résultat d'hier lors du 500 m, j'étais vraiment déçue, mais ce fut pour moi une excellente opportunité d'apprentissage.

Myrthe de Boer OIS 


Au cours du dernier tour, je souffrais beaucoup de crampes du fait de la compétition à haute altitude et de la force du vent. J'avais l'impression de courir incroyablement lentement à un moment donné, mais après avoir gagné l'or, je me fiche complètement de mon temps."

La douleur ressentie par certains athlètes en haute altitude à St-Moritz était telle que la Belge Fran Vanhoutte, huitième au 1 500 m, a vomi sur la glace par la suite.

"Aujourd'hui, il y avait beaucoup, beaucoup de vent, a déclaré Yang, médaillée de bronze avec un temps de 2:10,93. Il est difficile de patiner dans ces conditions. Je me sens un peu malade, c'est trop dur."

Speed skating OIS

Dans l'épreuve du 1 500 m hommes, le Japon a remporté sa quatrième médaille en patinage de vitesse et sa deuxième médaille d'or puisqu'Arito Motonaga a terminé premier avec un temps de 1:52,24.

"Je visais la médaille d'or aujourd'hui, a-t-il déclaré. Je suis très heureux d'avoir pu atteindre mon objectif. Je suis fier de ma course."

Le Russe Pavel Taran a terminé deuxième avec un temps de 1:53,74, tandis que l'Américain Jonathan Tobon s'est emparé du bronze malgré un bref épisode de stress le jour de la course.

Speed skating OIS

"Je me sentais très nerveux ce matin, a-t-il déclaré. Mais j'ai trouvé un brin de motivation en moi pour faire disparaître cette nervosité. J'ai vécu l'expérience de la course internationale au cours des 18 derniers mois, mais c'était de loin l'épreuve la plus éprouvante.

C'est super de pouvoir dire que je suis médaillé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse. Je suis heureux d'avoir eu l'occasion de patiner, et encore plus de remporter une médaille. C'est plutôt incroyable."

back to top En