skip to content

Le Japon et les Pays-Bas raflent les premiers titres en patinage de vitesse des JOJ de Lausanne 2020

Lausanne 2020 - Speed skating OIS/IOC
La compétition de patinage de vitesse démarre sur les chapeaux de roue aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Lausanne 2020. Yamamoto Yudai (JPN) et Isabel Grevelt (NED) ont remporté la médaille d'or respectivement sur les 500 m masculin et féminin.

Yamamoto Yudai, 17 ans, originaire de Hokkaido, a franchi la ligne d'arrivée du spectaculaire Ovale de patinage de vitesse de St-Moritz en 36,42 secondes, devant Nil Llop Izquierdo (ESP), médaillé d'argent, et Xue Zhiwen (CHN), médaillé de bronze.

Lausanne 2020 - Speed skating OIS/IOC

Isabel Grevelt, elle, a décroché le titre en 40,57 secondes, avec 0,5 seconde d'avance sur Wang Jingyi (CHN) et Yoshida Yukino (JPN).

"Je savais que je devais terminer sous les 41 secondes", a expliqué la jeune fille de 17 ans, qui a remporté le titre sur 500 m aux championnats junior B des Pays-Bas de 2018/19. "Je l'ai déjà fait par le passé, donc j'espérais reproduire cette performance, mais j'étais très stressée.

Lausanne 2020 - Speed skating OIS/IOC

Normalement, je suis toujours la dernière à partir et là, je devais faire la course devant beaucoup d'autres athlètes. J'ai donc dû attendre un peu, mais c'est fantastique de gagner la médaille d'or."

La victoire de Yamamoto Yudai à l'épreuve masculine a été accueillie par des sentiments mêlés. Lors de la course finale entre Pavel Taran (RUS) et Sebas Diniz (NED), le très talentueux patineur néerlandais de 17 ans a chuté sur la glace, offrant au Japon son titre olympique.

"Je suis très heureux, mais aussi peiné," a déclaré Yamamoto. "Sebas est très rapide.

C'est la première fois que je patine sur un lac. C'était très difficile, car il y avait des fissures. Mais ce n'était pas un problème pour moi."

Yamamoto Yudai n'était pas le seul à devoir gérer un environnement inhabituel. Aménagée sur la glace du lac de Saint-Moritz, la piste naturelle a rendu la tâche difficile pour de nombreux athlètes, plus habitués à concourir sur la surface parfaite des parcours artificiels.

Lausanne 2020 - Speed skating OIS/IOC

"C'était vraiment difficile", a déclaré Julie Berg Sjoebrend (NOR), qui a terminé 27e sur 32 participantes. "Je suis tombée dans un trou dans la glace. C'était gênant et j'avais un peu peur [après cela]. Cela a un peu affecté ma confiance, alors j'ai essayé de rester concentrée.

Mais j'ai adoré être ici sur le lac le matin et voir le soleil se lever sur les montagnes."

Pour le médaillé de bronze de l'épreuve masculine, Xue Zhiwen, la profonde cicatrice qu'il arbore sur la joue rappelle à tous que le patinage de vitesse est un sport de vélocité, où les coupures et les bleus font partie des risques du métier.

Lausanne 2020 - Speed skating OIS/IOC

"Avant, je faisais du short-track et je me suis blessé au visage," explique-t-il. "Le patineur devant moi est tombé sur la glace et sa lame m'a coupé.

Aujourd'hui, je me suis entraîné normalement et j'ai fait de mon mieux pour gagner une médaille. Je vais le raconter à mes parents et fêter cela, car c'est une très bonne manière de commencer l'année. Mais demain, je serai concentré sur le 1500 m."

back to top En