skip to content
Date
03 sept. 1960
Tags
Rome 1960

Le huit allemand met fin à la période d'invincibilité américaine

Avant de se mettre à l’eau à Rome, les États-Unis restent sur huit victoires consécutives dans le huit masculin. Les Américains attachent une grande importance à cette épreuve et un neuvième titre consécutif semble presque inévitable.


Certes, les précédentes victoires n’ont pas toujours été faciles – moins d’une seconde en 1932 et 1936, mais elles ont permis aux équipages américains de se parer d’un vernis d’invincibilité.

Un groupe de personnes estime cependant qu’il est possible de battre les Américains : l’équipage allemand.

Il est logique qu’un club d’aviron représente une nation - les Américains ont ainsi gagné en 1956 avec le bateau de Yale – mais l’Allemagne a décidé d’inverser la tendance. Elle a en effet monté un équipage mixte avec des rameurs issus de deux clubs, Ratzeburg et Ditmarsia Kiel.

La formule s’avère gagnante. Dès le premier tour, l’Allemagne remporte sa série à vive allure. La Tchécoslovaquie en fait autant, mais avec un chrono beaucoup plus lent. Mais c’est dans la troisième série que se produit la sensation, puisque le Canada bat facilement les États-Unis qui se qualifient néanmoins pour la finale en repêchage. Il n’en faut cependant pas moins pour que leurs adversaires y voient là l’opportunité d’obtenir une victoire retentissante.

En finale, l’Allemagne prend la tête dès le départ et la conserve de bout en bout, franchissant la ligne dans le temps extraordinaire de 5’57’’18, seul bateau sous les six minutes. Le Canada termine deuxième à plus de quatre secondes, alors que l’équipage tchécoslovaque hérite du bronze. Quant aux Américains, ils rallient l’arrivée en cinquième position, plus de 10 secondes derrière les Allemands, et sont privés de la médaille d’or pour la première fois en 40 ans. Il s’agit cependant d’un simple accident de parcours : quatre ans plus tard à Tokyo, les Américains récupéreront leur fauteuil.

Tags Rome 1960
back to top