skip to content

Le hockey traditionnel sur le devant de la scène pour un tournoi "incroyable"

OIS
Cette fois, c'est l'heure du hockey sur glace tel que nous le connaissons. Après les sensations fortes, le bruit et la fureur de la compétition 3 contre 3 par nations mixtes, le hockey sur glace revient aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Lausanne 2020 vendredi, dans sa version traditionnelle, avec deux tournois hommes et femmes à six équipes.

La République tchèque, l'Allemagne, le Japon, la Slovaquie, la Suède et la Suisse constituent le plateau de l'épreuve féminine. Chez les hommes, le Canada, le Danemark, la Finlande, la Russie, la Suisse et les États-Unis vont se disputer les médailles.

Tandis que plus de 40 Comités Nationaux Olympiques, y compris des nations comptant peu d'expérience en hockey sur glace telles que la Nouvelle-Zélande, le Mexique et le Qatar, étaient représentés dans la compétition à 3 contre 3, les tournois à six équipes mettent en vedette les joueurs d'élite du hockey sur glace junior.


Luc Tardif, qui dirige du tournoi de hockey sur glace de Lausanne 2020, président de la Fédération Française et membre du conseil de la Fédération internationale de hockey sur glace, a souligné que ces Jeux offraient à son sport une occasion rare de présenter des formats de compétition à la fois nouveaux et traditionnels.

"Les épreuves de 3 contre 3 s'accordaient avec l'esprit des Jeux Olympiques de la Jeunesse", a-t-il expliqué. "Cela a donné à des joueurs de niveaux variés et issus de tant de nations différentes, l'occasion de vivre une expérience inoubliable."


"Et maintenant, les tournois à six équipes nous permettent également de mettre en lumière le hockey sur glace traditionnel. Il s'agit des troisièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse pour notre sport et la qualité du jeu ne cesse de s'améliorer. Le niveau de jeu ici va être incroyable."


Chez les femmes, la Suède vise une troisième médaille d'or consécutive aux JOJ d'hiver, après avoir gagné à Innsbruck en 2012 et à Lillehammer en 2016.

Felicity Luby, âgée 15 ans et membre de l'équipe l'Allemagne dans le tournoi féminin après avoir participé à l'épreuve 3 contre 3, a noté : "Pour les gardiens de but, les matchs 3 contre 3 ont été ultra rapides. Il y avait toujours des joueurs près de la cage. Maintenant, il y a beaucoup plus d'espace et plus de hockeyeurs sur la glace, et il y a plus de possibilités de contrôler le palet."

Les États-Unis sont les champions en titre de l'épreuve masculine, la Finlande avait remporté l'or à Innsbruck en 2012.

Dans chaque tournoi, les équipes sont réparties en deux groupes de trois. À la fin de la phase de poules, les deux meilleures formations se qualifient pour les demi-finales. La finale féminine aura lieu le 21 janvier, le match pour l'or masculin se disputera un jour plus tard.

back to top En