skip to content
Salt Lake City 2002

Le grand chelem de Lajunen

Le Finlandais Samppa Lajunen a remporté pour la première fois le titre mondial du combiné nordique en 1997, alors qu’il n’avait que 17 ans. Mais par la suite il va prendre, curieusement, un abonnement à la deuxième place.


Il termine ainsi deuxième des Championnats du monde 1998 et récidive la même année aux Jeux d’hiver, tant dans la compétition individuelle que par équipes.

L’année suivante, il termine deuxième des Championnats du monde 1999 et à nouveau en 2001. Le jeune Finlandais de 22 ans est pétri de talent, mais dans le milieu du Grand cirque blanc, on se demande déjà s’il peut rompre avec cette habitude d’échouer au port lors des plus grands rendez-vous.

Il peut néanmoins se décharger de sa tension. En effet, quand il n’est pas sur les skis, Lajunen est le guitariste du groupe de rock Vieraileva Tahti qui compte également dans ses rangs un autre combinard et trois sauteurs à ski !

Si cela est destiné à lui occuper l’esprit, c’est une réussite. A Salt Lake City, Lajunen débute par la compétition individuelle. Lancé à la poursuite de son coéquipier Jaakko Tallus après le saut, il doit combler un handicap de 53 secondes pour s’emparer de l’or. Après avoir rattrapé Tallus avant la fin du second tour, il va finalement s’imposer de plus de 24 secondes et décrocher son premier titre olympique.

Vient ensuite la compétition par équipes que l’équipe finlandaise aborde désormais avec beaucoup de confiance, puisque ses représentants ont pris les deux premières places en individuel. Sans surprise, Lajunen place son équipe au premier rang à l’issue du saut et les Finlandais n’ont plus qu’à gérer calmement leur avance pour décrocher à nouveau l’or.

Sa moisson dorée se poursuit dans le sprint, nouvelle épreuve du programme olympique. Grâce à un saut de 126,50 m au grand tremplin, Lajunen prend à nouveau les commandes, ce qui lui assure un avantage de 15 secondes sur l’Allemand Ronny Ackermann au départ du 7,5 km qui suit.

L’Allemand réussit à réduire son retard jusqu’à neuf secondes, mais Lajunen fait front plutôt facilement et réalise le grand chelem du combiné nordique. Il abandonne ensuite la compétition pour suivre des études.



back to top En