skip to content
2015 Getty Images
Date
09 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Golf

Le grand Arnold Palmer salue le retour du golf sur la scène olympique

Arnold Palmer, qui passe pour l’un des plus grands golfeurs de l’histoire, se réjouit d'assister au retour de son sport de prédilection dans le giron olympique.

« Je suis doublement emballé et intéressé par ce retour historique et tant attendu du golf aux Jeux Olympiques », explique l’Américain, aujourd’hui âgé de 86 ans, dans une déclaration à Golf Channel. « Je serai derrière les États-Unis, mais mon cœur battra pour le golf. »

« Quand j’étais gosse, je pouvais rêver de participer aux Jeux Olympiques comme Jesse Owens ou Johnny Weissmuller. Je pouvais aussi rêver de devenir un grand golfeur comme Bobby Jones ou Byron Nelson », ajoute celui qui a remporté sept titres du grand chelem et qui était surnommé « le Roi ». « Mais l’idée de devenir golfeur olympique ne m’a jamais effleuré. »

« La notion de golf aux Jeux Olympiques – qui est apparue pour la dernière fois un quart de siècle avant ma naissance – était totalement exclue. Mais tout a changé en 2009 quand le Comité International Olympique a procédé à un vote pour inclure à nouveau le golf à son programme. »
© Getty Images

Palmer est persuadé que le golf olympique pourrait devenir aussi important que les quatre tournois majeurs qui dominent traditionnellement le calendrier du golf.

« Les quatre tournois majeurs du golf sont considérés depuis longtemps comme le creuset par excellence de notre sport. Mais le golf olympique aura une dimension encore plus internationale. »

« Cette année, les quatre tournois du grand chelem masculin ont rassemblé des joueurs venus de 30 pays, alors que les quatre tournois majeurs féminins ont concerné jusqu’à présent des joueuses de 34 pays. Mais ce mois-ci, les plateaux des compétitions masculine et féminine de golf aux Jeux mettront aux prises des golfeurs de 41 pays différents. »

L’intérêt mondial va croître

Palmer prédit que la plateforme olympique va contribuer à élargir l’intérêt pour le golf sur toute la planète, d’une manière qui était auparavant impensable.

« Imaginez des milliards de personnes – notamment des enfants fous de sport – dans des pays comme l’Inde, le Bangladesh, le Brésil, la Chine et la Malaisie regarder leurs compatriotes concourir sur la plus grande scène sportive. »

« L’intérêt mondial que ce coup de projecteur va susciter est incalculable. À mon avis, quelques mois à peine après Rio, l’engouement de la base pour le golf ira de pair avec davantage d’investissements des pouvoirs publics pour propulser notre sport vers un avenir véritablement mondial et doré. »

gol
© Getty Images

« En fait, nous constatons déjà une dynamique. Depuis 2009 et le vote en faveur du retour du golf dans le programme olympique, le nombre d’associations nationales soutenant le golf dans leur pays est passé de 116 à 145. »

« De nos jours, un gamin qui grandit dans l’ouest de la Pennsylvanie ou dans l’est du Portugal peut rêver de devenir golfeur olympique. Et rien que ça, ça vaut son pesant d’or. »

back to top En