skip to content
Buenos Aires 2018

Le festival russe se poursuit à la piscine, le Vietnam à l'honneur

Les nageurs russes Andrei Minakov et Daniil Markov ont fêté jeudi 11 octobre au Natatorium leurs cinquièmes médailles respectives des JOJ de Buenos Aires 2018, et leur équipe reste invaincue dans les relais. L'Australienne Kaylee McKeown a enfin de touché de l'or, et le Vietnamien Huy Hoang Nguyen a fait très forte impression en finale du 800 m nage libre.

Le Vietnam a démarré ses JOJ de Buenos Aires par deux médailles en haltérophilie avec au premier jour des compétions, l'or pour Son Dinh Ngo chez les 56 kg hommes et l'argent de Thi Thu Trang dans la catégorie 44 kg femmes.

Dans les épreuves de natation, Huy Hoang Nguyen, 18 ans, espérait bien le même jour, 7 octobre, apporter son écot au total vietnamien, mais il avait terminé quatrième du 400 m nage libre à seulement 17 centièmes de la médaille de bronze. Ce jeudi, il a pris une éclatante revanche. Ngyuen a brillamment remporté la première finale du jour, le 800 m nage libre, en 7:50.20, laissant le Japonais Keisuke Yoshida à 3.65 et l'italien Marco de Tullio à 5.61.

Quant aux russes Andrei Minakov et Daniil Markov, ils se sont chaudement enlacés sur le podium du 50 m papillon, fêtant tous deux leur cinquième médaille dans ces JOJ. Leur finale a tourné à la confrontation entre les meilleurs juniors au monde : Markov et Minakov à la lutte avec l'Italien Thomas Ceccon, lui aussi monté sur cinq podiums à Buenos Aires, et le Hongrois Krisztof MIlak, recordman du monde junior de sa classe d'âge sur la distance et deux fois titré dans ces JOJ, sans oublier le Norvégien Tomoe Hvas.

 

Minakov s'est imposé à la touche, en 23.62, Markov et Hvas ont terminé ex-aequo en argent à 1/100e de seconde. Ceccon a pris la 4e place à 3/100e, et Milak s'est classé 7e à 49/100e. Andrei Minakov a ainsi fêté sa cinquième médaille d'or, et Markov son cinquième podium (trois or, deux argent).

L'enchaînement des courses n'a pas semblé avoir posé de problèmes aux deux russes, mais ils ont admis avoir été aidés pour gérer l'intensité de l'action. "Avec le soutien de la Russie, de notre équipe, de nos entraîneurs, mais c'est un vrai défi", a expliqué Markov, qui a renoncé à disputer jeudi sa demi-finale du 100 m nage libre pour se concentrer sur le 50 m papillon.

IOC/OIS

"J'essaye de penser à autre chose que la natation, ça m'aide vraiment" a ajouté Minakov, "Je pensais bien finir parmi les trois premiers, sans savoir si ce serait de l'or, de l'argent ou du bronze. Ça a été tendu !". Il a aussi expliqué qu'il avait travaillé sur la deuxième longueur de son 100 m papillon et qu'il avait été impressionné par ses résultats.

J'avais parcouru ces 50 m une seconde plus vite qu'il y a trois mois, et ça m'avait donné des idées ! Andrei MINAKOV Russian Federation

Dans la troisième finale du jour, le 50 m dos femmes, l'Australienne Kaylee McKeown a remporté son premier titre aux JOJ 2018, après deux médailles d'argent (100 m dos et 4x100 m 4 nages) et une en bronze (200 m dos). Elle s'est imposée en 28.28, devançant la Russe Daria Vaskina de 10/100e. La Française Lila Touili a pris le bronze à une demi seconde, en 28.78.

IOC/OIS

"Ça n'est pas si souvent que vous pouvez vivre des Jeux Olympiques de la Jeunesse, alors venir ici, être avec l'équipe d'Australie, encourager mes coéquipiers, c'est vraiment quelque chose de spectaculaire que je chérirai toute ma vie", a dit Kaylee McKeown, 17 ans, ajoutant. "Il s'agit vraiment de qui nage le mieux le jour J. J'adore la natation, elle fait partie de ma vie, et je prends les choses jour par jour".

En clôture de programme, la Russie est restée invaincue dans les relais. Cette fois, ce sont Elizaveta Klemanivich, Anastasia Makarova, Daria Vaskina et Polina Egorova qui ont triomphé en finale du 4x100 m nage libre féminin en 3:45.26, devant le Brésil à 1.94 (3:47.20) et le Japon à 4.01 (3:49.27).

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En