skip to content

Le festival de la Chine se poursuit en plongeon avec Chen Ruolin et Liu Huixia

Chen Ruolin et Liu Huixia remportent mardi sur le plongeoir de la piscine Maria Lenk la compétition dames à 10m synchronisé portant le total de la Chine à trois titres en trois épreuves, sur la route d’un éventuel Grand Chelem de huit titres dans la discipline !

Cette victoire permet à Chen d’atteindre le chiffre magique de cinq médailles d’or olympiques, égalant le record établi deux jours plus tôt par sa coéquipière Wu Minxia sur le tremplin 3m. 

Les deux plongeuses Chinoises ont triomphé en repoussant les assauts inspirés des Malisiennes Pandelela Rinong et Cheong Jun Hoong, qui ont pris la médaille d’argent. Les Canadiennes Meaghan Benfeito et Roseline Filion, déjà médaillées de bronze à Londres en 2012, ont obtenu le même résultat à Rio. 

Chen et Liu ont pris la tête à leur deuxième plongeon et ont gardé une mince avance jusqu’au bout pour terminer avec 354.00 points, seulement 9.44 points de mieux que leur leurs rivales malaisiennes (344.34). Les Canadiennes ont fini plus loin (336.18), à la lutte pour le podium avec les duos de Grande-Bretagne et de la République populaire démocratique de Corée. 

Cette victoire des championnes du monde en titre étend un peu plus le règne de la Chine en plongeon à Rio. Aucune équipe n’a encore gagné les huit médailles mises en jeu sur le tremplin 3m et la plateforme 10m, depuis Sydney 2000 et l’addition des épreuves synchronisées au programme. La Chine était passée près à Londres en 2012 avec six victoires. C’est en tout cas un triplé pour Chen, qui a gagné la même épreuve en 2008 (avec Wang Xin) et en 2012 (avec Wang Hao). Elle s’est aussi imposée en haut-vol 10m individuel dans ces deux Jeux Olympiques, mais ne participe pas à cette compétition à Rio. 

Diving
© Getty Images
« Je suis toujours là ! »
« Ces deux dernières années, j’ai dû beaucoup lutter et ça n’a pas été facile » a dit la reine Chen, « j’ai même pensé à abandonner ma carrière, mais finalement, je suis toujours là ! Le plongeon a vraiment tiré sur mon organisme. J’ai dû beaucoup me conditionner pour retrouver mes sensations. Et maintenant, c’est comme si toute la pression s’envolait et je me sens soulagée. Je pense que ma partenaire Liu se débrouille très bien, surtout que ce sont ses premiers Jeux ! C’était normal pour elle d’être nerveuse, mais elle s’en parfaitement sortie. » 

Pandelela Rinong exprime son étonnement : « Je ne pensais pas que nous pourrons gagner la médaille d’argent aujourd’hui, car la compétition a été féroce. Toutes les plongeuses des autres pays sont très très douées ! Cheong Jun Hoong, elle, avait participé à la compétition sur le tremplin 3m synchronisé et avait fini au pied du podium. « C’est du passé ! J’ai mis ça de côté et j’ai regardé devant moi pour me motiver. » 

Les Canadiennes ont quant à elles trouvé le truc pour accéder une nouvelle fois au podium « Pour la première fois en onze années avec Rosie, nous n’avons pas regardé le tableau d’affichage, nous n’avions donc aucune idée de la place où nous nous trouvions. Je ne savais pas que nous avions besoin d’un très, très bon dernier plongeon. On est juste montées sur la plateforme et on s’est dit « OK, il faut que nous fassions ça », a expliqué Meghan Benfeito, « Nous avions vraiment confiance en nous. Ce n’est pas pour rien que nous plongeons ensemble depuis onze ans, et je pense que cela nous a vraiment aidé à monter sur le podium aujourd’hui. »


Diving
© Getty Images
back to top En