skip to content
Date
07 févr. 2014
Tags
Sotchi 2014 , Actu CIO

Le drapeau grec de père en fille…

Depuis la rénovation des Jeux, la tradition veux que lors de la cérémonie d’ouverture, durant la parade des athlètes, les délégation entrent dans le stade par ordre alphabétique. A Sotchi, ce sera selon l’agencement des caractères cyrilliques. Toutefois, la tradition veux également que ce soit la Grèce,  qui ouvre la parade, en honneur aux origines antiques des Jeux, et que ce soit la nation hôte qui conclue le défilé…


Ce 7 février, la première athlète à faire son entrée dans le stade Fisht sera la skieuse de fond Panagiota Tsakiris, porte-drapeau d’une délégation grecque forte de sept athlètes. Elle maintiendra ainsi une fière tradition familiale, et rappellera sûrement d’émouvants souvenirs à son père, Athanassios.

Athanassio Tsakiris a participé à cinq éditions des Jeux Olympiques (1988, 1992, 1994, 1998 et 2010) en biathlon et en ski de fond, et fut choisi pour être le porte-drapeau de la Grèce lors de la Cérémonie d’ouverture des Jeux de Vancouver 2010. Au Canada, de façon tout à fait remarquable, il a participé aux épreuves de biathlon en même temps que sa fille, une expérience inoubliable pour lui. « Disputer les Jeux avec votre enfant est un sentiment fantastique, c’est la récompense ultime » se souvient papa Tsakiris.

Quatre ans plus tard Athanassio transmet le drapeau bleu ciel et blanc à Panagiota qui va participer à ses troisièmes Jeux d’hiver à Sotchi. Elle avait débuté à tout juste 15 ans en biathlon à Turin en 2006.  Aujourd’hui, elle se réjouit d’être la première athlète à entrer dans le stade olympique ce vendredi. « C’est un privilège » s’exclame la plus jeune membre de la famille Tsakiris. « Ce sera un moment véritablement unique, je suis impatiente d’en profiter, c’est un rêve qui devient réalité. Je me trouve très chanceuse, puis même si je n’ai que 24 ans, j’ai déjà vécu quelques uns des plus grands moments que les Jeux Olympiques peuvent apporter ».  

back to top