skip to content
Date
26 févr. 2007
Tags
Actu CIO

Le doyen des champions olympiques à l’honneur


Saviez-vous que le doyen mondial des champions olympiques s’appelle Roger Beaufrand, qu'il est cycliste et qu’il est devenu la même année champion olympique et vice-champion du monde de vitesse sur piste. C’était en 1928.
 
Champion olympique à moins de 20 ans
Natif de la Garenne-Colombes en région parisienne (France), Roger Beaufrand découvre la vitesse sur la piste du vélodrome du bois de Vincennes, où se sont déroulées les épreuves cyclistes des Jeux Olympiques de 1924 à Paris. En 1925, il remporte sa première victoire lors d’une course organisée pour la découverte de jeunes talents et part sillonner les vélodromes d’Europe. Le 7 août 1928, à Amsterdam, il bat, à la surprise générale, les plus grands pistards du moment et réalise le seul exploit des cyclistes français en remportant le titre olympique du sprint. Il n'a pas encore 20 ans.
 
Toujours à la recherche de l’excellence
Il y a quelques jours, du côté de Béziers, ville d’adoption de Roger Beaufrand, une autre médaille est venue s’ajouter à la médaille olympique, aux deux titres de champion de France et aux cent victoires en Grand Prix : la Légion d’honneur (grade de chevalier). C’est un autre champion d’exception, Jean-Claude Killy, triple champion olympique en 1968 à Grenoble, qui a eu – comme lui-même l’a souligné – le privilège de décorer pour la première fois un doyen mondial, champion olympique en 1928, porteur de la torche olympique en 1968 et pour qui la flamme olympique n’a jamais cessé de brûler, ni dans les veines ni dans les yeux. Après les pistes des vélodromes, "Roger continua de traquer l’excellence, toujours dévoré par la fièvre olympique, toujours curieux, taquina aussi les échecs, et le bridge, et l’astronomie, et la viticulture, et les beaux-arts, puisqu’il fut même directeur de galerie de peinture à Paris… et il a aussi fait du ski !" Dans son message de félicitations, le président du CIO, Jacques Rogge, a rappelé que "Roger Beaufrand symbolise plus que jamais ce que doit être un champion : un exemple et un ambassadeur des valeurs sportives fondamentales que sont l’excellence, l’amitié, la générosité, le respect d'autrui et la solidarité". Un champion que tout le monde souhaite à nouveau honorer l’an prochain, en 2008, pour ses 100 ans… 2008, une année olympique, une année en 8, une année chère à notre doyen mondial des champions olympiques ! 
 
Un doyen cycliste après un doyen hockeyeur
Roger Beaufrand est devenu le plus vieux champion olympique vivant après le décès de Feroz Khan en avril 2005. Ces deux champions auraient pu se rencontrer en 1928 à Amsterdam car Feroz et ses coéquipiers indiens y avaient remporté le tournoi olympique de hockey sur gazon. À lui seul, Feroz avait marqué cinq buts, dont trois d’affilée, dans le match remporté contre la Belgique sur le score de 9 à 0. Les Jeux de 1928 à Amsterdam virent la participation de 2 883 athlètes (dont 277 femmes) représentant 46 Comités Nationaux Olympiques dans 109 épreuves au total.





 En savoir plus sur les Jeux Olympiques de 1928 à Amsterdam
Tags Actu CIO
back to top