skip to content
Getty Images
Date
11 mars 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , , États-Unis d'Amérique , Natation

Le dernier défi de Michael Phelps


L’olympien le plus titré et le plus médaillé est sorti de sa retraite après les Jeux de Londres pour tenter à 30 ans d’embellir encore son palmarès dans le bassin olympique de Rio. Et tout en fêtant ses 31 ans, Michael Phelps s’est brillamment qualifié pour trois distances individuelles, plus possiblement trois relais lors des sélections olympiques américaines en natation disputées fin juin-début juillet à Omaha.

Il a quitté les bassins après être devenu à Londres en 2012, à la fois l’olympien le plus médaillé de l’histoire (vingt-deux podiums) et le plus titré (18 médailles d’or). Et il est revenu ! En avril 2014, Michael Phelps a repris l’entraînement. L’année suivante, lors des championnats des Etats-Unis, il a signé les meilleurs chronos internationaux de l’année sur 200m 4 nages, 1000m papillon et 200m papillon, prouvant qu’à trente ans, il faudrait compter sur lui à Rio. « Cette fois, ce seront mes derniers » a-t-il affirmé. Ce sera sa cinquième apparition sur la grande scène olympique. 

La légende de Michael Phelps commence à s’écrire aux Jeux de Sydney en 2000 qu’il dispute à l’âge de 15 ans. Il atteint la finale du 200m papillon et prend la 5e place. « Ce fut grand ! 5e, une belle performance, mais ce n’est pas cela que je voulais. J’en voulais plus. J’étais à une demi-seconde du podium. Si j’avais nagé un peu plus vite, j’aurais eu ma chance » racontera-t-il. 

 Olympic athlete Michael Phelps at the 2016 Team USA Media Summit Getty Images

Après avoir, comme il l’a souvent expliqué, « nagé tous les jours, toutes les vacances, tous les Noëls, tous les anniversaires sans prendre un jour de repos pour essayer d’être aussi préparé que possible, pour voir ce que je pouvais vraiment réaliser et quel était vraiment mon potentiel », remportant au passage cinq titres mondiaux, Michael Phelps commence sa moisson olympique à Athènes en 2004. Déjà aligné sur huit distances, il s’adjuge les médailles d’or des 100m et 200m  papillon, des 200m et 400m 4 nages, des relais 4x100m et 4x200m nage libre, et prend le bronze sur 200m nage libre et en relais 4x100m avec ses camarades de l’équipe de USA. 

Ces huit médailles dont six en or lui permettent déjà d’égaler le record de podiums sur une édition des Jeux d’été du gymnaste russe Aleksandr Ditatyn, à un titre de son compatriote nageur Mark Spitz. « Tout le monde a voulu me comparer à lui. Mais je l’ai souvent dit, je n’ai jamais voulu battre Mark Spitz. J’ai voulu devenir le premier Michael Phelps, pas le second Mark Spitz. Et c’est mon rêve depuis l’enfance : réaliser quelque chose que personne n’avait encore fait ». 

Michael Phelps at the Olympic Games - Underwater photo Getty Images

Le grand huit de Beijing

Championnats du monde FINA 2005 (Montréal) et 2007 (Melbourne) : Phelps glane encore douze médailles d’or sur la route des Jeux de Beijing. Et du 9 au 21 août 2008 dans le Centre national de natation de la capitale chinoise, il signe son chef d’oeuvre : huit épreuves  (100 et 200m papillon, 200m nage libre, 200m et 400m 4 nages et les relais 4x100m et 4x200m nage libre, 4x100m 4 nages), huit médailles d’or, en établissant sept records du monde (et record olympique sur 100m papillon). Un exploit unique, historique, jamais réalisé dans aucun sport aux Jeux. 

Avant les Jeux de Londres, Michael Phelps devient aussi le nageur le plus titré aux championnats du monde de natation : cinq victoires à Rome en 2009, quatre autres à Shanghai en 2011 pour porter son total à trente-trois médailles dont vingt-six en or.  

Dans le bassin de l’Aquatics Centre, après avoir annoncé qu’il prendrait sa retraite sportive à la fin de ces Jeux 2012, il devient le premier nageur à avoir remporté le 100m papillon et le 200m 4 nages sur trois éditions olympiques consécutives. Il gagne également le relais 4x200m nage libre, prend l’argent sur 200m papillon et 4x100m nage libre, termine sur une 18e médaille d’or à l’arrivée du 4x100m 4 nages et dit : « C’est dur de mettre des mots là-dessus à chaud, mais je termine ma carrière comme je voulais le faire. A travers des hauts et des bas, j’ai toujours été capable de réaliser tout ce que j’avais toujours voulu accomplir. J’ai fait des choses que personne n’a pu faire, et c’est la manière la plus sympa d’en terminer : sur un relais ! ».

J’ai 30 ans, et je nage pratiquement plus vite que je ne l’ai jamais fait Michael Phelps USA

Mais en expliquant :« Je ne me vois que comme un nageur. C’est tout. Rien d’autre. Pas d’estime de soi, pas d’amour-propre, juste un nageur », l’élève de Bob Bowman, toujours détenteur des records du monde du 100m papillon (49.82), 200m papillon (1:51.51), 400m 4 nages (4:03.84), relais 4x100m (3:08.24) et 4x200m (6:58.55), a décidé de se fixer un dernier défi à Rio. « J’ai 30 ans, et je nage pratiquement plus vite que je ne l’ai jamais fait », prévient-il, prêt à porter encore plus haut son record de titres et de médailles aux Jeux Olympiques.

back to top En