skip to content
Date
18 avr. 2011
Tags
Actu CIO

Le compte à rebours pour Innsbruck 2012 est bel et bien lancé


Tandis qu’Innsbruck se prépare à accueillir les 1ers Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver, Michael Stoneman s’est rendu pour la Revue Olympique dans la ville autrichienne pour s’informer de l’avancée des préparatifs.   

Á  moins d’un an des 1ers Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d’hiver, la ville autrichienne d’Innsbruck qui se prépare à ouvrir ses portes aux meilleurs jeunes athlètes d’hiver du monde, bouillonne déjà d’impatience.

Impossible d’échapper aux images pittoresques liées aux sports d’hiver en se promenant au gré des rues pavées de la vieille ville d’Innsbruck. Les pics enneigés surgissent en tous lieux et le tremplin de  saut à ski de Bergisel, aux accents futuristes, domine l’ensemble de la ville. Le 13 janvier 2012, le stade de Bergisel servira d’écrin à la cérémonie d’ouverture de ces premiers JOJ d’hiver, annonçant ainsi les débuts de dix jours de spectacle sportif de classe mondiale.

«Il y a seulement cinq mois, nous célébrions la naissance des Jeux Olympiques de la Jeunesse avec ceux de Singapour 2010», a rappelé le président Rogge alors qu’était lancé ce mois de janvier le compte à rebours. «Innsbruck 2012 poursuivra cet élan sur dix journées de compétition pleines d’action. En plus de laisser leur marque dans l’histoire olympique, ces Jeux seront une manifestation mémorable et mobilisatrice pour tous les athlètes et les innombrables jeunes fans du monde entier.»

Innsbruck 2012 rassemblera plus de 1 000 jeunes athlètes, âgés de 15 à 18 ans, qui concourront dans les sept sports au programme des Jeux Olympiques d’hiver, dont de nombreuses épreuves ont été spécialement créées pour les JOJ d’hiver. En ‰ parallèle à ce programme de compétitions, les athlètes prendront part à un unique Programme Culture et Éducation (PCE), qui proposera une grande variété d’initiatives divertissantes et conviviales pour leur faire découvrir les valeurs olympiques, les diverses cultures et d’autres sujets comme le développement durable, les arts et les médias numériques.

Comme à Singapour, le président Rogge souhaite que les jeunes participants du monde entier s’épanouissent dans l’atmosphère exceptionnelle des JOJ et remportent avec eux des souvenirs pour la vie entière: «Seuls quelques athlètes ont gagné des médailles, mais tous se sont fait de nouveaux amis. De nombreux athlètes ont rencontré et ont été inspiré par des champions olympiques, mais chacun d’eux a aussi appris ce que devenir un champion exige, aussi bien sur l’aire de jeu qu’en dehors. Ils se sont tous enrichis au contact de leurs pairs et de tant de cultures et d’origines différentes.»

À moins d’un an des Jeux, les yeux se tournent vers Innsbruck pour prendre la mesure des préparatifs. La commission de coordination du CIO pour les 1ers JOJ d’hiver, présidée par Gian-Franco Kasper, s’est rendue dans la ville pour la troisième fois à la fin de l’an dernier afin de se rendre compte comment le comité d’organisation (IYOGOC) accomplit la transition entre la planification stratégique et la phase opéra-tionnelle de son plan. Après avoir étudié de près les plans du IYOGOC, Gian-Franco Kasper s’est dit confiant dans l’organisation par Innsbruck de Jeux inoubliables: surtout pour les athlètes qui y prendront part.

«Étant la première édition d’hiver, l’occasion ne manquera pas d’être mémorable», a-t-il déclaré. Cependant, le succès sera jugé à l’aune des expériences positives des athlètes eux-mêmes, et nous espérons qu’ils les partageront avec tous ceux qui les entourent, ce qui inspirera de nouveaux jeunes espoirs.»

Innsbruck a accueilli les Jeux Olympiques d’hiver en 1964 et en 1976 et, avec le compte à rebours de ces JOJ d’hiver qui s’accélère, les Jeux ont déjà recréé une atmosphère de carnaval dans la ville. En février, à l’occasion du 35e anniversaire des derniers Jeux d’hiver, la ville a organisé un festival des JOJ sur trois jours. Des milliers de jeunes ont ainsi pu profiter de concerts et de compétitions de sports d’hiver, laissant ainsi libre court à l’enthousiasme qui croît au sein de la population, en vue des Jeux de l’an prochain. 

«C’est un immense honneur d’accueillir les premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver à Innsbruck, en particulier là où les gens savent ce que cela signifie d’être une ville hôte olympique», estime Peter Bayer, directeur général d’Innsbruck 2012. «Ce que j’attends le plus c’est l’arrivée de la flamme olympique de la jeunesse, car c’est là que tout démarrera. Je suis aussi impatient de voir les jeunes du monde entier se rassembler pour célébrer leurs sports et leurs cultures. Les Jeux ont un côté magique et l’atmosphère qui sera créée ici rendra Innsbruck inoubliable.» L’impatience s’amplifie tandis que le compte à rebours pour Innsbruck 2012 est bel et bien lancé.

Découvrez la nouvelle édition de la Revue Olympique!

 

Tags Actu CIO
back to top