skip to content
IOC
Actualités du CIO

Le comité d'examen des invitations pour la délégation OAR publie la liste des informations utilisées lors de ses délibérations

Le comité d'examen des invitations pour la délégation OAR a publié aujourd'hui un résumé des principaux éléments d'information utilisés lors de ses délibérations pour établir le pool d'athlètes russes qui pourraient être invités par le CIO à prendre part aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 en tant qu'Athlètes olympiques de Russie (OAR).

Le comité d'examen a estimé que le moment était venu de publier les informations utilisées, à la suite d'une réunion tenue entre le CIO et des représentants du Comité olympique russe suspendu; lors de cette réunion, la liste finale des athlètes susceptibles d'être invités a été communiquée par le CIO et celle-ci sera confirmée par le chef de mission de l'OAR lors de la réunion d'enregistrement de la délégation, le 27 janvier à PyeongChang. Seuls les athlètes qui se sont soumis à des contrôles préalables aux Jeux tel que requis (ainsi qu'aux contrôles supplémentaires décidés par le comité), et satisfont également aux exigences en termes de réanalyses d'échantillons conservés, seront accrédités pour les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018. 

Le comité d'examen, qui est dirigé par le Dr Valérie Fourneyron, présidente de l'Agence de contrôles internationale (ACI) et ancienne ministre française des Sports, comprend M. Günter Younger, directeur des renseignements et enquêtes à l'Agence Mondiale Antidopage (AMA), M. Pedro Gonçalves, chef de projet de l'Unité "sport sans dopage" (DFSU) de la GAISF, chargé du secrétariat du groupe de travail antidopage avant les Jeux, et le Dr Richard Budgett, champion olympique d'aviron et directeur médical et scientifique du CIO. Le rôle du comité est de s'assurer que seuls des athlètes russes considérés comme intègres puissent être invités à participer aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018.

“La liste (reproduite ci-après) sur laquelle le comité d'examen des invitations s'est appuyé regroupe un large éventail d'informations,” a indiqué le Dr Fourneyron. “Elle comprend par exemple les preuves de valeurs suspectes du profil stéroïdien, d'incohérences dans le profil  ADN et d'irrégularités dans le passeport biologique de l'athlète, ainsi que les éléments de preuve figurant dans les rapports McLaren et Schmid, de la commission disciplinaire de Denis Oswald, les informations fournies par divers départements de l'AMA et les renseignements transmis par les Fédérations Internationales de sports olympiques d'hiver et le groupe de travail antidopage avant les Jeux. Globalement, elle est complète mais en aucun cas exhaustive, et j'aimerais souligner que nous avons également examiné toute une série de renseignements et puisé dans d'autres sources. Par ailleurs, toutes nos décisions ont été prises par consensus et chaque cas a été étudié individuellement et de manière anonyme,” a-t-elle ajouté.

Dans sa décision du 5 décembre 2017, la commission exécutive s'est délibérément abstenue de limiter le champ d'action de ce comité indépendant à une liste de critères pour établir la liste des invitations et a laissé ce comité utiliser tous les éléments et renseignements à sa disposition. En outre, le 19 janvier dernier, le groupe de mise en application pour la délégation OAR, présidé par Mme Nicole Hoevertsz, a formellement approuvé le pool, établi par le comité d'examen, des athlètes pouvant être considérés pour invitation.

Informations complémentaires sur la décision du 19 janvier disponibles ici  

 

Résumé des informations utilisées par le comité d'examen

Information

Description

Commission Oswald

Chaque fois qu'un athlète a été sanctionné par la commission Oswald.

Antécédents d'infractions aux Règles antidopage

Toute infraction précédente aux Règles antidopage commise par un athlète et ayant entraîné une suspension à un moment ou à un autre de sa carrière.

Liste Duchesse

Selon le rapport d'enquête du professeur McLaren, la "Liste Duchesse" comprenait des athlètes bénéficiant automatiquement d'une protection, auxquels étaient administrés le "cocktail Duchesse" (oxandrolone, méténolone, trenbolone).

Analyse du SGIL

Le 30 octobre 2017, l’équipe Renseignement et enquêtes de l'AMA a obtenu la base de données du Système de gestion de l'information des laboratoires (SGIL) du centre antidopage de Moscou (laboratoire de Moscou), contenant les données sur les contrôles effectués de 2012 à août 2015. Le SGIL a été reconstruit par un expert médico-légal de l'AMA avant d'être soumis à une procédure d'authentification rigoureuse pour en confirmer l'exactitude. L'analyse du SGIL a permis à l'AMA d'identifier des échantillons qui, bien que présentant des substances interdites ou des niveaux de concentration anormaux, avaient été déclarés "négatifs" ou étaient totalement absents du Système d’administration et de gestion antidopage (ADAMS). Ces nouveaux éléments ont été transmis aux Fédérations Internationales concernées.

Courriels dignes d'intérêt

Le rapport d'enquête McLaren a identifié et divulgué un grand nombre de courriels expliquant en détail la méthode de dissimulation des échantillons positifs et l'échange des échantillons.

Rayures et marques

Sur la base de l'enquête du professeur McLaren, des échantillons prétendument ouverts par le Service de sécurité de la Fédération de Russie (FSB) durant les Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014 ont été identifiés, puis examinés par le CIO.

Analyse de la teneur en sel

Sur la base de l'enquête du professeur McLaren, les échantillons ont fait l'objet d'une réanalyse et des niveaux de concentration physiologiquement impossibles pour un être humain ont été enregistrés. Les résultats ont prouvé que les échantillons d'urine avaient été soit échangés soit falsifiés.

Banque d'urine

Sur la base de l'enquête du professeur McLaren, les athlètes russes protégés ont été identifiés. L'urine propre était prélevée en amont sur les athlètes concernés avant d'être échangée au laboratoire de Moscou.

Incohérences dans le profil ADN

Sur la base de l'enquête du professeur McLaren, les échantillons ont été réanalysés et un ADN différent a été découvert dans les échantillons.

Passeport biologique de l'athlète

Un expert de l'AMA a passé en revue au cas par cas le passeport biologique de 500 athlètes russes initialement proposés par le Comité olympique russe (avant sa suspension) dans la liste détaillée des athlètes pour les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018.

Analyse du profil stéroïdien

Les preuves de cas indiquant des valeurs hautement suspectes du profil stéroïdien ont été étudiées en tenant compte du sexe et du sport. Ces informations ont été essentiellement extraites de la base de données sécurisées du SGIL pour le comité d'examen. Les résultats complets seront communiqués aux Fédérations Internationales dans les prochains jours.

Manipulation du profil stéroïdien

Preuves de manipulation du profil stéroïdien par le laboratoire de Moscou (c'est-à-dire une différence entre les données enregistrées dans ADAMS et le SGIL) afin de cacher et modifier les valeurs du profil stéroïdien. Ces informations ont été essentiellement extraites de la base de données sécurisées du SGIL pour le comité d'examen. Les résultats complets seront communiqués aux Fédérations Internationales dans les prochains jours.

Programme de contrôles hors compétition de l'AMA

Programme de l'AMA pour la réanalyse de tous les échantillons disponibles des athlètes russes avec un accent mis en particulier sur les 500 athlètes russes initialement proposés par le Comité olympique russe (avant sa suspension) dans la liste détaillée des athlètes pour les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018.

Informations de localisation ADAMS

Les informations de localisation des 500 athlètes russes ont été recoupées avec ADAMS afin d'identifier les manquements graves en matière de localisation. 

Recommandations du groupe de travail avant les Jeux

Le programme comprend une recommandation s'agissant des niveaux minimums de contrôles sur les athlètes potentiels fondée sur l'analyse des risques spécifiques (sport, discipline, groupe cible d'athlètes soumis aux contrôles, etc.) et avec des exigences de contrôles individuels obligatoires pour les athlètes russes. 

Renseignements complémentaires des FI

Renseignements supplémentaires fournis par les Fédérations Internationales d'hiver concernant les athlètes et/ou le personnel d'encadrement.

Renseignements confidentiels supplémentaires de l'AMA

Renseignements provenant du programme de lancement d'alertes de l'AMA "Brisez le silence !" et d'autres sources.

###

Le Comité International Olympique est une organisation internationale indépendante à but non lucratif, composée de volontaires, qui s’engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaque jour l’équivalent de 3,4 millions de dollars (USD) pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org

Séquences filmées de qualité professionnelle

http://iocnewsroom.com/

Vidéos

YouTube : www.youtube.com/iocmedia

Photos

Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement. Consultez ces photos sur Flickr.

Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org.

Réseaux sociaux

Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter, Facebook and YouTube.

back to top En