skip to content
IOC/Shaban

Le CIO solidaire des réfugiés à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés


Aujourd'hui, 20 juin, Journée mondiale des réfugiés, le Comité International Olympique (CIO) a souhaité rendre hommage à la force, au courage et à la résilience des 50 millions de réfugiés et plus à travers le monde et célébrer le pouvoir de guérison du sport.

Pour témoigner de cette capacité à faire face à l'adversité, voici l'histoire de Solaf, une petite réfugiée syrienne âgée de neuf ans qui vit avec ses parents et son frère aîné dans le camp de réfugiés d'Azraq en Jordanie. En 2013, après la destruction partielle de sa maison par un tir de missiles, elle fuit avec sa famille sa ville natale de Bosra dans le sud de la Syrie. En dépit de tout ce qu'elle a enduré, Solaf est une enfant heureuse et pleine de vie, qui adore faire du sport avec ses amis dans le camp. 

"J'adore le taekwondo, le football, le volleyball, le basketball et le saut à la corde", confie la fillette. "Je prends des cours de taekwondo pour pouvoir me défendre quand mon frère n'est pas dans les parages. J'arrive presque à faire le grand écart, il ne me manque pas grand-chose." 

Découvrez l'histoire de Solaf ici. 

Espoir et solidarité avec les réfugiés

Le CIO et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont depuis longtemps reconnu l'importance du sport et des activités récréatives pour le bien-être, le rétablissement et le développement des jeunes réfugiés, en particulier des enfants. Depuis vingt ans, les deux organisations mettent le sport au service des réfugiés afin de leur offrir un peu de répit et de joie. Des milliers de réfugiés ont ainsi pu participer à des programmes sportifs et profiter des équipements donnés par le CIO. 

L'année dernière, le CIO avait annoncé la création d'un fonds d'urgence de deux millions de dollars destiné aux Comités Nationaux Olympiques (CNO) afin de les aider à mettre en place des initiatives en faveur des réfugiés. Il avait également demandé aux CNO d'identifier des athlètes réfugiés ayant le potentiel requis pour se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio 2016. Ces candidats avaient ensuite pu recevoir une aide financière de la Solidarité Olympique pour leurs préparatifs en vue de leur éventuelle qualification.

Dans le cadre de l'engagement pris par le CIO, ce sont dix athlètes réfugiés qui concourront aux Jeux Olympiques de Rio 2016 en août prochain au sein de l'équipe olympique des réfugiés, la première du genre. Lire la nouvelle dans son intégralité ici

Ainsi que le président du CIO, Thomas Bach, l'a déclaré : "Cette initiative enverra un message d'espoir à tous les réfugiés de la planète et permettra au monde de mieux se rendre compte de l'ampleur de cette crise. C'est aussi un signal envoyé à la communauté internationale, à savoir que les réfugiés sont des êtres humains et sont un enrichissement pour la société. Ces athlètes réfugiés montreront au monde qu'en dépit des tragédies inimaginables qu'ils ont vécues, ils peuvent eux aussi, à l'instar de tout un chacun, mettre leur talent, leurs compétences et leur force d'esprit au service de la société."

La nomination en 2014 du président d'honneur du CIO, Jacques Rogge, au poste d'envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies pour les jeunes réfugiés et le sport a elle aussi permis de sensibiliser davantage à la question des jeunes réfugiés et à l'impact du sport en tant qu'outil au service de la paix, du développement et d'une société plurielle. L'envoyé spécial vient d'achever une mission au Rwanda où il s'est engagé à renforcer le soutien apporté aux projets sportifs lancés en faveur des jeunes dans les camps de réfugiés à travers le pays afin de mieux protéger les adolescents et les jeunes adultes vivant dans ces camps. 

IOC/Shaban
Donner la parole aux réfugiés

Depuis 2004, le CIO et le HCR lancent, à l'approche de chaque édition des Jeux Olympiques d'été, une campagne mondiale de solidarité et de sensibilisation baptisée "Donner, c'est gagner". Les athlètes et officiels présents aux Jeux de Rio 2016 pourront ainsi découvrir le sort tragique des réfugiés à travers une expérience en immersion organisée sur un stand aménagé à cet effet dans l'espace CIO au village olympique. Objectif de cette expérience : les encourager à être solidaires des réfugiés et à leur donner la parole. 

En savoir plus ici sur le soutien apporté par le CIO aux jeunes réfugiés.

Rendez-vous sur http://www.unhcr.org/refugeeday/fr/ pour plus d'informations sur la Journée mondiale des réfugiés. 

back to top En