skip to content
Date
16 févr. 2006
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

Le CIO sanctionne la biathlète Olga Pyleva à la suite d’un contrôle de dopage positif


Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé aujourd’hui que la biathlète Olga Pyleva, Fédération russe, avait été exclue des XXes Jeux Olympiques d’hiver de 2006 à Turin à la suite d’un contrôle de dopage positif effectué par le CIO.
 
Mme Olga Pyleva, 30 ans, a été contrôlée positive au carphédon, une substance interdite, le 13 février après l’épreuve féminine du 15 km individuel en biathlon où elle avait remporté la médaille d’argent.
 
La commission disciplinaire a pris la décision suivante :
I. L’athlète Olga Pyleva :
 
(i)         est disqualifiée de l’épreuve féminine du 15 km individuel en biathlon, dans laquelle elle s’était placée deuxième;
 
(ii)         est exclue des XXes Jeux Olympiques d’hiver de 2006 à Turin;
 
(iii)        se voit immédiatement retirer sa carte d’identité et d’accréditation  olympique.
 
II. L’Union internationale de biathlon (IBU) est priée de modifier en conséquence les résultats de l’épreuve susmentionnée et de considérer toute autre mesure relevant de sa compétence.
 
III. Le Comité olympique russe reçoit l’ordre de rendre au CIO, dans les plus brefs délais, la médaille et le diplôme remis à l’athlète en relation avec l’épreuve susmentionnée.
 
IV. Cette décision entrera en vigueur immédiatement.
 
Voir le texte complet de la décision ci-dessous.
   
Les règles antidopage du CIO pour les Jeux de 2006 à Turin sont applicables du  31 janvier (date de l’ouverture du village olympique) au 26 février. Durant cette période, le CIO procède de manière systématique à des contrôles avant et après la compétition. Pour les sports disputés de manière individuelle, chaque athlète terminant parmi les cinq premiers, plus deux autres athlètes choisis au hasard sont contrôlés par le CIO. Les règles peuvent être consultées à l’adresse www.olympic.org/medical.
 
Jusqu’à présent, plus de 400 contrôles ont été effectués sur les 1 200 que le CIO prévoit de réaliser tout au long de la période des Jeux.  
 
# # #
 
Pour de plus amples informations, veuillez prendre contact avec Emmanuelle Moreau, responsable communication – affaires institutionnelles, mobile: +39 338 3975 237, ou Anne Martin-Lederrey, coordinatrice communication – affaires institutionnelles, mobile: +39 338 8975 408, ou bien consulter notre site web à l’adresse www.olympic.org
 
# # #
 
COMITÉ INTERNATIONAL OLYMPIQUE
 
COMMISSION DISCIPLINAIRE
DÉCISION
 
CONCERNANT MME OLGA PYLEVA
NÉE LE 7 JUILLET 1975, ATHLÈTE, FÉDÉRATION RUSSE, BIATHLON
 
(Règle 23.2.1 de la Charte olympique)
 
1.         Le lundi 13 février 2006, Mme Olga Pyleva (ci-après "l’athlète”) a concouru dans l’épreuve féminine du 15 km individuel, à San Sicario, dans laquelle elle s’est placée deuxième.
 
2.         Dans l’après-midi du 13 février 2006, à Cesana San Sicario, il a été demandé à l’athlète, immédiatement après sa participation à l’épreuve féminine du 15 km individuel en biathlon, de fournir un échantillon d’urine pour un contrôle de dopage.
 
3.         Conformément à l’article 7.2.1 des Règles antidopage du CIO applicables aux  XXes Jeux Olympiques d’hiver de 2006 à Turin (les “Règles”), le Dr Patrick Schamasch, en sa qualité de représentant du président de la commission médicale du CIO, a été informé le mercredi 15 février 2006 à 19h30 environ, par le chef du laboratoire accrédité par l’AMA à Turin, d’un résultat d’analyse anormal sur l’échantillon “A” du prélèvement mentionné ci-dessus.
 
4.         En application de l'article 7.2.2 des Règles, le Dr Schamasch, en sa qualité de représentant du président de la commission médicale du CIO et de directeur du département médical et scientifique du CIO, a déterminé que l'échantillon A susmentionné appartenait à l’athlète et a vérifié qu'il s'agissait bien d'un résultat d'analyse anormal. Il a également déterminé qu'il n'y a pas eu d'écart apparent aux standards internationaux de contrôle ou aux standards internationaux pour les laboratoires qui compromettrait la validité du résultat d'analyse anormal trouvé. 
 
5.        En application de l'article 7.2.3 des Règles, le Dr Schamasch, représentant le président de la commission médicale du CIO, a informé sans délai le président du CIO, le Dr Jacques Rogge, de l'existence d'un résultat d'analyse anormal et des éléments essentiels dont il disposait à son sujet.
 
6.        En application de l'article 7.2.4 des Règles, le président du CIO, par lettre datée du 15 février 2006, a constitué sans délai une commission disciplinaire composée de :
 
            -           Me Denis Oswald (président)
            -           Mme Gunilla Lindberg
            -           M. Sergey Bubka
 
7.          En application de l’article 7.2.7 des Règles, le président de la commission disciplinaire a décidé le 15 février 2006 que l’athlète serait provisoirement  suspendue de toutes les compétitions, avec effet immédiat, jusqu’à la décision définitive prononcée par la commission disciplinaire.
 
8.         En application de l'article 7.2.5 des Règles, le président du CIO, par lettre datée du 15 février 2006, a informé l’athlète, le chef de mission du Comité olympique russe, M. Vladimir Vasin, et le président de l’IBU, M. Anders Besseberg, du résultat d'analyse anormal et, entre autres choses, de la décision de suspension provisoire mentionnée à l’article 7 ci-dessus ainsi que du lieu, de la date et de l'heure de l'audience de la commission disciplinaire concernant ce cas.
 
9.         La commission disciplinaire a tenu une audience le jeudi 16 février 2006 à  14h00, à l’hôtel Meridian Lingotto, Centro Congressi Lingotto, Sala Berlino à Turin, en présence d’une délégation (ci-après la “délégation”) composée de :
 
                   Mme Olga Pyleva, athlète
M. Valeriy Medvedtsev, entraîneur personnel
M. Vladimir Vasin, chef de mission du Comité olympique russe
Dr Nikolay Durmanov, médecin du Comité olympique russe
 
10.        L’IBU était représentée à l’audience par son président, M. Anders Besseberg.
 
11.        Assistaient également à l’audience :
 
Dr Patrick Schamasch, directeur médical du CIO
M. Howard Stupp, directeur des affaires juridiques du CIO
M. Christian Thill, coordinateur administratif de la procédure de contrôle de dopage du CIO
M. Huw Roberts, observateur indépendant de l’AMA
M. John Coates, membre de la commission juridique, observateur
 
12.        La délégation a été informée du résultat de l’analyse de l’échantillon “A” effectuée par le laboratoire, résultat qui, selon le rapport d’analyse préparé par le chef du laboratoire accrédité par l’AMA, indiquait la présence de carphédon, une substance interdite.
 
13.        La délégation a confirmé, au début de l’audience de la commission disciplinaire, que la procédure disciplinaire applicable à la gestion de l’infraction apparente aux Règles antidopage avait été respectée, conformément à l’article 7 des Règles.
 
14.        L’athlète a indiqué qu’elle était blessée. Elle s’était foulé la cheville il y a un mois environ. Pour soulager la douleur, son médecin personnel, le Dr Nina Vinogradova, directrice du service médical du centre d’entraînement sportif de Krasnoyarsk, Sibérie, lui a prescrit un médicament appelé "phénotropile", vendu comme vitamines et produit par un fabriquant russe de vitamines. Il n’y avait aucune mention de la substance carphédon sur la notice accompagnant ce médicament.
 
15.        L’athlète a indiqué avoir pris le médicament du 23 au 25 janvier 2006, et du 10 au 12 février 2006.
 
16.        Le Dr Nikolay Durmanov, médecin du Comité olympique russe, a déclaré devant la commission disciplinaire que le Comité olympique russe savait que le médicament portant le nom de "phénotropile" contenait du carphédon. Le Comité olympique russe a demandé à plusieurs reprises au fabricant de mentionner la présence de carphédon dans le médicament, ce qui n’a pas été fait. Par ailleurs, le Comité olympique russe a publié plusieurs articles mettant en garde les athlètes et autres personnes concernées contre la présence de carphédon dans ce médicament.
 
17.        Le Dr Nikolay Durmanov a reconnu que le présent résultat d’analyse constituait une infraction aux Règles.
 
18.        L’athlète a exprimé ses regrets pour cet incident.
 
19.        Après avoir entendu la délégation et les arguments développés par cette dernière, la commission disciplinaire s’est retirée pour délibérer.
 
20.        La commission disciplinaire a conclu à l’unanimité que l’athlète avait commis une infraction au sens de l’article 2.1 des Règles par le fait de la présence de carphédon, substance interdite, dans son organisme.
   
Compte tenu de ce qui précède, conformément à la Charte olympique, Règle 23.2.1 en particulier, et en application des Règles antidopage du CIO applicables aux XXes Jeux Olympiques d’hiver de 2006 à Turin, articles 2.1 et 8 en particulier :  
   
LA COMMISSION DISCIPLINAIRE DU
 COMITÉ INTERNATIONAL OLYMPIQUE
DÉCIDE
   
I.          L’athlète Olga Pyleva, Fédération russe, biathlon, épreuve féminine du 15 km individuel:
 
(i)         est disqualifiée de l’épreuve féminine du 15 km individuel en biathlon, dans laquelle elle s’était placée deuxième;
 
(ii)         est exclue des XXes Jeux Olympiques d’hiver de 2006 à Turin;
 
(iii)        se voit immédiatement retirer sa carte d’identité et d’accréditation olympique.
   
II          L’Union internationale de biathlon (IBU) est priée de modifier en conséquence les résultats de l’épreuve susmentionnée et de considérer toute autre mesure relevant de sa compétence.
 
III         Le Comité olympique russe reçoit l’ordre de rendre au CIO, dans les plus brefs délais, la médaille et le diplôme remis à l’athlète en relation avec l’épreuve susmentionnée.
   
IV.        Cette décision entrera en vigueur immédiatement.
 
Turin, le 16 février 2006
 
La commission disciplinaire du CIO
           
Denis Oswald
Président
       
Gunilla Lindberg                                                  Sergey Bubka
  
Médical: lutte contre le dopage et promotion de la santé
back to top