skip to content
Date
29 sept. 2015
Tags
Femmes dans le sport , Actu CIO

Le CIO s'associe à ONU Femmes pour encourager la parité hommes/femmes au Brésil, avec un accent placé sur les jeunes femmes et le sport

Le CIO fait un don de 600 000 USD afin de soutenir un projet lancé par ONU Femmes dans l'État de Rio de Janeiro au Brésil. Ce projet s'adressera à 2 500 jeunes filles âgées de 12 à 14 ans. Baptisé “One Win Leads to Another”, ce projet s'appuiera sur une série de programmes sportifs afin de renforcer les compétences de dirigeantes des jeunes femmes et améliorer leur capacité à peser sur les décisions qui ont une incidence sur leurs vies à tous les niveaux.


En partenariat avec le Comité National Olympique du Brésil, le projet compte sur les Jeux scolaires nationaux pour diffuser des messages sur la non-discrimination, la non-violence, l'autonomisation des jeunes filles et les qualités masculines positives. Ce projet pilote sera tout d'abord proposé dans 50 écoles à travers l'État de Rio de Janeiro et servira de modèle pouvant être décliné à l'échelle nationale et internationale.

Ainsi que l'a commenté Thomas Bach, président du Comité International Olympique : "À moins d'un an des Jeux Olympiques de Rio 2016, ce projet viendra s'ajouter aux nombreux legs olympiques d'ores et déjà prévus pour la ville, la région et le pays." Et d'ajouter : "L'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique, a fait de la parité hommes/femmes une de ses priorités et ce projet traduira de manière concrète les actions entreprises auprès des jeunes femmes par le sport."

Phumzile Mlambo-Ngcuka, directrice exécutive d’ONU Femmes, a pour sa part déclaré : “À travers le sport, les jeunes filles et les femmes acquièrent compétences, force, sens de l’unité et détermination. Ce sont des atouts très précieux dans la vie : le sport les aide à s’autonomiser sur les plans social, économique et politique au-delà de l’arène sportive. Nous sommes très attachés à notre solide partenariat avec le CIO et nous réjouissons de pouvoir, à ses côtés, faire une réelle différence dans la vie des jeunes filles et des femmes. »

La promotion de la présence des femmes dans le sport aussi bien sur l'aire de compétition qu'en dehors est d'une importance capitale pour le CIO. Avec l'adoption de l'Agenda olympique 2020, le CIO a réaffirmé son engagement en faveur de l'égalité des sexes, en renforçant notamment son soutien aux athlètes et en signant des partenariats stratégiques dans le cadre de sa coopération de longue date avec l'ONU et ses différentes agences. 

L'accord entre le CIO et ONU Femmes a été signé en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies qui a adopté la semaine passée à New York le programme de développement pour l'après-2015. Une référence au sport est du reste incluse dans le document final dans lequel le sport est décrit comme un "partenaire important" du développement durable. 

Le président Thomas Bach a été nommé pour le mouvement HeForShe lancé par ONU Femmes plus tôt cette année et s'est donc joint à des milliers d'hommes et de jeunes garçons dans le monde entier pour cette campagne de solidarité qui lutte en faveur de l'égalité des sexes et des droits des femmes. Le CIO a approuvé le mois dernier le programme des sports pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires, lequel respectera pleinement la parité hommes/femmes avec un nombre égal de jeunes garçons et de jeunes filles en lice.

Pour rappel, le CIO avait signé un protocole d'accord avec ONU Femmes en 2012 afin de promouvoir la parité hommes/femmes ainsi que l'autonomisation des femmes par le sport. Le partenariat avec ONU Femmes est la parfaite illustration de la manière dont le sport peut aider à faire tomber les barrières et à combattre les préjugés sexistes, non seulement sur l'aire de compétition, mais aussi sur le lieu de travail, à la maison, dans les écoles et dans d'autres secteurs de la société.

back to top