skip to content
Date
08 mars 2008
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

Le CIO rend hommage à la première femme malaisienne et plus jeune ministre des Sports


Le Comité International Olympique (CIO) s'est associé aujourd'hui à la Journée internationale de la femme et a annoncé les vainqueurs du Trophée du CIO "femme et sport" 2008.
 
Lors de la cérémonie d'ouverture de la IVe Conférence mondiale du CIO sur la femme et le sport en Jordanie, le président du CIO, Jacques Rogge, a annoncé la remise du Trophée mondial “femme et sport” à la première femme malaisienne et plus jeune ministre de la Jeunesse et des sports, Datuk Seri Azalina Othman Said. Azalina a été récompensée pour ses efforts en vue de promouvoir la pratique du sport auprès des femmes en Malaisie, et ce en un peu moins de quatre ans de mandat.
 
En plus du Trophée mondial, les Trophées continentaux ont été présentés à des femmes qui ont contribué de façon remarquable à renforcer la participation des femmes et des jeunes filles à des activités sportives dans le monde. Les lauréates 2008 – un mélange de personnalités politiques et d'anciennes athlètes de haut niveau – ont été choisies par la commission femme et sport du CIO parmi 70 candidatures soumises par les Comités Nationaux Olympiques (CNO) et Fédérations Internationales (FI) :
 
-           Trophée pour l'Afrique : Ana Paula Dos Santos (Angola)
 
-           Trophée pour les Amériques : Abby Hoffman (Canada)
 
-           Trophée pour l'Asie : Lingwei Li (Chine)
 
-           Trophée pour l'Europe : Stefka Kostadinova (Bulgarie)
 
-           Trophée pour l'Océanie : Debbie Watson (Australie)
 
La cérémonie s'est déroulée en Jordanie en présence de Sa Majesté le Roi  Abdullah II bin Al Hussein du Royaume hachémite de Jordanie, de SAR le Prince Feisal bin Al-Hussein, président du CNO jordanien, du président du CIO, Jacques Rogge, de Mme Anita DeFrantz, membre du CIO et présidente de la commission femme et sport du CIO, des membres de la commission femme et sport du CIO et des participants de la IVe Conférence mondiale du CIO sur les femmes et le sport.
 
Pendant les deux prochains jours, plus de 600 participants du monde entier débattront du thème "Le sport, un outil au service du changement social" et du rôle que peuvent jouer les femmes et les jeunes filles. Parmi les principaux intervenants, des anciens athlètes d'élite, des représentants de gouvernements, du monde des affaires, d'agences de l'ONU, des médias et du monde académique. L'événement, placé sous le patronage de Leurs Majestés le Roi Abdullah II et la Reine Rania du Royaume hachémite de Jordanie, est co-organisé par le CIO et le CNO de Jordanie.
 
Informations sur les lauréates :
 
Datuk Seri Azalina Othman Said
 
En tant que première femme malaisienne et plus jeune ministre de la Jeunesse et des sports, Datuk Seri Azalina Othman Said a complètement révolutionné la participation de femmes malaisiennes dans le sport. En plus de son rôle en tant que ministre de la Jeunesse et des sports, Azalina, qui est avant tout une sportive enthousiaste, a écrit un livre sur le sport, créé un festival sportif et mis sur pied la Fondation féminine du sport et du fitness en Malaisie. Elle a établi les Jeux de la femme qui ont réuni quelque 3 400 Malaisiennes en 2007; elle a aussi élaboré le manuel de la marche rapide qui atteint pour l'heure quelque 60 000 personnes dans le pays et a créé 580 centres sportifs municipaux qui permettent à 100 000 femmes de pratiquer des activités sportives.
 
Ana Paula Dos Santos

La première dame de la République d'Angola a adopté une approche volontaire pour développer le sport paralympique dans son pays. Ana Paula Dos Santos est fondatrice et présidente de la Fondation Lwini – une entité qui promeut et soutient financièrement les intérêts des victimes de mines terrestres. En utilisant le sport comme une source d'espoir, elle a entamé une collaboration avec le Comité National Paralympique angolais et a institué la Lwini Cup. Lors de cet événement, dont la prochaine édition sera déjà la septième, les personnes souffrant d'un handicap ont la possibilité de participer à des activités sportives en athlétisme, basketball en fauteuil roulant et football. 

 

Abby Hoffman

C'est un incident survenu pendant son enfance qui a poussé la Canadienne Abby Hoffman à lutter contre les discriminations de sexe, de race, politique ou déloyale dans le sport pendant toute sa carrière sportive et professionnelle. À neuf ans, elle a été évincée de son équipe masculine de hockey qu'elle avait rejointe faute d'équipe féminine. Elle a alors fait carrière en athlétisme et a participé à quatre éditions des Jeux Olympiques. Plus tard, elle est devenue la première femme directrice générale des Sports au Canada. Devenue membre du conseil de l'IAAF en 1995, elle promeut l'égalité entre les programmes de compétition féminins et masculins et une représentation féminine minimale de 20 % au sein des comités et commissions de l'IAAF. 

Lingwei Li
La Chinoise Lingwei Li est l’une des rares icônes qui continuent de partager leur expérience et savoir-faire après avoir cessé toute participation à des compétitions. Championne de badminton dans les années 80 et détentrice de plus d'une cinquantaine de titres de Grand Prix et internationaux, elle a su attirer les femmes et les jeunes filles vers son sport. Plus tard, elle est devenue entraîneur de l'équipe nationale féminine de badminton et a su inspirer de nombreux jeunes athlètes. Aujourd'hui, elle prouve que des femmes peuvent occuper des postes dirigeants, notamment en tant que membre du conseil de la Fédération mondiale de badminton, membre de la commission du programme olympique du CIO et directrice générale adjointe du département des relations internationales du BOCOG. 
 
Stefka Kostadinova
La détermination, le dynamisme et la passion ont valu à Stefka Kostadinova le titre de championne olympique en saut en hauteur à Atlanta en 1996 et lui ont également permis de devenir dirigeante sportive dans sa Bulgarie natale. Depuis sa retraite sportive en 1999, Stefka Kostadinova a décidé de faire profiter les entités sportives nationales de son expertise et elle est actuellement présidente du Comité National Olympique bulgare. À travers ses performances sportives exemplaires et ses aptitudes de gestion, Stefka Kostadinova a largement œuvré en faveur du développement de la participation des femmes et des jeunes filles dans l'athlétisme en Bulgarie mais aussi dans toute la région des Balkans. 
 
Debbie Watson

Après une carrière professionnelle de 17 ans en water-polo, l'Australienne Debbie Watson s'est engagée à transmettre à la jeune génération les enseignements que le sport lui a apportés. Elle milite pour un sport sans dopage et contribue activement au programme d'éducation antidopage "Live Clean" du Comité National Olympique australien. Plus récemment, elle est également devenue une animatrice clé du "Winning Attitudes Seminar" organisé par le CNO d'Australie qui aide les nouveaux olympiens à saisir les enjeux de la compétition aux Jeux Olympiques. Qui d'autre serait aussi crédible dans ce rôle qu'une championne olympique consacrée à Sydney en 2000 qui présente un palmarès de quelque 315 participations à des jeux internationaux pour l'Australie ? 

www.olympic.org/jordanconference

###
back to top