skip to content
Femmes dans le sport

Le CIO remet ses Trophées "Femme et Sport" 2019 à des ambassadrices de l'égalité des sexes


Le Comité International Olympique (CIO) a rendu hommage ce soir à six modèles et artisans du changement œuvrant pour la défense de la cause des femmes et des jeunes filles dans et par le sport. Organisée en partenariat avec ONU Femmes, la cérémonie de remise des Trophées a eu lieu en marge des séances de travail de la Commission de la condition de la femme qui se tiennent actuellement au siège des Nations Unies à New York, États-Unis.
Six Trophées pour un même objectif

Mme Po Chun Liu, arbitre internationale de baseball originaire de Chinese Taipei, s'est vu décerner le Trophée mondial pour sa lutte indéfectible en faveur de l'autonomisation des femmes par le sport.

Tout au long de son parcours, elle a refusé de laisser la discrimination sexuelle se mettre en travers de son chemin. Ce ne fut pas chose facile, mais sa détermination lui a permis de gravir les échelons, passant de bénévole dans la Little League Baseball (organisation américaine gérant la pratique du baseball chez les jeunes) à première femme arbitre de baseball de Chinese Taipei. Grâce à un coup de pouce des New York Yankees, celle que l'on a baptisée "la mère du baseball féminin" à Chinese Taipei est devenue arbitre internationale dans les tournois organisés par la Confédération mondiale de baseball et softball (WBSC) et a figuré dans le Classement Forbes 2018 des femmes les plus influentes du sport international.

Très engagée au niveau social, Po Chun Liu œuvre sans relâche pour offrir aux femmes et aux jeunes filles de multiples occasions de s'investir dans le milieu sportif, que ce soit à des postes à responsabilités ou sur le terrain, en organisant des stages, des ateliers et des rencontres internationales de baseball dans son pays natal. Son objectif : "éradiquer la discrimination sexuelle".

Les cinq Trophées continentaux ont quant à eux été remis aux personnalités et organisations suivantes :

  • Lauréate pour l'Afrique : Mme Djatougbe ‘Nathalie’ Noameshie (Togo)
    Ancienne joueuse de l'équipe nationale de volleyball, première femme arbitre internationale de volley pleinement qualifiée du continent africain et, aujourd'hui, vice-présidente du Comité National Olympique du Togo, Madame Noameshie a gravi un à un tous les échelons de l'encadrement sportif, s'employant activement à renforcer la présence des femmes et des jeunes filles dans le milieu sportif, et ce à tous les niveaux – de la base à l'administration du sport.

  • Lauréate pour le continent américain : Commission femme et sport du CNO du Costa Rica – Comisión Mujer y Deporte de Costa Rica (Costa Rica)
    Au cours des dix dernières années, la commission femme et sport du CNO du Costa Rica a eu recours à des ateliers, des interventions collectives, des campagnes de sensibilisation et des activités sportives pour encourager l’intégration des femmes dans le sport et augmenter les chiffres de participation. Elle a également plaidé pour la création d’un cadre juridique reconnaissant les enjeux sociaux sexospécifiques et offert une aide concrète aux femmes.

  • Lauréate pour l'Asie : Mme Saada Al-Ismaili (Oman)
    Figure éminente de la promotion du sport féminin dans la région du Golfe et dans le monde arabe, Madame Al-Ismaili a élaboré et mis sur pied avec succès des plans et des programmes destinés à promouvoir la pratique sportive féminine dans les régions et gouvernorats du sultanat d'Oman.

  • Lauréate pour l'Europe : Mme Morana Palikovic Gruden (Croatie)
    Officielle sportive aux compétences multiples et figure éminente de la commission de l'égalité des sexes dans le sport des Comités Olympiques Européens (COE), Madame Gruden a joué un rôle déterminant pour ce qui est de favoriser l'accès des femmes à des postes de direction dans des associations sportives aux niveaux européen, national et local.

  • Lauréate pour l'Océanie : Fédération de volleyball du Vanuatu (Vanuatu)
    Reconnue dans la région comme ayant ouvert la voie à la participation des femmes au sport de masse et d'élite, la Fédération de volleyball du Vanuatu utilise le pouvoir du sport pour favoriser le changement social, faire évoluer les mentalités et encourager les femmes à mener une vie active.

Pour plus d'informations sur les Trophées et leurs récipiendaires, consultez la brochure sur les Trophées du CIO "Femme et Sport".

Ont assisté la cérémonie de remise des Trophées le président du CIO, Thomas Bach, la directrice exécutive d'ONU Femmes et sous-secrétaire générale des Nations Unies, Phumzile Mlambo-Ngcuka, l'ambassadrice de bonne volonté d'ONU Femmes Marta Vieira da Silva, célèbre footballeuse brésilienne et olympienne, qui a délivré un discours émouvant sur le pouvoir du sport à transformer les vies, la journaliste sportive de NBC Andrea Joyce, la membre du CIO et présidente de sa commission des femmes dans le sport, Lydia Nsekera, ainsi que les olympiennes et porte-paroles de l'égalité des sexes Kikkan Randall, Benita Fitzgerald Mosely et Donna De Varona, pour ne citer que quelques-unes des personnalités présentes.

Le président du CIO, Thomas Bach, a félicité les lauréates pour leur action au service des femmes : "Les Trophées 'Femme et Sport' revêtent une importance majeure car les personnalités auxquelles nous rendons hommage aujourd'hui ont montré ce qu'il était possible de faire en conférant une autonomie accrue aux femmes et aux jeunes filles par le sport. Les lauréates contribuent au changement non seulement sur l'aire de compétition, mais aussi sur le lieu de travail, à la maison, à l'école et dans d'autres secteurs de la société. Soutenir ces ambassadrices de l'autonomisation des femmes est essentiel dans le cadre de notre engagement global en faveur de l'égalité des sexes."

Et d'ajouter : "Dans le monde actuel, aucune organisation ni aucun pays ne peuvent se permettre de laisser pour compte la moitié de la population mondiale – que ce soit dans le milieu sportif ou plus largement dans la société. Défendre la cause des femmes dans et par le sport est un véritable travail d'équipe. En affichant un front uni, le mouvement sportif peut favoriser les changements nécessaires et montrer la voie à suivre."

La directrice exécutive d'ONU Femmes et sous-secrétaire générale des Nations Unies, Phumzile Mlambo-Ngcuka, a indiqué quant à elle : "Nous tenons à féliciter les lauréates des Trophées 'Femme et Sport', lesquelles nous montrent à tous comment la pratique sportive aide les jeunes filles à transformer leur vie et celle de leur entourage. Comme nous avons pu le constater, les programmes sportifs lancés par ONU Femmes permettent aux jeunes filles qui y participent de devenir des moteurs du changement et des modèles pour leur famille et leur communauté au fur et à mesure qu'elles gagnent en confiance et en compétences. Partant, elles retournent à l'école, obtiennent des emplois de qualité et dirigent des initiatives communautaires."

Et de poursuivre : "Je félicite le CIO pour son attachement à la défense de l'égalité des sexes et sa conviction, partagée par tant d'autres, qu'il faut faire tomber les barrières qui empêchent encore les femmes et les jeunes filles de profiter pleinement des bienfaits du sport."

Créés en 2000, les Trophées du CIO "Femme et Sport" sont remis à des personnalités ou à des organisations en reconnaissance de leurs remarquables contributions au développement, au soutien et au renforcement de la participation des femmes et des jeunes filles dans le sport, que ce soit sur les terrains ou en dehors, ou encore dans l'administration et le leadership.

Six Trophées sont décernés chaque année, un pour chacun des cinq continents et un au niveau mondial. Au cours des vingt dernières années, ce sont 116 récipiendaires de 65 pays qui ont été récompensés. Ces modèles et artisans du changement qui militent pour l'égalité des sexes reçoivent également une subvention qui les aide à poursuivre leur action.

La remise des Trophées en partenariat avec ONU Femmes en marge de la session de la Commission de la condition de la femme est une première pour le Comité International Olympique. Toutefois, le CIO s'efforçant de tirer parti du pouvoir de transformation du sport pour promouvoir l'égalité des sexes et l'égalité des chances pour les femmes et les hommes partout dans le monde, ce partenariat lui permet de mettre en avant le sport comme vecteur du développement social en dehors du cadre des Jeux Olympiques et du Mouvement olympique.

Pour de plus amples informations sur l'action menée par le CIO et ONU Femmes au service de l'égalité des sexes dans le sport, rendez-vous sur www.olympic.org/gender-equality et sur www.unwomen.org/en/news/in-focus/women-and-sport

###

Le Comité International Olympique est une organisation internationale indépendante à but non lucratif, composée de volontaires, qui s’engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaque jour l’équivalent de 3,4 millions de dollars (USD) pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org

Séquences filmées de qualité professionnelle :
www.iocnewsroom.com

Vidéos
YouTube: www.youtube.com/iocmedia

Photos
Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement, consultez ces photos sur Flickr
Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org

Réseaux sociaux
Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et YouTube.

back to top En