skip to content
Date
09 oct. 2009
Tags
Actu CIO

Le CIO réélit le président Jacques Rogge


COPENHAGUE — Aujourd’hui, lors de la séance de clôture de sa 121e Session, le Comité International Olympique (CIO) a réélu Jacques Rogge comme président par 88 voix.

Après avoir remercié les membres du CIO de leur soutien sans faille, Jacques Rogge a brossé les grandes lignes d’un second mandat ambitieux au cours duquel il s’emploiera à renforcer le Mouvement olympique. Les mandats des présidents du CIO sont limités à huit ans et suivis d’un unique mandat de quatre ans.

"Il nous reste encore beaucoup à faire," a-t-il rappelé à ses collègues. Jacques Rogge a déclaré que l’une de ses principales priorités était de mettre en œuvre les recommandations du XIIIe Congrès qui s’est achevé il y a quelques jours. Il a également souligné l’importance des tout nouveaux Jeux Olympiques de la Jeunesse, dont la première édition aura lieu à Singapour en août prochain, suivie de l’édition d’hiver en 2012 à Innsbruck.

"Nous porterons cette initiative à maturité et laisserons un héritage durable à la jeunesse du monde", a-t-il ajouté. "Nous serons des alliés dévoués aux athlètes. Nous continuerons de diriger la lutte contre le dopage et nous mettrons en place un nouvel organe de surveillance indépendant pour lutter contre les paris irréguliers et les arrangements de matchs. Nous réduirons l’écart dans le sport entre les pays développés et les pays en développement, et entre les hommes et les femmes. Nous redoublerons d’efforts pour mettre le sport au service de l’humanité — pour inspirer les jeunes et les moins jeunes, pour donner aux athlètes l’occasion de montrer l’exemple et pour promouvoir les valeurs olympiques que sont le fair-play, le respect, la solidarité et la quête de l’excellence."

Jacques Rogge, qui avait été élu la première fois lors de la 112e Session du CIO à Moscou en 2001, est le huitième président du CIO. Au cours de son mandat, le CIO a entrepris une série de réformes visant à améliorer la gouvernance du CIO et à maintenir les Jeux au rang de plus grande manifestation sportive mondiale.

Parmi les changements apportés, citons la mise en place d’un système plus structuré pour la révision régulière et l’actualisation du programme olympique,  l’amélioration des règles de jugement et d’arbitrage, un programme offensif de lutte antidopage et un certain nombre de mesures  pour limiter la taille et le coût des Jeux.

Le CIO a quadruplé ses réserves financières durant le mandat de Jacques Rogge tout en distribuant des revenus record aux Fédérations Internationales, Comités Nationaux Olympiques, ainsi qu’aux athlètes par le biais du programme d’assistance financière et de formation de la Solidarité Olympique.

D'autres initiatives ont permis de diffuser les valeurs olympiques dans les domaines de l'éducation, la culture, la promotion des femmes, l'environnement et le sport pour tous. Le CIO a adhéré aux objectifs du Millénaire pour le développement fixés par les Nations Unies ainsi qu'aux objectifs pour l'environnement de l'Agenda 21. Les liens entre les deux organisations ont également été renforcés pour œuvrer conjointement au respect de la Trêve olympique, au développement par le sport et l'éducation, à l'aide humanitaire et à la protection de la santé partout dans le monde.

Jacques Rogge, 67 ans, a concouru aux épreuves de voile des Jeux de l'Olympiade en 1968 à Mexico, en 1972 à Munich et en 1976 à Montréal. Il a également été membre de l'équipe belge de rugby.

Marié à Anne, il a deux enfants.

 

Tags Actu CIO
back to top