skip to content

Le CIO récompensé par le prix "Champions de la Terre 2007"


Le Comité International Olympique (CIO) et son président, Jacques Rogge, auront l’honneur de recevoir le Prix "Champions de la Terre 2007" du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).
 
Aux côtés d’Al Gore et de cinq autres personnalités de l’environnement, Jacques Rogge se verra remettre le prix à l’occasion d’une cérémonie spéciale qui se tiendra le 19 avril à Singapour.
 
“C’est un très grand honneur pour moi de recevoir ce prix, qui est une immense reconnaissance de la responsabilité et de l’engagement du CIO à sensibiliser la population à l’importance du développement durable dans le sport”, a déclaré le président.
 
Et d’ajouter : “Dès le début des années 1990, le CIO et le Mouvement olympique ont progressivement tenu compte de l’environnement et du développement durable dans le cycle de vie d’un projet olympique et ont reconnu leur importance : le concept de “Jeux verts” devient de plus en plus une réalité. Aujourd’hui, depuis le souhait d’une ville d’organiser les Jeux Olympiques jusqu’aux effets à long terme de ces mêmes Jeux, la protection de l’environnement et, plus important encore, le développement durable sont des éléments fondamentaux de la planification et du déroulement des Jeux. J’en suis très fier et je voudrais remercier le PNUE d’avoir reconnu ces efforts”.
 
Le sport et les athlètes sont au cœur de la manifestation olympique, mais les Jeux peuvent aussi produire plusieurs résultats importants sur le plan environnemental s’ils sont planifiés, gérés et organisés d’une manière qui minimise les effets négatifs sur l’environnement.
 
Par ailleurs, les Jeux peuvent être l’occasion de laisser un héritage environnemental durable : réhabilitation et revitalisation de sites, sensibilisation accrue à l’environnement, politiques et mesures environnementales améliorées, etc. Ils peuvent également encourager et faciliter de solides actions en faveur de l’environnement, ainsi que le développement de techniques et de produits dans une ville, un pays et même au-delà par la valeur éducative du bon exemple. 
 
Pour plus d'informations sur les activités du CIO, sa commission sport et environnement et l'Agenda 21, consulter notre site web:
 
Turin 2006
Les Jeux Olympiques d’hiver de l’année dernière à Turin, Italie, constituent un exemple remarquable de la coopération entre le CIO et les comités d’organisation des Jeux. 
 
Parmi les initiatives clés en matière de développement durable qui ont été certifiées de manière indépendante dans un rapport sur les Jeux de 2006 à Turin, soulignons la compensation des émissions de gaz à effet de serre, la réduction des déchets et les réalisations importantes dans des secteurs comme la conservation de l’eau douce et des écosystèmes de montagne ou encore des moyens de transport et des bâtiments respectueux de l’environnement.
 
Le rapport sur Turin 2006 reconnaît également l’adoption de certifications et de normes de gestion environnementale telles qu’EMAS (Eco Management & Audit Scheme) et ISO 14001, ainsi que l’adoption d’écolabels par des hôtels et autres moyens d’hébergement utilisés durant les Jeux Olympiques.
 
Le comité d’organisation des Jeux de 2006 à Turin a reçu en 2004 et 2005 le prix EMAS – ECOLABEL (le label écologique de l’Union européenne) en reconnaissance de sa capacité à organiser une manifestation sportive qui respecte au plus haut point l’environnement, ainsi que le prix ECOLABEL 2006 pour le village des médias qui a illustré brillamment l’engagement du TOROC à améliorer l’environnement.
 
Beijing 2008
Les enjeux environnementaux pour les Jeux Olympiques de 2008 à Beijing sont semble-t-il plus importants que pour n'importe quelle édition passée des Jeux, et ce en raison du développement rapide de la Chine et des répercussions de cet essor. 
 
Au-delà des 16 jours de compétition, le CIO nourrit l’espoir que les pratiques mises en place, ainsi que les accords conclus avec des tiers (tels que le protocole d’accord signé avec le PNUE) auront au moins dans une certaine mesure un impact positif dans le contexte plus large du développement durable. 
 
Cette question sera débattue in extenso lors de la 7e Conférence mondiale sur le sport et l'environnement qui aura lieu à Beijing du 25 au 27 octobre 2007. 
 
Le comité d'organisation des Jeux Olympiques à Beijing (BOCOG) a déjà reçu la certification ISO 14001 pour son système de gestion de l'environnement et a publié des directives environnementales pour la construction/rénovation des installations olympiques, les services de restauration, l'hébergement, le marketing et les manifestations de grande envergure.
 
Qui plus est, en association avec les autorités locales, un travail considérable a été accompli dans les domaines suivants : éducation environnementale, amélioration de la qualité de l'air, traitement de l'eau, reboisement et gestion des déchets. 
 
Le BOCOG mène également, tout comme Vancouver 2010 et Londres 2012, une étude sur l'impact des Jeux Olympiques (OGI). Cette étude est une initiative lancée par le CIO pour aider ses partenaires à mieux comprendre les effets produits par l'édition des Jeux dont on leur a confié l'organisation. Grâce à la diffusion par le CIO des documents OGI dès le début du projet olympique, les villes candidates disposent aujourd'hui d'un champ d'action et de responsabilités plus larges qui englobent non seulement les initiatives et préoccupations en matière d'environnement, mais aussi le développement durable en tant qu'idéal et objectif à la base de leur projet.
 
À propos du Prix "Champions de la Terre"
Décerné pour la troisième fois, le Prix "Champions de la terre" récompense d'illustres personnalités originaires de chaque région du monde qui se sont distinguées sur le plan décisionnel par leur esprit d'initiative, leur vision et leur créativité.
 
 Site officiel du PNUE
 Site officiel de Beijing 2008 : Le CIO récompensé par le prix « Champions de la terre 2007 »
 
 
Note aux rédacteurs et diffuseurs
Des images vidéo du président réagissant à l’annonce du PNUE peuvent être téléchargées par les diffuseurs depuis l'espace médias du CIO (www.olympic.org/thenewsroom). Pour plus d'informations, veuillez vous connecter à l'espace médias.
back to top En