skip to content

Le CIO présente les progrès réalisés en matière de vaccination

Thomas Bach IOC - Greg Martin
Date
11 mars 2021
Tags
Actualités Olympiques, Actualités du CIO
Le Comité International Olympique (CIO) a précisé aujourd'hui son intention de travailler de concert avec les Comités Nationaux Olympiques (CNO) afin d'améliorer la sécurité des athlètes lors de leur entraînement et de leurs compétitions au cours des prochains mois.

S'adressant à la 137e Session du CIO, le président Thomas Bach a expliqué que depuis septembre 2020, 270 Championnats et Coupes du monde avaient eu lieu, avec plus de 30 000 athlètes en lice, lesquels se sont soumis à plus de 200 000 tests. Il a ainsi fait remarquer que même si les vaccins n'étaient pas largement disponibles, pas un seul de ces événements n'avait contribué à propager le virus, ce qui prouve que des événements sportifs internationaux, accueillant un grand nombre de participants venus des quatre coins du monde, peuvent être organisés tout en préservant la santé de chacun.

Le président du CIO a également informé la Session que de nombreuses délégations olympiques avaient déjà été vaccinées et que d'autres avaient reçu des engagements de la part de leurs gouvernements, conformément à leurs stratégies nationales de vaccination.

Il a par ailleurs confirmé que le CIO continuait de travailler avec des partenaires internationaux afin d'offrir aux athlètes des occasions supplémentaires de vaccination, tout en respectant pleinement les priorités et directives nationales établies en matière de vaccination.

En outre, le CIO a reçu une offre du Comité Olympique Chinois, hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques d'hiver de Beijing 2022, d'apporter son concours pour la mise à disposition de vaccins. Thomas Bach a indiqué qu'il était prévu de mettre des doses de vaccin à la disposition des CNO sur le territoire desquels le vaccin chinois avait été approuvé par l'autorité sanitaire nationale compétente.

Si les détails sont encore en cours de discussion, le président Thomas Bach a confirmé que le CIO était prêt à payer ces doses supplémentaires de vaccins non seulement pour les délégations olympiques, mais aussi pour les délégations paralympiques, ainsi que deux doses supplémentaires, lesquelles pourront être mises à la disposition de la population dans le pays concerné en fonction de ses besoins.

Le CIO a toujours clairement indiqué que, tout en soutenant la vaccination des athlètes et des CNO, cette dernière ne serait pas obligatoire pour participer aux Jeux Olympiques et Paralympiques. Le CIO a également rappelé que tout programme de vaccination doit être mené dans le plein respect des priorités nationales en matière de vaccination.

back to top En