skip to content
Date
16 juin 2009
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

Le CIO prend des mesures à l'encontre du CNO du Koweït


La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a décidé aujourd'hui de suspendre le Comité National Olympique (CNO) du Koweït à compter du 1er août 2009, afin de protéger le Mouvement olympique koweïtien de toute ingérence des autorités publiques nationales.

Cette suspension différée laisse le temps aux autorités publiques en charge du sport au Koweït d'amender une loi existante sur le sport contraire aux principes et règles du Mouvement olympique. Cette loi empêche le CNO et le Mouvement olympique koweïtien dans son ensemble de respecter le principe d'autonomie des organisations sportives tel que stipulé dans la Charte olympique.

Le CIO, avec le Conseil olympique d'Asie (OCA) et le CNO du Koweït, tente depuis près de deux ans de trouver une solution appropriée et concertée avec les autorités publiques koweïtiennes. Or le CIO a été informé que ces dernières n'étaient pas en position de respecter leurs engagements dans les délais impartis.

En conséquence, selon les dispositions de la Charte olympique (Règle 28.9 en particulier) et afin de protéger le Mouvement olympique au Koweït, la commission exécutive du CIO a décidé de ce qui suit :

Le Comité National Olympique du Koweït sera suspendu le 1er août 2009 si, d'ici au 31 juillet 2009 à minuit (CET), la procédure d'amendement de la loi nationale n'est pas dûment finalisée conformément aux accords signés et à l'engagement écrit pris par les autorités koweïtiennes.

Ainsi que l'a déclaré Pere Miró, directeur du CIO en charge des relations avec les CNO : "Il est essentiel que cette situation soit résolue dès que possible dans l'intérêt du sport et des athlètes koweïtiens en particulier. J'espère que des mesures satisfaisantes seront prises d'ici au 31 juillet 2009 afin d'éviter l'application d'une telle sanction."

 

###
Notes aux rédacteurs : 
 
La Règle 28.9 de la Charte olympique stipule également que "la commission
exécutive du CIO peut prendre toutes décisions appropriées pour la protection du Mouvement olympique dans le pays d’un CNO, notamment la suspension ou le retrait de la reconnaissance d’un tel CNO, si la constitution, la législation, ou d’autres réglementations en vigueur dans ce pays, ou tout acte d'un organisme gouvernemental ou de toute autre entité, ont pour effet d'entraver l'activité du CNO ou la formation ou l'expression de sa volonté."

 

La mission du CIO est de promouvoir l'Olympisme à travers le monde et de diriger le Mouvement olympique. La Charte olympique stipule que les CNO doivent préserver leur autonomie et résister à toutes les pressions, y compris, mais sans s’y restreindre, les pressions politiques, juridiques, religieuses ou économiques qui pourraient les empêcher de se conformer à la Charte olympique.

 

###

 

PHOTOS:
Pour télécharger des photos sur flickr.com, veuillez cliquer ici 

 

VIDÉOS:
Pour télécharger des séquences vidéo de qualité à partir du VideoForum de l'AFP,
veuillez cliquer ici
Nom d'utilisateur : IOC – Mot de passe : MEDIA2009

 

Pour plus d'informations, veuillez contacter le département de la communication du CIO au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org

 

back to top