skip to content
2016 Getty Images
Date
03 oct. 2017
Tags
Actualités Olympiques , Actualités du CIO

Le CIO nomme un dixième centre de recherche pour la prévention des blessures et la protection de la santé des athlètes

Le CIO a signé un protocole d’accord avec la Coalition des États-Unis pour la prévention des maladies et des blessures dans le sport, portant ainsi à dix le nombre d’instituts de recherche du monde entier qui ont été nommés centres de recherche du CIO pour la prévention des blessures et la protection de la santé des athlètes.

La Coalition des États-Unis pour la prévention des maladies et des blessures dans le sport est un partenariat de recherche entre l’Université de l’Utah, l’institut de recherche Steadman Philippon et la division de la médecine du sport du Comité National Olympique des États-Unis. Cette coalition cherche à réunir des chercheurs hautement expérimentés de chaque organisation dans une équipe interdisciplinaire afin d’encourager la recherche collaborative et soutenir ainsi les objectifs du CIO dans les domaines de la prévention des blessures et de la protection des athlètes. Tous les membres de la coalition ont fait leurs preuves en matière d’enseignement de médecine du sport et ont réalisé un travail d’avant-garde avec des athlètes d’élite dans divers sports, y compris paralympiques.

Protéger la santé des athlètes et prévenir les maladies et les blessures dans le sport font partie des priorités absolues que se sont fixées le Comité International Olympique (CIO). Depuis 2009, le CIO, sous la conduite de sa  commission médicale et scientifique, apporte son soutien et s'associe à des centres de recherche reconnus, installés sur tous les continents et possédant tous des compétences cliniques, un savoir-faire pédagogique et une expertise en matière de recherche dans les domaines de la médecine du sport et du sport d'élite, afin de promouvoir la santé des athlètes à travers la prévention des maladies et des blessures.

La Coalition rejoint ainsi les neuf instituts de recherche à travers le monde qui font déjà partie de ce programme, à savoir : Centre australien pour la recherche des blessures dans le sport et leur prévention, Federation University Australia, Australie; Centre de recherche pour la prévention des blessures dans le sport, Université de Calgary, Canada; Institut de médecine du sport, hôpital universitaire de Copenhague, Danemark; Université Yonsei, République de Corée (Corée du Sud); Collaboration Amsterdam sur la santé et la sécurité dans le sport, Université VU et centre médical universitaire, Pays-Bas; Centre de recherche en traumatologie du sport d'Oslo, École norvégienne des sciences du sport, Norvège; Département de recherche et d'éducation Aspetar, hôpital de médecine du sport et de médecine orthopédique, Qatar; Groupe de recherche en médecine clinique et sportive, Université du Cap, Afrique du Sud; Institut londonien du sport, de l'exercice et de la santé (ISEH) et Centre national pour l'exercice sportif et la médecine sportive (NCSEM), Royaume-Uni.

Ces centres, qui bénéficient d’un soutien financier de la part du CIO, ont été mandatés pour effectuer des recherches, élaborer et appliquer des méthodes efficaces pour la prévention et le traitement des maladies et des blessures liées au sport. Le dernier membre à avoir intégré ce groupe, la Coalition des États-Unis pour la prévention des maladies et des blessures dans le sport, a déjà manifesté sa volonté de collaborer avec les membres actuels du réseau en apportant son expérience et ses connaissances.

Grâce à leur engagement, à leur collaboration étroite et à leur partage de pratiques exemplaires, les membres de ce groupe pourront avoir un effet mesurable sur les efforts du CIO visant à comprendre l’impact du sport d’élite sur les corps des athlètes et à définir des protocoles pour les protéger des blessures et maladies. Uğur Erdener IOC Vice President

“Nous sommes ravis d’accueillir un dixième membre au sein du programme de centres de recherche du CIO pour la prévention des blessures et la protection de la santé des athlètes”, a déclaré le vice-président du CIO et président de la commission médicale et scientifique du CIO, le Dr Uğur Erdener. “Grâce à leur engagement, à leur collaboration étroite et à leur partage de pratiques exemplaires, les membres de ce groupe pourront avoir un effet mesurable sur les efforts du CIO visant à comprendre l’impact du sport d’élite sur les corps des athlètes et à définir des protocoles pour les protéger des blessures et maladies. Cela correspond aussi parfaitement aux recommandations de l’Agenda olympique 2020, qui ont été adoptées en 2014 et qui cherchent à placer les athlètes et leur bien-être au cœur du Mouvement olympique ”.

back to top En