skip to content
Date
12 déc. 2000
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

LE CIO LANCE UN AVERTISSEMENT A ONZE LABORATOIRES DE CONTROLE ANTIDOPAGE


Lausanne, le 12 décembre 2000 - Ces laboratoires doivent satisfaire à la norme ISO 25 -

La commission exécutive du Comité International Olympique réunie aujourd’hui à Lausanne a menacé de rétrograder onze laboratoires accrédités de contrôle antidopage s’ils ne satisfont pas à la norme ISO 25 d’ici au 1er mai 2001. L’Appendice B du Code antidopage du Mouvement olympique stipule que tous les laboratoires doivent être conformes à la norme ISO 25 et prévoit, dans le cas contraire, de rétrograder le laboratoire, voire de lui retirer son accréditation. Les onze laboratoires concernés sont :

National Doping Control Centre, Bangkok, Thaïlande
Vakgroep Farmacologie Toxicologie, Gent, Belgique
Laboratoire Suisse D’Analyse du Dopage, Lausanne, Suisse
Instituto Nacional do Desporto, Lisbonne, Portugal
Consejo Superior de Desportes, Madrid, Espagne
INRS-Institut Armand-Frappier-Sante, Montréal, Canada
Antidoping Centre, Moscou, Russie
Laboratoire National de Dépistage du Dopage, Creps, Paris, France
Doping Control Centre, Penang, Malaisie
General Faculty Hospital, Prague, République tchèque
Federazione Medico Sportiva Italiana, Rome, Italie

Cet avertissement fait suite à une recommandation de la sous-commission «dopage et biochimie du sport» de la commission médicale du CIO. Cette sous-commission s’est réunie afin de procéder à son examen annuel des laboratoires accrédités par le CIO pour contrôler les échantillons prélevés dans le cadre de programmes de contrôle antidopage dans le monde. Vingt-cinq laboratoires étaient accrédités pour l’année 2000, mais deux n’ont pas renouvelé leur demande pour 2001 (Copenhague et Indianapolis).

Dans le cas où l’un des onze laboratoires ne satisferait pas à la norme ISO 25 d’ici au 1er mai 2001, il sera rétrogradé en phase I. Il sera alors temporairement suspendu et ne pourra contrôler des échantillons prélevés en-dehors de son pays. En ce qui concerne les prélèvements effectués dans le pays où se trouve le laboratoire, ce dernier peut procéder à des contrôles, mais les échantillons A positifs doivent être confirmés par un autre laboratoire accrédité par le CIO.

Les laboratoires regagneront automatiquement leur pleine accréditation dès qu’ils apporteront la preuve de leur adéquation à la norme ISO 25, à condition qu’ils le fassent dans un certain délai. Les laboratoires de Bangkok et de Penang ont jusqu’au 1er janvier 2003 pour se conformer et éviter ainsi la perte de leur pleine accréditation. Les neuf autres laboratoires ont jusqu’au 1er janvier 2002.

Le CIO reste confiant quant aux résultats fournis par ces laboratoires. Cependant, dans un souci d’harmonisation des normes et certifications, le CIO a décidé il y a quatre ans que les laboratoires devaient satisfaire aux normes ISO et a inséré cette prescription et ces délais dans le Code antidopage. Tous les laboratoires en ont été informés.


back to top