skip to content

Le CIO joue un rôle de chef de file dans l’initiative d’ONU Femmes "Sport pour la Génération égalité"

IOC

Quelques jours après avoir pris des décisions historiques démontrant que l’égalité des sexes est une réalité aux Jeux Olympiques, le Comité International Olympique (CIO) joue un rôle de chef de file dans l’initiative d’ONU Femmes "Sport pour la Génération égalité", qui a pour objectif de faire progresser l’égalité entre les sexes et de responsabiliser les femmes et les jeunes filles dans et à travers le sport. L’initiative a été lancée aujourd’hui par ONU Femmes en partenariat avec le CIO.

Le mouvement sportif est invité à se joindre à cette initiative afin d’accélérer les progrès accomplis sur une série de principes et d’objectifs communs qui tireront parti du pouvoir du sport en faisant de l’égalité des sexes une réalité dans et par le sport.

“Le sport est l’une des plateformes les plus puissantes pour promouvoir l'égalité des sexes et une plus grande autonomie des femmes et des jeunes filles”, a déclaré le président du CIO, Thomas Bach. “Aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 cet été, nous aurons atteint l’équilibre entre les sexes avec 48,8 % de femmes parmi les athlètes participants. Nous aurons également une pleine représentation des sexes au sein des 206 délégations et de l’équipe olympique des réfugiés qui concourront à ces Jeux. Par ailleurs, le CIO a changé les règles afin de permettre à un homme et une femme athlètes de porter ensemble le drapeau de leur délégation lors de la cérémonie d’ouverture et il encourage tous les Comités Nationaux Olympiques à saisir cette chance”, a insisté Thomas Bach. “La nouvelle initiative "Sport pour la Génération égalité" lancée par ONU Femmes montre le rôle important que le sport peut jouer pour mettre en valeur l’égalité des sexes”, a-t-il ajouté.

Adhérer à l’initiative "Sport pour la Génération égalité" signifie rallier une puissante coalition réunissant de multiples acteurs – des gouvernements, des agences des Nations Unies, des organisations faisant la promotion du sport au service du développement et de la paix, des membres de la société civile, des fédérations sportives, des organisateurs d’événements, des ligues, des équipes, des marques, des annonceurs, des médias, des influenceurs sportifs, etc.

“Je remercie le président Bach et le CIO de montrer l’exemple et d’utiliser l’influence mondiale du Mouvement olympique pour inspirer et mobiliser d’autres personnes. Alors que le CIO rejoint ONU Femmes dans cette initiative en faveur de la Génération égalité, ensemble, nous lançons un puissant appel à l’action au monde du sport afin qu’il s’unisse avec nous pour que la promesse de Beijing résonne encore plus fort pour cette génération, et toutes celles qui suivront”, a déclaré Phumzile Mlambo-Ngcuka, directrice exécutive d’ONU Femmes.

L’initiative "Sport pour la Génération égalité” permettra au mouvement sportif d’accroître l’impact en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et des jeunes filles en apprenant les uns des autres et en accentuant les efforts afin de :

- promouvoir les femmes dans des postes à responsabilités et l’égalité des sexes dans les modèles de gouvernance ;

- prévenir et lutter contre les violences à l’égard des femmes ;

- combler les lacunes en termes d’investissement dans le sport féminin et offrir des perspectives économiques égales pour les femmes et les jeunes filles ;

- promouvoir la participation égale des femmes dans le sport et une représentation sans préjugés sexistes dans les médias ;

- offrir des perspectives égales aux jeunes filles dans le sport, l’activité physique et l’éducation physique.

Dans son rôle de chef de file, le CIO aidera les signataires à comprendre et à mettre en œuvre les principes directeurs de cette initiative.

L’initiative "Sport pour la Génération égalité" est issue du mouvement mondial Génération Égalité dirigé par ONU Femmes. C’est une invitation à intégrer de nouveaux partenaires et générations afin d’adopter et de redynamiser le programme d’action historique de Beijing, et de faire de l’égalité des sexes une réalité vécue. Adopté il y a 25 ans lors de la 4e Conférence mondiale sur les femmes, le programme d’action de Beijing est une directive visant à éliminer les barrières systématiquement érigées pour tenir les femmes et les jeunes filles à l’écart et, jusqu’à présent, il reste le programme international le plus ambitieux pour atteindre l’égalité des sexes dans toutes les sphères de la société, y compris le sport.

Au cours des 25 dernières années, le CIO a défendu la participation des femmes à tous les niveaux, encourageant les parties prenantes – les Comités Nationaux Olympiques (CNO) et les Fédérations Internationales (FI) – à accroître la présence des femmes dans le sport.

Le nombre de femmes concourant aux Jeux a augmenté de manière significative, passant de 34 % à Atlanta 1996 à un nouveau record de 48,8 % attendu à Tokyo 2020 et un engagement à atteindre une égalité parfaite aux Jeux Olympiques de Paris 2024. En octobre 2018, les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Buenos Aires 2018 étaient le tout premier événement olympique à afficher une parfaite égalité entre les sexes.

L’un des éléments moteurs de cette évolution positive est l’engagement du CIO à créer plus d’opportunités pour les athlètes féminines en élargissant le programme olympique afin d’y inclure plus d’épreuves féminines. À Tokyo, quatre FI proposeront pour la première fois un nombre identique d'épreuves masculines et féminines (aviron, canoë, haltérophilie et tir). Au niveau des disciplines, l'équilibre des sexes sera atteint en BMX racing, mountain bike et lutte libre. Pour ce qui est des quotas d’athlètes, six FI parviendront pour la première fois à un équilibre hommes-femmes (aviron, canoë, haltérophilie, judo, tir et voile).

Reconnaissant que l’équilibre entre les hommes et les femmes aux Jeux Olympiques n’est pas suffisant, le CIO agit pour encourager l’ensemble du Mouvement olympique à faire progresser l’égalité des sexes sur l’aire de compétition et en dehors. Pour ce faire, il a lancé, en mars 2018, son projet d'analyse sur la question de l'égalité des sexes. Ce projet vise à accroître l’égalité des sexes dans l’ensemble du Mouvement olympique grâce à des recommandations concrètes en faveur du changement, portant sur cinq thèmes clés : le sport, la représentation, le financement, la gouvernance et les ressources humaines. C’est un résultat tangible de l’Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique du Mouvement olympique.

###

Le Comité International Olympique est une organisation internationale indépendante à but non lucratif, composée de volontaires, qui s’engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaque jour l’équivalent de 3,4 millions de dollars (USD) pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org

Séquences filmées de qualité professionnelle

http://iocnewsroom.com/

Vidéos

YouTube : www.youtube.com/iocmedia

Photos

Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement. Consultez ces photos sur Flickr.

Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org.

Réseaux sociaux

Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter, Facebook and YouTube.

back to top En