skip to content
Date
19 févr. 2016
Tags
Actu CIO , Actu CIO

Le CIO fait part de ses idées sur la prévention des manipulations de compétitions aux décideurs politiques européens


Le Comité International Olympique (CIO) a fait part cette semaine de ses initiatives clés visant à prévenir la manipulation des compétitions et la corruption y afférente aux décideurs politiques européens, aux autorités de répression et aux opérateurs de paris.

Lors d’un atelier intitulé “Lancer des initiatives européennes pour lutter contre les trucages de matchs” organisé par la Commission européenne et auquel ont participé des membres du Parlement européen, la responsable éthique et conformité du CIO, Pâquerette Girard-Zappelli, a présenté le point de vue du Mouvement olympique et sportif sur le sujet “Identifier les facteurs de risques des trucages de matchs”.

L’événement s’est tenu à Bruxelles, Belgique, les 17 et 18 février. Les participants ont analysé les moyens d’accroître la coopération entre les secteurs public et privé et ont examiné un certain nombre d’affaires de criminalité organisée.

Le CIO s’associe au projet européen “Maintenir la criminalité en dehors du sport”

La Commission européenne a présenté plusieurs projets consacrés à la lutte contre les trucages de matchs et qui ont reçu un financement de l’UE. Un de ces projets, auquel le CIO s’est associé, s’intitule “Maintenir la criminalité en dehors du sport – Ensemble contre la manipulation des compétitions sportives”.

Ce projet, d’une durée de 18 mois et placé sous la conduite du Conseil de l’Europe, vise à :

  • collecter des informations actualisées sur les trucages de matchs et les réglementations des États membres en matière de paris;
  • aider les pays à appliquer la Convention du Conseil de l’Europe sur la manipulation des compétitions sportives et à mettre en place des structures nationales appropriées grâce à une aide pratique et technique, par le biais de séminaires régionaux, de visites d’étude et de missions d’experts;
  • promouvoir l’échange international d’informations et de meilleures pratiques, notamment par le biais d’un réseau de points de contact nationaux; et
  • promouvoir la signature et la ratification de la Convention du Conseil de l’Europe.

Le CIO a été consulté durant l’élaboration de cette Convention et soutient les législations nationales qui facilitent les poursuites pénales contre les personnes impliquées dans la manipulation de compétitions.

Protéger les Jeux Olympiques

Lors des prochains Jeux Olympiques de Rio de Janeiro 2016, le CIO coopèrera avec les autorités de répression brésiliennes dans une unité conjointe de renseignements en matière d’intégrité pour surveiller tous les sports afin de détecter d’éventuelles manipulations de compétitions ou des cas de corruption y afférente.

Le système d’information du CIO sur les paris et l’intégrité (IBIS), qui a été mis en place avec succès pour la première fois aux Jeux de Sotchi 2014, sera un système d’échange de renseignements entre les autorités de répression, les organisations sportives et les opérateurs/régulateurs de paris. Par ailleurs, le Code du Mouvement olympique sur la prévention des manipulations de compétitions sera mis en œuvre pour la première fois aux Jeux Olympiques à Rio de Janeiro.

Premier du genre, ce Code établit un cadre réglementaire qui définit les différents types d'infractions, les normes minimales en matière de procédures disciplinaires et la portée des sanctions. Il a été publié en décembre de l’année dernière.

Par ailleurs, le CIO tient actuellement un stand Play Fair aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver de Lillehammer 2016 afin d’informer les jeunes athlètes des menaces que représentent toutes les formes de manipulations des compétitions. Ce stand propose des jeux interactifs, des ateliers ainsi que des conseils concernant le Code de bonne conduite pendant les Jeux. Des activités similaires seront offertes aux athlètes qui seront à Rio de Janeiro cet été afin de les sensibiliser à ce problème et prévenir les comportements contraires à l’éthique.

L’Agenda olympique 2020 et l’intégrité

L’Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique, renforce l’engagement déjà ferme du CIO à protéger les athlètes intègres et l’intégrité du sport. Un certain nombre de mesures ont été mises en place depuis l’adoption de l’Agenda olympique 2020 en décembre 2014. Parmi celles-ci, de solides programmes de sensibilisation et d'information afin de parer à toute forme de manipulation des compétitions olympiques.

En coopération avec INTERPOL et en partenariat avec des Comités Nationaux Olympiques, des Fédérations Internationales et nationales, des agences chargées de la répression, des entités gouvernementales et des régulateurs de paris, le CIO organise actuellement des ateliers dans le monde entier sur les risques de manipulations de compétitions et de corruption y associée. Un nouveau mécanisme permettant de signaler des cas potentiels de manipulation de compétitions ainsi que d'autres atteintes à l'intégrité du sport – le service d’alerte intégrité et conformité – a également été lancé avec succès l’année dernière.

back to top En