skip to content
Date
12 août 2004
Tags
Actu CIO

Le CIO établit une commission disciplinaire


Le président du Comité International Olympique (CIO), Jacques Rogge, a établi ce soir une commission disciplinaire conformément à la Charte Olympique et à l'article 7 des Règles antidopage du CIO applicables aux Jeux Olympiques à Athènes en 2004, afin d'enquêter sur la nature et les circonstances d'une présumée violation des Règles antidopage commise par deux athlètes grecs (qui ont refusé, sans justification valable, de se soumettre à un prélèvement d'échantillon après notification).




La commission disciplinaire entendra les athlètes concernés et présentera un rapport à la commission exécutive du CIO, l'organe qui a le pouvoir de prendre une décision sur de tels cas. Le CIO diffusera un autre communiqué dès que la procédure sera terminée.




RAPPEL:
- le CIO effectue tous les contrôles de dopage durant la période des Jeux;





- la période des Jeux Olympiques est définie comme "la période commençant à la date d'ouverture du village olympique des Jeux Olympiques, à savoir le 30 juillet 2004, et se terminant le jour, celui-ci compris, de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques, à savoir le 29 août 2004". Auparavant, cette période débutait le jour de la cérémonie d'ouverture. Elle a été modifiée pour permettre d'effectuer des contrôles dès l'arrivée des athlètes au village olympique;





- le CIO peut, en vertu de ses Règles antidopage applicables aux Jeux Olympiques à Athènes en 2004, effectuer avec un préavis très court, voire sans préavis, des contrôles sur les athlètes;





- à ce jour, 290 contrôles (145 analyses d'urine, 145 contrôles sanguins) ont été réalisés sur les 3 000 tests que le CIO prévoit d'effectuer durant toute la période des Jeux. Cela représente une augmentation de 25% par rapport à Sydney;





IOC Anti-Doping Rules applicable in relation to the Athens Games
Tags Actu CIO
back to top