skip to content

Le CIO et Tokyo 2020 s'entendent sur l'adoption de mesures pour l'organisation de Jeux adaptés au monde de l'après-coronavirus

Getty Images

La commission de coordination du Comité International Olympique (CIO) et le comité d'organisation de Tokyo  2020 sont convenus, aujourd'hui vendredi 25 septembre, de plusieurs mesures visant à adapter les Jeux Olympiques de Tokyo  2020 au monde de l'après-coronavirus.

Les 50 mesures et plus prises à la suite du report des Jeux de cette année en raison de la pandémie de COVID-19 ont pour but d'optimiser les économies et d'améliorer l'efficacité s'agissant de la livraison des Jeux.

Dans ses remarques liminaires adressées aux participants à la réunion, le président du CIO, Thomas Bach, a souligné les progrès remarquables accomplis par Tokyo 2020 qui ne font que renforcer sa conviction que les Jeux Olympiques qui auront lieu l'année prochaine seront les mieux préparés de l'histoire. Il a également rappelé que les mois à venir exigeront de toutes les personnes concernées qu'elles fassent preuve de flexibilité et de créativité tandis que les organisateurs de Tokyo continueront d'œuvrer pour des Jeux adaptés au monde de l'après-coronavirus. Ce faisant, le président du CIO a exprimé sa gratitude à toutes les parties prenantes, qui adhèrent pleinement aux mesures prévues.

La réunion d'aujourd'hui a permis à la commission de coordination de passer en revue la liste des dispositions prises actuellement, d'autres scénarios étant susceptibles d'être envisagés au cours de la période précédant les Jeux. Ces mesures sont réparties en quatre grandes catégories : parties prenantes, infrastructures, promotion et autres secteurs d'intérêt.

Citons notamment, parmi les premières dispositions adoptées, la réduction du nombre de membres du personnel des parties prenantes présents aux Jeux, la rationalisation des services de transport, l'adaptation des activités destinées aux spectateurs sur les sites de compétition et l'organisation en ligne de plusieurs réunions programmées avant les Jeux.

S'exprimant à la fin de la réunion, le président de la commission de coordination de Tokyo 2020, John Coates, a déclaré : "Reposant sur les principes définis par le comité de pilotage conjoint CIO-Tokyo 2020, ce plan d'optimisation et de simplification constitue une étape importante pour l'organisation de Jeux sûrs et réussis en 2021. Nous devons au public d'adopter ces mesures en ces temps difficiles ; c'est pourquoi nous ne négligeons aucune piste et nous continuerons d'envisager d'autres scénarios au cours des mois à venir. Cette tâche unique que représente la réorganisation d'une édition des Jeux Olympiques a appelé le Mouvement olympique à être plus fort ensemble – ce cap témoigne de notre engagement commun. Le 'modèle de Tokyo' ne permettra pas seulement la livraison de Jeux adaptés au monde de l'après-coronavirus, il deviendra également une référence dont pourront bénéficier pendant longtemps les prochains comités d'organisation."

Le président de Tokyo 2020, Mori Yoshiro, a pour sa part indiqué : "Compte tenu de la situation mondiale actuelle, nous avons discuté de la manière dont nous pourrions organiser des Jeux sûrs et sécurisés qui puissent gagner la confiance du public en ces temps difficiles. Après avoir défini une orientation plus large et décidé que les Jeux de 2021 devraient être simplifiés, nous avons travaillé en étroite collaboration avec le CIO, le Comité International Paralympique (IPC) et diverses parties prenantes telles que les Fédérations Internationales (FI), les Comités Nationaux Olympiques (CNO), les Comités Nationaux Paralympiques (CNP), les partenaires et les diffuseurs, et ce dans tous les domaines possibles pouvant donner lieu à des simplifications. Ce processus profitera à la société de demain, en devenant un modèle pour les futurs événements mondiaux, au fur et à mesure que la population s'adaptera à ce qui sera la nouvelle normalité. Nous mettrons tout en œuvre pour que les Jeux de Tokyo 2020 créent un héritage pour l'avenir. Nous continuerons à travailler sans relâche sur les simplifications en vue de l'année prochaine et nous demanderons la coopération renouvelée de tous ceux qui participent aux Jeux."

Ces mesures ont été élaborées avec le soutien de l'IPC, de Tokyo 2020, du gouvernement métropolitain de Tokyo et du gouvernement du Japon. Des contributions importantes ont également été obtenues des principaux groupes de parties prenantes olympiques, notamment les CNO et les CNP, les FI, les diffuseurs détenteurs de droits, les médias et les partenaires TOP.

Ces mesures ayant désormais été approuvées, Tokyo 2020 commencera à estimer les économies provisoires qui peuvent être réalisées, et ce afin de faire le point lors de la réunion de la commission exécutive du CIO en octobre.

Mesures de lutte contre la pandémie de COVID-19

La commission de coordination du CIO a par ailleurs été informée de la planification des mesures de lutte contre la pandémie de COVID-19. Le rapport a expliqué en détail comment le CIO, Tokyo 2020 et le groupe de travail "tous partenaires", lequel comprend l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'IPC, le gouvernement du Japon et le gouvernement métropolitain de Tokyo, avec la contribution d'experts dans les domaines concernés, ont examiné une série de scénarios. Ceux-ci tiennent compte de la situation au Japon et dans le reste du monde et présentent les plans qui pourraient être en vigueur pendant les Jeux l'année prochaine.

Cette approche stratégique a été déterminante afin d'identifier quelles seront les éventuelles mesures indispensables à prendre pour protéger la santé de tous les participants aux Jeux. Elle permettra également d'établir un cadre pour la planification opérationnelle.

Les éventuelles mesures de lutte contre la pandémie ont été regroupées en sept domaines : déplacements/entrée dans le pays, distanciation physique, équipement de protection individuelle/nettoyage, restauration, tests/traçage/quarantaine, informations et vaccins.

Dans le cadre de ce processus, l'étroite coopération entre le CIO, les FI et les autres organisateurs d'événements a été soulignée. Cette coopération a apporté une contribution décisive à l'examen continu des meilleures pratiques et des principaux enseignements tirés de la reprise des manifestations sportives au Japon et dans le reste du monde. 

Ainsi que l'a reconnu la commission, parallèlement au développement et à l'examen de ces mesures, des discussions importantes se poursuivront s'agissant de l'approche à adopter en lien avec les parties prenantes, en mettant l'accent sur les athlètes, le personnel lié aux Jeux et les spectateurs. Ces préparatifs continueront à évoluer en fonction de la situation mondiale et de son impact sur l'organisation des Jeux.

###

Le Comité International Olympique est une organisation internationale indépendante à but non lucratif, composée de volontaires, qui s’engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaque jour l’équivalent de 3,4 millions de dollars (USD) pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org

Séquences filmées de qualité professionnelle

http://iocnewsroom.com/

Vidéos

YouTube : www.youtube.com/iocmedia

Photos

Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement. Consultez ces photos sur Flickr.

Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org.

Réseaux sociaux

Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter, Facebook and YouTube.

back to top En