skip to content
Date
30 juil. 2008
Tags
Actu CIO , Beijing 2008 , Médicale et scientifique

Le CIO et les FI travaillent ensemble pour protéger la santé des athlètes à Beijing


Le Comité International Olympique (CIO) accorde de plus en plus d’importance à la protection de la santé des athlètes ainsi qu’à la prévention des blessures. Le contrôle des blessures fournit non seulement des informations épidémiologiques importantes mais donne aussi des indications pour la prévention des accidents, et permet de surveiller sur le long terme les changements de fréquence et de circonstances des blessures. C’est pourquoi le CIO a décidé de mener une étude de prévention des blessures au cours des Jeux Olympiques de 2008 à Beijing. 
 
Un groupe d’experts de diverses Fédérations Internationales a examiné au cours des deux dernières années les systèmes existants d’enregistrement des blessures en vue de mettre au point une méthodologie à la fois simple et scientifiquement solide qui soit applicable aux grandes manifestations multisportives telles que les Jeux Olympiques.
 
La méthode de contrôle des blessures du CIO, récemment publiée dans le British Journal of Sports Medicine, repose sur un système d’enregistrement des blessures mis au point pour les tournois de sports d’équipe  mais modifié pour être applicable à la fois aux sports d’équipe et aux sports individuels. Le système a fait ses preuves dans les sports d’équipe lors des Jeux Olympiques de 2004, puis dans les sports individuels lors des championnats du monde d’athlétisme de l’IAAF en 2007, et il est mis en œuvre lors de toutes les compétitions de la FIFA depuis 1998.
 
Durant les Jeux Olympiques de 2008, il est demandé aux médecins d’équipe et/ou physiothérapeutes des CNO d’enregistrer, sur les formulaires fournis à cet effet, toutes les blessures (traumatismes ou causées par le surmenage physique) survenues en compétition ou pendant l’entraînement, indépendamment des conséquences, telles qu’absence de la compétition ou de l’entraînement. Ces formulaires doivent être rendus chaque jour au secrétariat de la commission médicale du CIO.  Par ailleurs, les médecins du BOCOG se prêteront au même exercice afin de recueillir des informations sur les athlètes blessés appartenant à des équipes qui n’ont ni médecin ni personnel médical.

Ce système de contrôle des blessures a été accepté par les médecins d’équipe. Toutes les informations seront traitées dans la plus stricte confidentialité. L’objectif de cette démarche est de convertir la science en pratique. Les résultats de cette étude permettront de mettre en œuvre de nouvelles et meilleures stratégies de prévention des blessures au profit des athlètes de haut niveau.

En savoir plus :
  Injury surveillance in multi-sport events - the IOC approach (en anglais)
back to top