skip to content

Le CIO et l'OMS renforcent leur partenariat


Le Comité International Olympique (CIO) et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vont renforcer leur collaboration et intensifier leurs efforts de promotion de l'activité physique à travers le monde. Le président du CIO, Jacques Rogge et la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan ont signé aujourd'hui à Lausanne un protocole d'accord entre leurs deux organisations. Le document considère l'inactivité physique comme étant l'un des facteurs de risque les plus importants s'agissant des maladies non transmissibles et décrit les actions conjointes à mener pour les cinq années à venir. 

Promouvoir l'activité physique dans le monde entier

Ainsi que l'a déclaré Jacques Rogge : "Le CIO et l'OMS souhaitent promouvoir à l'échelle mondiale un mode de vie sain et des activités sportives au niveau local. L'accord signé aujourd'hui est une étape importante afin de créer de meilleures synergies pour toutes nos initiatives lancées dans ce domaine". Et d'ajouter : "Il est important d'agir de concert pour que tout un chacun bouge et qu'ainsi le risque de maladies non transmissibles, toutes catégories d'âge confondues, diminue."

Le sport est la clé d'un mode de vie sain

Alors que la mission du CIO est de permettre l'accès de tous au sport, l'inactivité physique est un facteur de risque déterminant pour les maladies non transmissibles telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires et l'obésité, lesquelles sont responsables de millions de décès chaque année. L'autorité dirigeante en termes de santé au sein du système des Nations Unies, l'OMS est pour sa part en charge de l'adoption des stratégies mondiales pour toutes les questions de santé. Suite à la signature du protocole d'accord avec le CIO aujourd'hui, Margaret Chan a indiqué pour sa part : "Cet accord avec le Comité International Olympique nous aidera à augmenter la portée de nos actions ainsi que nos capacités à traiter les maladies qui sont les principales causes de mortalité dans le monde. La lutte contre ces maladies est l'un des enjeux majeurs du développement durable au XXIe siècle."

Groupe de travail chargé de la mise en œuvre du protocole d'accord

Un groupe de travail CIO-OMS va maintenant centraliser les deux réseaux et travailler à la création d'une réponse commune et de projets sur le terrain, et ce, pour une durée de cinq ans dans un premier temps. Parmi les principaux centres d'intérêt, une action conjointe entre les bureaux des pays membres de l'OMS et les 205 Comités Nationaux Olympiques répartis sur tous les continents.

À propos de la coopération CIO-ONU

Le CIO travaille en étroite collaboration avec un certain nombre d'agences onusiennes, et s'est vu octroyer le statut d'observateur auprès des Nations Unies en octobre 2009. Cette décision fait suite aux efforts du CIO pour contribuer à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement fixés par les Nations Unies. En utilisant le sport comme un outil, le CIO et ses partenaires mettent sur pied diverses activités à travers le monde dans des domaines tels que la promotion de la santé, l'aide humanitaire, l'édification de la paix, la parité hommes/femmes, l'environnement et la lutte contre le VIH/Sida. Parmi les initiatives lancées par le passé en partenariat avec l'OMS, citons la mise en place d'une politique sans tabac sur tous les sites des Jeux Olympiques et des campagnes de promotion de la santé s'adressant aux habitants des villes hôtes des Jeux Olympiques.

back to top