skip to content

Le CIO discute des préparatifs pour Tokyo 2020 et Beijing 2022 avec les Comités Nationaux Olympiques

Drapeau Olympique IOC
Le président du CIO, Thomas Bach, a tenu des consultations téléphoniques avec les Comités Nationaux Olympiques (CNO) vendredi dernier, alors que le Mouvement olympique entre dans la dernière ligne droite de la préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020, reportés en 2021, ainsi que des Jeux Olympiques et Paralympiques d'hiver de Beijing 2022.

Comme il l'a expliqué au cours de ces téléconférences, le CIO poursuit son travail avec les comités d'organisation de Tokyo et de Beijing, ainsi qu'avec les gouvernements locaux et nationaux du Japon et de Chine. Le CIO continue également de consulter l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) afin de tout mettre en œuvre pour organiser des Jeux sûrs et sécurisés.

À ce titre, le CIO et ses partenaires ont élaboré une panoplie de mesures de lutte contre la COVID-19 qui comprend des procédures d'immigration spécifiques, des mesures de quarantaire, la mise en place de tests, la mise à disposition d'équipement de protection individuelle, le traçage des contacts ainsi que la vaccination.

Les vaccins constituent un des nombreux outils de cette panoplie, auxquels il sera recouru de la manière appropriée et au moment opportun. Le CIO continue à soutenir fermement la priorité de la vaccination des groupes vulnérables, des soignants, des médecins et de tous ceux qui veillent au maintien et à la sécurité de nos sociétés.

Une fois que la vaccination sera disponible à un public plus large, le CIO appelle les délégations olympiques et paralympiques à se faire vacciner compte tenu de leur rôle d'ambassadeurs de leurs CNO respectifs et au titre de la contribution "à promouvoir un sport sûr en tant que facteur de santé et de bien-être des personnes et des communautés", telle que relevée récemment dans une résolution adoptée par consensus à l'Assemblée générale des Nations Unies. Cette résolution soulignait en outre l'importance des Jeux Olympiques et Paralympiques.

En conséquence, le CIO travaillera avec les CNO pour encourager et aider leurs athlètes, officiels et parties prenantes à se faire vacciner dans leur pays de résidence, dans le respect des directives nationales en matière de vaccination, avant de se rendre au Japon. Nous le ferons pour contribuer à instaurer un environnement sûr aux Jeux, mais aussi par respect pour le peuple japonais, lequel doit avoir confiance et être certain que tout est fait pour protéger non seulement les participants aux Jeux, mais aussi la population elle-même.

Lors des consultations avec les CNO, le CIO a été informé qu'un certain nombre de gouvernements nationaux se sont déjà positivement positionnés à cet égard ou sont en consultation avec leurs CNO respectifs.

Afin de dresser un tableau complet de la situation de la vaccination pour les 206 CNO, le CIO enverra une lettre aux CNO leur demandant de se rapprocher activement de leurs gouvernements respectifs à ce propos et de faire rapport au CIO au début février. Les CNO sont encouragés à le faire en association avec les Comités Nationaux Paralympiques correspondants.

Le président Thomas Bach a indiqué ce qui suit : "Dans toutes ces conversations et initiatives, le CIO est guidé par quatre principes : premièrement, organiser les Jeux Olympiques dans un environnement sûr pour tous. Deuxièmement, la priorité de la vaccination doit être accordée aux groupes vulnérables, aux soignants, aux médecins et à tous ceux qui veillent au maintien et à la sécurité de nos sociétés. Troisièmement, nous encourageons tous les participants aux Jeux Olympiques et Paralympiques auxquels la vaccination est proposée à l'accepter, aussi comme acte de solidarité avec nos hôtes japonais et avec les autres participants. Quatrièmement, la vaccination ne sera pas obligatoire."

Par ailleurs, il a été rappelé aux CNO que l'OMS et le CIO œuvraient ensemble à la promotion de la santé et du bien-être dans le monde, en particulier pour la prévention des maladies non transmissibles. L'OMS, le CIO et l'ONU ont récemment coopéré dans le cadre de la campagne #HealthyTogether (En bonne santé ensemble) pour aider à protéger les populations de la COVID-19.

Le CIO a donc demandé aux CNO de soutenir activement cette campagne et les autres initiatives menées sur leur territoire. Les athlètes sont des modèles de comportement importants et ceux qui se feront vacciner peuvent faire passer un message fort selon lequel la vaccination n'est pas seulement une question de santé individuelle, mais aussi une question de solidarité et de considération pour le bien-être d'autrui au sein de leur propre communauté.

back to top En