skip to content

Le CIO continue d’œuvrer en faveur des droits de l’homme et prend les premières mesures en établissant une stratégie

Executive Board IOC IOC/Greg Martin
Date
03 mars 2020
Tags
Actualités Olympiques, Actualités du CIO
S.A.R. le Prince Zeid Ra’ad Al Hussein, ancien haut-commissaire des Nations Unies pour les droits de l’homme, et Rachel Davis, vice-présidente de Shift, un important centre d'expertise à but non lucratif sur les entreprises et les droits de l'homme, ont officiellement présenté en février leurs “Recommandations pour une stratégie du CIO en matière de droits de l’homme” au président du CIO, Thomas Bach.

Ces recommandations en faveur d’un cadre de travail stratégique sur les droits de l’homme avaient été demandées par le CIO en mars 2019. Elles ont été élaborées dans les mois qui ont suivi, durant lesquels le Prince Zeid Ra’ad Al Hussein et Rachel Davis ont évalué l’approche actuelle du CIO en consultant notamment des membres clés de l'administration olympique et des acteurs spécialisés de la société civile.

Diverses recommandations formulées dans le rapport confidentiel du Prince Zeid Ra’ad Al Hussein et de Rachel Davis feront l’objet d’une consultation interne et seront examinées de plus près lors de l’élaboration de la nouvelle stratégie.

La commission exécutive du CIO, qui a accueilli favorablement les recommandations générales, a confirmé son engagement à élaborer, pour le CIO, une stratégie globale et coordonnée en matière de droits de l’homme. À titre de mesures immédiates prises en faveur de la mise en œuvre de cette approche, la commission exécutive du CIO a décidé :

  • d’élaborer et d’adopter une stratégie détaillée relative aux droits de l’homme, englobant les responsabilités du CIO en la matière dans le cadre de ses opérations (y compris s'agissant des activités de l’administration du CIO et de son rôle en tant qu’organisateur des Jeux Olympiques) et définissant son action visant à promouvoir le respect des droits de l’homme en tant que chef de file du Mouvement olympique, en coopération avec les Comités Nationaux Olympiques et les Fédérations Internationales ;
  • de créer une unité des droits de l’homme dirigée par des experts afin de mettre en pratique cette stratégie détaillée, en étroite collaboration avec des départements clés qui seront essentiels pour tenir les engagements du CIO ;
  • de continuer à renforcer le devoir de diligence en matière de droits de l’homme, l’effet de levier et la mobilisation des parties prenantes concernées dans les domaines de travail existants, notamment les efforts déployés par le CIO en faveur de la prévention du harcèlement et des abus dans le sport, et l’engagement auprès des comités d’organisation des Jeux Olympiques et des Jeux Olympiques de la Jeunesse concernant l'impact sur les droits de l’homme, ainsi que la procédure d’achats du CIO ; et
  • de créer, comme annoncé précédemment, le comité consultatif du CIO sur les droits de l’homme dès que la stratégie en matière de droits de l’homme – qui est à la base de ce travail – sera élaborée plus en détail et que les ressources internes et les structures transversales seront en place pour que l’engagement du CIO en faveur des droits de l’homme soit pleinement opérationnel.

Shift conseille le CIO sur la question des droits de l’homme depuis début 2018 et continuera d’apporter ses compétences et son soutien opérationnels durant la phase de transition jusqu’à ce que le CIO dispose des capacités requises en interne dans le domaine des droits de l’homme.

back to top En