skip to content
Date
10 avr. 2003
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

Le CIO constate d'importants progrès à Athènes, mais les délais demeurent serrés




Alors qu'il reste moins de 500 jours avant la cérémonie d'ouverture des Jeux de la XXVIIIe Olympiade, la commission de coordination du Comité International Olympique (CIO) a conclu deux jours et demi de réunions constructives avec le comité d'organisation des Jeux à Athènes (ATHOC) et le gouvernement grec par deux messages clairs : les organisateurs doivent continuer à tenir compte de l'urgence de la situation et poursuivre leurs efforts qui ont débouché sur d'importants progrès au cours des derniers mois dans la plupart des domaines liés à la préparation des Jeux; les préparatifs doivent maintenant passer d'une phase de planification opérationnelle de haute qualité à une phase de livraison effective.



 



Parmi les sujets abordés au cours des réunions, citons : les projets d'infrastructure et la construction des sites, les opérations sur les sites, les sports, l'aménagement olympique et les épreuves tests, l'approvisionnement et la logistique, le village olympique et les services aux CNO, l'image et les activités de la ville, les villages des médias, le marketing, les contrôles de dopage et les services médicaux, le personnel des Jeux et la communication. Des visites des sites ont par ailleurs été organisées. Des progrès ont été tout particulièrement constatés dans le domaine de l'hébergement, du volontariat, de la planification des transports et de la préparation des sports.



 



Les questions de sécurité ont été largement couvertes durant des ateliers réunissant des représentants de l'ATHOC et du gouvernement, ainsi que des experts, lesquels se sont félicités de la qualité de la planification engagée dans ce secteur.



 



La commission de coordination a appris avec satisfaction que pratiquement tous les travaux de construction étaient maintenant en cours et que les organisateurs travaillaient avec des échéanciers précis. Le comité d'organisation a confirmé que la construction du toit du stade olympique, conçu par l'architecte espagnol Santiago Calatrava pour être l'un des symboles des Jeux, serait finie dans les temps. Les représentants du gouvernement ont par ailleurs garanti que le stade de football de Karaiskaki serait prêt pour les Jeux. La commission a souligné que tout nouveau dérapage à ce stade des préparatifs affecterait la qualité des Jeux et qu'il fallait tout mettre en oeuvre pour éviter une telle situation.



 



Les organisateurs ont informé la commission que toutes les épreuves tests, dont sept seront organisées cet été, se dérouleraient sur les sites olympiques. La commission a insisté sur l'importance des épreuves tests dans le cadre de la préparation d'une édition réussie des Jeux. Tout retard pourrait créer des difficultés aux organisateurs à une époque où ils devraient se concentrer sur les Jeux eux-mêmes.



 



"L'ATHOC tout comme le gouvernement grec ont prouvé qu'ils travaillaient maintenant main dans la main et que toutes les mesures étaient prises pour faire avancer les choses le plus rapidement possible", a déclaré Denis Oswald, président de la commission de coordination. Et d'ajouter : "Des progrès tangibles ont été constatés depuis notre dernière visite, mais les délais demeurent extrêmement serrés. Les travaux au niveau des constructions, du transport et des projets d'aménagement olympique ne doivent pas connaître de nouveaux dérapages. Il ne fait aucun doute que l'organisation des Jeux Olympiques est une tâche complexe et ardue. Mais c'est également une occasion extraordinaire pour une ville de faire montre de sa capacité à accueillir une manifestation unique et à laisser un héritage et un sentiment de fierté sans égal à sa population. Il faut continuer à tenir compte de l'urgence de la situation notée au cours des derniers mois. Nous nous sommes tous engagés à aller de l'avant et à travailler ensemble afin de garantir le succès des Jeux Olympiques de 2004".



 



La présidente de l'ATHOC, Gianna Angelopoulos-Daskalaki, a pour sa part indiqué : "Nous avons pu faire état d'importants progrès dans les programmes conduits par l'ATHOC ainsi que dans les projets de construction et d'infrastructure, et ce, malgré les difficultés auxquelles nous avons été confrontés. Notre rôle est de nous concentrer sur les solutions, et non sur les problèmes. Le temps reste le facteur décisif dans nombre de projets; nous demeurerons vigilants afin d'être prêts en août 2004. Nous travaillons ensemble - CIO, ATHOC et gouvernement - à la réussite des Jeux. Et parce que nous partageons tous la responsabilité des préparatifs, nous partagerons tous le succès des Jeux".



 



Dans les mois à venir, les membres des groupes de travail de la commission de coordination continueront de se réunir avec leurs homologues de l'ATHOC. La prochaine réunion plénière de la commission aura lieu quant à elle en oc
back to top