skip to content
Date
27 mars 2019
Tags
Actualités Olympiques, Actualités du CIO
Actualités du CIO

Le CIO augmente les revenus versés aux Comités Nationaux Olympiques et aux Fédérations Internationales après PyeongChang 2018

La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a approuvé aujourd'hui à Lausanne, Suisse, une hausse des revenus versés aux Comités Nationaux Olympiques (CNO) et aux Fédérations Internationales (FI) après le succès des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018.

Le succès démontré par les résultats d'une étude indépendante présentée hier à la commission exécutive a également été confirmé sur le plan commercial. Le CIO a contribué pour un montant record de 887 millions d'USD au succès de ces Jeux, soit 54 millions d'USD de plus que pour les Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014. Ce montant ne tient pas compte de la part du CIO sur l'excédent annoncé l'an dernier.

Le CIO réinvestira sa part de l'excédent dans le sport coréen par le biais de la Fondation de PyeongChang 2018 nouvellement créée, contribuant ainsi à garantir que les Jeux profiteront à la région pour les décennies à venir. Forte de ce succès, la commission exécutive a approuvé une hausse des revenus versés aux CNO et aux FI pour le développement du sport et des athlètes partout dans le monde. Ces revenus versés représentent un total de 430 millions d'USD, soit 32 millions d'USD de plus (8 %) que les montants en lien avec Sotchi 2014. 

Ainsi que l'a déclaré le président du CIO, Thomas Bach : "Le financement de ces Jeux reposait sur un modèle de solidarité, qui a permis à chacun de profiter de ce succès financier – non seulement le comité d'organisation, le pays hôte et le CIO, mais aussi l'ensemble du Mouvement olympique, en particulier les CNO et les FI participants et leurs athlètes." Et de poursuivre : "Aussi sommes-nous à même de continuer à redistribuer 90 % de nos revenus au mouvement sportif mondial." 

Futures procédures de candidature

L'Agenda olympique 2020 a permis une augmentation de l'utilisation des sites existants et temporaires par les deux candidates, Stockholm-Åre et Milan-Cortina*, dans leurs projets pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2026 – une moyenne de 80 % par rapport aux 60 % des deux procédures de candidature précédentes. À noter également une réduction moyenne de 75 % des budgets de candidature. La commission exécutive du CIO s'est dit satisfaite d'entendre que le message des réformes passait plus clairement dorénavant.

Le président Thomas Bach a confié à cet égard : "De nombreuses villes et plusieurs CNO ont fait part de leur intérêt à se porter candidats à l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver de 2030, mais aussi des Jeux Olympiques de 2032. Nous devons cependant reconnaître que les temps changent et il est important que nous restions bien au fait de ces nouveaux développements. C'est la raison pour laquelle nous avons discuté de nouvelles mesures visant à rendre la procédure de candidature encore plus flexible, ciblée et axée sur le dialogue."

Et d'ajouter : "À cette fin, la commission exécutive du CIO a décidé de créer un groupe de travail composé de représentants des cinq continents dont aucun n'est membre de la commission exécutive, car nous voulons associer tous les membres dès les premières étapes de la procédure."

Ce groupe de travail sera placé sous la conduite de M. John Coates, AC, lequel représente également l'Océanie. Les autres membres sont les suivants :

Il a été demandé au groupe de présenter un rapport lors de la prochaine réunion de la commission exécutive le 22 mai afin que cette dernière puisse le soumettre à la Session du CIO en juin.

Lausanne 2020

La commission exécutive a souhaité la bienvenue à Virginie Faivre, nouvelle présidente du comité d'organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de 2020 à Lausanne. Les membres ont également eu le plaisir d'entendre que 78 % des écoles de la région sont associées au projet de Lausanne 2020.

Tokyo 2020

La commission exécutive s'est déclarée extrêmement satisfaite des préparatifs en vue des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Elle a été impressionnée par le nombre de candidatures à rejoindre le programme des volontaires du COJO, soit plus de 200 000 auxquelles s'ajoutent 40 000 candidatures pour le programme de volontariat de la ville de Tokyo. Cet engouement témoigne du fantastique soutien dont jouit le comité d'organisation de la part non seulement de la population japonaise mais aussi du monde entier.

Beijing 2022

Le rapport du comité d'organisation de Beijing 2022 met l'accent sur la manière dont ces Jeux Olympiques d'hiver provoqueront une révolution pour les sports d'hiver. La motivation profonde de la Chine est de promouvoir les sports d'hiver auprès de 300 millions de personnes, contribuant ainsi à l'adoption d'un mode de vie plus sain. Si une portion seulement de ces 300 millions de personnes en vient à la pratique, cela multipliera encore les chiffres à l'échelle mondiale. Il a été en outre relevé que la saison 2016-2017 avait enregistré 170 millions de touristes pratiquant les sports d'hiver en Chine, preuve que le pays se transforme déjà en destination de sports d'hiver.

Jeux Olympiques d'hiver de 2026

Le programme des sports pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2026 a également été discuté. La commission exécutive a accepté la proposition de la commission du programme olympique de pas faire de changement par rapport au programme des sept sports qui seront aux Jeux de Beijing 2022 et de présenter les mêmes à la Session du CIO en juin.

La commission exécutive du CIO clôturera demain sa réunion de trois jours.

*Les villes sont citées dans l'ordre du tirage au sort effectué par la commission exécutive du CIO.

back to top En