skip to content
Date
16 juil. 2012
Tags
Actu CIO

Le CIO approuve les derniers changements de nationalité en vue des Jeux à Londres

La commission exécutive (CE) du CIO a approuvé les demandes de changements de nationalité sportive concernant neuf athlètes qualifiés pour les Jeux Olympiques de 2012 à Londres.

1. Mme Aniko PELLE
Nationalité actuelle : Hongrie
Nationalité demandée : Italie
Sport : Sports aquatiques (water-polo)

2. M. Alexandr TARABRIN
Nationalité actuelle : Fédération de Russie
Nationalité demandée : Kazakhstan
Sport : Sports aquatiques (natation)

3. M. Rustem SABIRKHUZIN
Nationalité actuelle : Fédération de Russie
Nationalité demandée : Kazakhstan
Sport : Pentathlon moderne

4. M. Errol NOLAN
Nationalité actuelle : États-Unis d'Amérique
Nationalité demandée : Jamaïque
Sport : Athlétisme

5. Mme Regina GEORGE
Nationalité actuelle : États-Unis d'Amérique
Nationalité demandée : Nigéria
Sport : Athlétisme

6. M. Brandon Jesus ESCOBAR AMADOR
Nationalité actuelle : États-Unis d'Amérique
Nationalité demandée : Honduras
Sport : Lutte

7. M. Mikhail NASTENKO
Nationalité actuelle : Ukraine
Nationalité demandée : Fédération de Russie
Sport : Sports équestres

8. Mme Boyanka KOSTOVA
Nationalité actuelle : Bulgarie
Nationalité demandée : Azerbaïdjan
Sport : Haltérophilie

9. M. Valentin HRISTOV
Nationalité actuelle : Bulgarie
Nationalité demandée : Azerbaïdjan
Sport : Haltérophilie

Extrait de la Charte olympique : "Un concurrent qui a représenté un pays aux Jeux Olympiques, à des Jeux continentaux ou régionaux ou à des championnats mondiaux ou régionaux reconnus par la FI compétente et qui a changé de nationalité ou acquis une nouvelle nationalité peut participer aux Jeux Olympiques pour y représenter son nouveau pays à condition qu’un délai d’au moins trois ans se soit écoulé depuis que le concurrent a représenté son ancien pays pour la dernière fois. Cette période peut être réduite ou même supprimée, avec l’accord des CNO et de la FI concernés, par la commission exécutive du CIO, qui prend en compte les circonstances de chaque cas."

 

Tags Actu CIO
back to top