skip to content
©Lars Møller

Le CIO à la 4e Conférence mondiale "Women Deliver" : "Faire du monde un endroit meilleur pour tous."


Représenté par une délégation du Comité International Olympique emmenée par Lydia Nsekera, le mouvement sportif a été particulièrement mis en avant au cours de la 4e Conférence mondiale « Women Deliver » (« Les femmes donnent la vie »), organisée du 16 au 19 mai à Copenhague au Danemark.  
« Women Deliver » est le plus grand évènement mondial centré sur la santé, les droits et le bien-être des femmes et des filles. Il s’appuie cette année sur les dix-sept objectifs de développement durable (ODD) inscrits en 2015 à l’Agenda 2030 des Nations Unies, afin de les mettre en œuvre en rapport avec les femmes et les filles, avec un accent particulier mis sur la santé - notamment la maternité - et les interconnexions avec l’égalité des sexes, l’éducation, l’environnement et l’autonomisation économique.

Fort des objectifs de son Agenda olympique 2020 qui incluent la volonté de « favoriser l’égalité des sexes », le CIO a organisé le 18 mai un évènement parallèle intitulé « Donner un chance sportive aux femmes et aux filles » en collaboration avec le Comité National Olympique (CNO) danois et en présence de S.A.R le Prince héritier Frederik de Danemark, membre du CIO,  afin de démontrer le rôle essentiel du sport et des activités physiques comme promoteur d’un style de vie sain et catalyseur central permettant de parvenir à l’égalité des sexes, et de mettre en lumière le rôle que peut jouer le Mouvement olympique pour aider à réaliser les ODD de l’Agenda 2030. 

L’évènement a commencé avec du sport ! Un cours de gymnastique a été donné aux plus de 200 participants dans un des grands halls du Bella Center de Copenhague. De bon matin, tous ont dansé en rythme, avec le soutien de la Princesse héritière Mary de Danemark venue honorer cet évènement parallèle de sa présence. Lydia Nskekera, membre du  CIO depuis  2009 et présidente de la commission des femmes dans le sport, n’a pas manqué de rappeler qu’elle et le Prince héritier Frederik de Danemark avaient été élus membres du CIO dans ce même Bella Center lors de la 121e Session de l’institution internationale en octobre 2009. 
Lars Møller
Niels Nygaard : « Le sport peut briser toutes les barrières » 
Niels Nygaard, président du CNO danois, a prononcé les mots d’introduction de la conférence : « Le sport peut briser toutes les barrières. Il a le pouvoir de changer le monde. Les femmes ont également ce pouvoir ! Nous sommes ici car nous voulons améliorer la situation des femmes et des filles dans le monde entier. Nous voulons accélérer leur développement avec un accent particulier mis sur la santé, les droits, l’égalité des sexes, l’éducation et l’autonomisation économique. En effet, en ce moment même, trop de femmes et de filles n’ont pas d’opportunités dans ces domaines. Et nous devons remédier à cela. » 

Et celui-ci de poursuivre : « Au CIO, et dans toute la communauté sportive, nous voulons aider à effectuer ces changements importants. Je pense que nous, au Danemark, pouvons y contribuer en montrant quelques bons exemples. Savez-vous qu’il y a ici plus de sportives que de sportifs ? Au CNO danois, et dans nos fédérations sportives, nous voulons aider à la responsabilisation. Nous voulons le faire en partenariat étroit avec le CIO et vous tous ici, aujourd’hui ».
Lars Møller
Frederik de Danemark : « Excellence, amitié, respect, c’est ce qui fait les Jeux Olympiques » 
Le Prince héritier Frederik de Danemark a déclaré pour sa part : « Beaucoup de femmes exceptionnelles ont inspiré le monde et l’ont transformé. Elles ont obtenu de grands résultats et sont devenues les modèles de leurs générations. Tout comme dans le monde sportif » . Il a notamment cité l’exemple de la nageuse Inge Sørensen, qui avait participé aux Jeux d’été de 1936 à l’âge de 12 ans, avait été fêtée par tout un peuple à son retour au Danemark avec une médaille de bronze et avait provoqué un boom de la natation féminine dans son pays.  Il a également évoqué  Mette Jacobsen, autre nageuse danoise qui a gagné 36 médailles dans différents championnats et participé à cinq éditions des Jeux Olympiques. « Ces deux athlètes particulièrement appréciées ne sont que quelques-unes des nombreuses femmes qui ont inspiré les plus jeunes à suivre leur exemple et à poursuivre le rêve de leur vie. Toutes les femmes devraient avoir la possibilité de poursuivre leurs rêves ».  

« Le CIO soutient de toutes ses forces l’ODD n°5 des Nations Unies, « Parvenir à l’égalité entre les sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles », a poursuivi le Prince héritier. « C’est la raison pour laquelle le CIO a un programme spécifique pour soutenir les femmes. Nous encourageons notamment la pratique sportive féminine à tous les niveaux, proposons un programme d’entraînement au leadership et avons mis en place plusieurs programmes de soutien pour aider à l’autonomisation ». 

« Grace aux activités sportives, nous pouvons faire tomber les barrières à l’école, sur les lieux de travail, au domicile et dans de nombreux autres endroits. Le mouvement sportif le fait jour après jour, en offrant un cadre en termes d’égalité hommes-femmes, garçons-filles. Au CIO, nous nous battons pour l’excellence, l’amitié et le respect, quels que soient le sexe, la religion, l’ethnie. C’est ce qui fait les Jeux Olympiques ». 

Frederik de Danemark a conclu son intervention avec des mots de Maya Angelou, une femme qui a compté dans la lutte pour les droits civiques aux États-Unis : « J’ai appris que le gens oublient ce que vous avez dit, ils oublient ce que vous avez fait, mais ils se souviendront toujours de la façon dont vous les avez fait se sentir ».
Lars Møller
Lydia Nsekera : «  Nous sommes tous des coéquipiers porteurs d’une cause » 
En remerciant la Princesse héritière Mary pour sa présence et son soutien, Lydia Nsekera a à son tour pris la parole. « En tant que présidente de la commission des femmes dans le sport du CIO, je voudrais particulièrement remercier les organisateurs de la 4e Conférence « Women Deliver » pour avoir invité le CIO à y prendre part » a-t-elle dit. « C’est un honneur et un véritable plaisir d’être parmi vous pour la première fois. C’est l’illustration de la place grandissante que prend le sport dans notre société tout comme de l’engagement du CIO envers l’égalité des sexes ces 20 dernières années, engagement récemment réaffirmé à travers l’Agenda olympique 2020 »

Et celle-ci de poursuivre : « Avec une thématique centrée sur la mise en œuvre des ODD en relation avec la condition féminine, cette conférence est parfaitement alignée sur la façon dont le CIO peut contribuer aux efforts permettant de réaliser ces objectifs. Il est évident que le sport peut aider à améliorer la santé des femmes et leur bien-être, favoriser l’estime de soi et l’autonomisation, faciliter l’intégration sociale, contester les normes sexospécifiques et offrir des perspectives dans le domaine de l’encadrement et de la réalisation personnelle ». 

« Toutefois, pour que le sport puisse contribuer à des changements durables effectifs, il a besoin d’engagements, de coopération, de partenariats avec les gouvernements, les organisations internationales et non gouvernementales, les individus. C’est la raison pour laquelle nous sommes tous réunis ici aujourd’hui. Nous allons partager et apprendre de nos expériences respectives sur la manière de donner plus d’opportunités aux femmes sur le terrain de sport et dans la vie. Nous sommes tous des coéquipiers porteurs d’une cause qui permettra d’améliorer les vies et de faire de notre monde un endroit meilleur pour tous.  ». 

back to top En