skip to content
Date
08 nov. 1999
Tags
Actu CIO

LE CINQUIEME CONGRES MONDIAL DU C.I.O. SUR LES SCIENCES DU SPORT REMPORTE UN FRANC SUCCES


Lausanne, le 8 novembre 1999 - L’Académie olympique des sciences se réunit pour la première fois.
Lausanne, le 8 novembre 1999 - Le cinquième Congrès mondial du CIO sur les sciences du sport, présidé par le Prince Alexandre de Merode, s’est tenu du 31 octobre au 5 novembre 1999 à Sydney. Il avait pour thème “la science et la médecine de la performance spécialisée : optimisation, prévention des blessures et rééducation”.
Ce congrès, parrainé par Parke-Davis, a été organisé conjointement par la commission médicale du CIO, le comité d’organisation des Jeux Olympiques à Sydney (SOCOG) et Sports Medicine Australia. Gordon Samuels, gouverneur de l’Etat de Nouvelle-Galles-du-Sud, et Michael Knight, ministre délégué aux Jeux Olympiques et président du SOCOG, ont participé à la cérémonie d’inauguration.
Durant les travaux du congrès, l’Académie olympique des sciences a été créée et a tenu sa première réunion. L’Académie est composée des plus grands scientifiques du monde dans le domaine du mouvement, de l’exercice et du sport.
On citera notamment parmi ses vingt-deux membres fondateurs deux lauréats du Prix Nobel, le professeur Vicomte de Duve (Belgique) et Sir Andrew Huxley (Royaume-Uni). Les objectifs de l’Académie sont de :
diffuser les connaissances sur le mouvement, l’exercice et le sport à l’ensemble de l’humanité,
se mettre à la disposition de la commission médicale du CIO pour jouer le rôle d’organe consultatif,
élever le niveau de la reconnaissance et de la qualité des activités scientifiques dans le domaine du mouvement, de l’exercice et du sport.
Les participants au congrès ont tous été impressionnés par le haut niveau des exposés scientifiques. Plus de 1300 délégués de 61 pays ont pris part aux débats et 17 sommités ont prononcé des discours-programmes. Les participants ont soumis au total 520 résumés, 700 communications libres et 200 présentations par affiches.
Tags Actu CIO
back to top